• Décodage de tests en ligne - urine, sang, général et biochimique.
  • Que signifient les bactéries et les inclusions dans l'analyse des urines?
  • Comment comprendre l'analyse de l'enfant?
  • Caractéristiques de l'analyse IRM
  • Tests spéciaux, ECG et échographie
  • Taux de grossesse et valeurs de variance ..
Explication des analyses

Écoulement vert chez les femmes: causes et options de traitement

Chaque femme en bonne santé a une décharge de l'appareil génital. Normalement, ils sont transparents ou blanchâtres, n'ont pas d'odeur désagréable, ne causent pas d'inconfort et leur quantité moyenne ne dépasse pas 1 cuillère à café par jour.

La cause de préoccupation et la consultation immédiate d'un spécialiste sont les pertes vaginales vertes.

Contenu

Causes des sécrétions vertes sans odeur ni odeur

Causes des sécrétions vertes sans odeur ni odeur

Tout d'abord, vous devez savoir que les écoulements verts ou jaunes du vagin indiquent la présence d'un processus inflammatoire à l'intérieur.

Dans cette situation, les sécrétions vertes abondantes ou avec une teinte jaune sont les globules blancs morts (leucocytes) qui luttent activement avec l'agent infectieux.

L'apparition d'une odeur désagréable provenant des sécrétions indique le plus souvent l'évolution de la maladie qui se transmet lors d'un contact sexuel avec un partenaire ou un porteur malade. Les causes les plus fréquentes de l'apparition d'une décharge vert clair du tractus génital chez la femme sont:

из половых путей. 1) Inflammation de la membrane muqueuse du vagin et du col de l'utérus (vaginite et colpite) - dans ce cas, la femme présente une décharge jaune-verte abondante sans odeur de l'appareil génital.

La peau des organes génitaux externes est hyperémique et légèrement gonflée par un mouillage constant, des fissures microscopiques peuvent apparaître à la surface des organes génitaux, qui démangent fortement et représentent une porte d'entrée pour une infection bactérienne secondaire.

Les microorganismes pathogènes avec des pertes vaginales peuvent se propager à l'urètre, provoquant une inflammation du système urinaire.

2) Dysbactériose du vagin (les autres noms de la maladie sont la gardrenellose ou la vaginose bactérienne) - cette maladie se développe dans le contexte d'une diminution de l'immunité due à des infections virales ou bactériennes, à une antibiothérapie, à une douche vaginale.

. Avec la vaginose du vagin apparaissent des sécrétions abondantes de couleur verdâtre ou grisâtre avec une odeur désagréable de poisson (photo 1) . Les excrétions irritent la peau des organes génitaux externes, provoquent les démangeaisons du périnée, le peignage et la jointure de l'infection secondaire lorsque des agents pathogènes pénètrent dans les microfissures formées.

Couleur verte des excreta, photo 1

photo 1

3) Trichomonase - le caractère insidieux de cette maladie vénérienne est la latence du flux et l'absence de tableau clinique prononcé.

Un écoulement blanc-vert du vagin de nature mousseuse devrait protéger la femme. Dans ce cas, vous devriez consulter un médecin le plus tôt possible pour le diagnostic et le traitement, et les deux partenaires sexuels devraient recevoir le traitement.

4) La gonorrhée est une maladie vénérienne qui peut survenir chez les femmes sans clinique aiguë. из влагалища. Le principal symptôme clinique de cette pathologie est une décharge verte abondante sans odeur du vagin.

Étant donné que le patient ne se préoccupe le plus souvent de rien d'autre, elle ne se dépêche pas de consulter un spécialiste, continuant à transmettre l'infection à son partenaire. De plus, la gonorrhée provoque des adhérences sévères dans les trompes de Fallope , à la suite desquelles une femme en âge de procréer développe une infertilité .

5) Inflammation des trompes de Fallope et des ovaires - En plus des sécrétions jaune-vert du tractus génital, le patient a un cycle menstruel, des douleurs au bas-ventre, au périnée et au sacrum, une légère augmentation de la température corporelle et une faiblesse générale.

Traitement des pertes vertes chez les femmes

Les sécrétions vertes du vagin ne sont en aucun cas la norme, alors lorsqu'elles apparaissent, vous devez consulter un gynécologue pour un examen, qui comprend:

  1. Inspection de la chaise gynécologique.
  2. Prélèvement d'échantillons pour d'autres examens bactériologiques et bactérioscopiques (semis, étude au microscope).
  3. Examen ultrasonique des organes pelviens.
  4. Salpingographie si nécessaire.
  5. Les diagnostics de la PCR, si nécessaire, constituent une méthode de réaction en chaîne par polymérase, qui permet d'identifier l'ADN de l'agent pathogène de l'infection, même au cours de la latence du processus infectieux.

Traitement des pertes vertes chez les femmes Les tactiques de traitement dépendent de la cause des pertes vaginales pathologiques, de l'agent infectieux et des caractéristiques du corps féminin.

Dans la plupart des cas, le patient se voit prescrire des antibiotiques à large spectre, auxquels l'agent responsable de la maladie est sensible, à l'exception de la vaginose bactérienne.

Avec la gardrenellose, le traitement antibiotique ne peut qu'exacerber le processus. Par conséquent, le traitement de la maladie est réalisé par des immunomodulateurs et des préparations topiques contenant du lacto et des bifidobactéries.

Pour éliminer les démangeaisons sévères, qui peuvent accompagner certaines infections de l'appareil génito-urinaire d'une femme, on prescrit au patient un traitement symptomatique - des suppositoires à effet apaisant, des bains sédentaires aux herbes médicinales, des douches vaginales avec des solutions antiseptiques.

Des décharges abondantes et des démangeaisons rendent souvent une femme excessivement irritable. Par conséquent, dans le cadre d'une thérapie complexe, un médecin peut recommander des sédatifs.

En cas de détection d'une maladie sexuellement transmissible, les deux partenaires sexuels doivent suivre un traitement, pour la période de traitement, le sexe doit être complètement exclu. Après la fin du traitement, le couple doit subir un examen de contrôle chez le vénéréologue.

Il est important d'ignorer l'apparition de pertes vaginales pathologiques en aucun cas impossible, car tout processus qui dure longtemps se transforme finalement en une forme chronique, entraînant de graves complications et peu propice au traitement.

Écoulement vert chez les femmes enceintes

Écoulement vert chez les femmes enceintes

Avec le début de la grossesse dans le corps d'une future mère, il existe une puissante restructuration hormonale qui peut provoquer des écoulements inhabituels dans le tractus génital.

Si l'écoulement vert ou jaune chez la femme enceinte ne s'accompagne d'aucun autre symptôme clinique et que les résultats des frottis restent normaux, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. À la fin du premier trimestre, le fond hormonal s'améliorera et la décharge du vagin sera normalisée.

Il arrive également que la grossesse en elle-même soit un facteur provoquant une exacerbation des maladies chroniques de l'appareil génito-urinaire, en raison de l'abondance des sécrétions vertes du vagin.

Dans ce cas, la femme enceinte doit subir un examen complet sur la base duquel le médecin prescrira un traitement adéquat qui ne nuira pas à la nouvelle vie.

Intéressant

L'information est fournie à titre d'information et de référence, un médecin professionnel devrait prescrire un diagnostic et prescrire un traitement. Ne pas se soigner. | | Contactez-nous | Publicité | © 2018 Medic-Attention.com - Santé en ligne
La copie de matériel est interdite. Site éditorial - info @ medic-attention.com