• Décodage de tests en ligne - urine, sang, général et biochimique.
  • Que signifient les bactéries et les inclusions dans l'analyse des urines?
  • Comment comprendre l'analyse de l'enfant?
  • Caractéristiques de l'analyse IRM
  • Tests spéciaux, ECG et échographie
  • Taux de grossesse et valeurs de variance ..
Explication des analyses

Décharge après curetage: quand battre l'alarme?

Les femmes sont parfois confrontées à la nécessité de pratiquer une procédure de grattage, certaines la tolèrent normalement, d'autres ont des complications. Mais dans chaque cas, il y a des décharges après avoir gratté la cavité utérine, dont la nature est un signe diagnostique important.

Introduction: qu'est-ce que le curetage?

Le grattage est une opération chirurgicale. Il est réalisé sous anesthésie générale, s'il n'y a pas de contre-indications. Effectuer une telle intervention pour nettoyer la cavité utérine d'une grossesse non désirée ou congelée , mais parfois, les médecins prescrivent la procédure et avec un objectif de diagnostic.

Quelle que soit la tâche à accomplir, la plaie saigne pendant plusieurs jours, car l’essence de l’opération est le grattage instrumental des cellules vivantes. Et la seule différence est le volume de tissu à retirer.

Par conséquent, les sécrétions après le grattage de la grossesse congelée sont similaires à celles des liquides, qui partent naturellement à la suite d'interférences pour d'autres raisons. Cependant, il existe plusieurs nuances selon lesquelles les médecins déterminent le succès de l'opération et l'absence de complications.

Contenu

Décharge normale après le grattage

Allocations après curetage

Dans la phase finale du cycle menstruel, la couche fonctionnelle est rejetée et de nombreuses femmes ne verront pas de différence dans leur décharge mensuelle et après le raclage. L'utérus saigne pendant un certain temps, mais beaucoup de personnes du beau sexe sont intéressées: combien de jours d'excrétion après curetage dureront?

Dans cette situation, la complexité de l'opération et le contexte hormonal, la coagulabilité du sang et de nombreux autres facteurs jouent un rôle. Cependant, en pratique clinique, il existe néanmoins certains critères pour la normalité de ces sécrétions:

  1. Dure en moyenne 5-6 jours, mais pas plus de 10.
  2. L'intensité du saignement diminue progressivement et la décharge devient masticatoire.
  3. Il y a des douleurs dans la région pelvienne.

Chaque femme a un cycle menstruel individuel, dépendant du fonctionnement des ovaires et de l'hypophyse. Si l'opération a été effectuée la veille d'une période, le saignement cesse généralement après 6 jours. Au fait, cette petite ruse permettra à une femme d'éviter les doubles tortures.

Un des signes de cicatrisation réussie est la décharge brune après le grattage. Cette couleur indique le début de la coagulation du sang. Cependant, si elles persistent après une période de 10 jours, vous devriez consulter un gynécologue.

Quels autres symptômes devraient alerter une femme?

Décharge pathologique après raclage

décharge après avoir gratté jaune et sans odeur

Eh bien, si l'opération s'est bien déroulée et qu'aucune difficulté ne s'est présentée. Cependant, dans certains cas, l'allocation devient pathologique:

  1. Mauvaise odeur.
  2. Trop liquide et abondant.
  3. Couleur jaune

Parmi ces plaies, un exsudat liquide est généralement libéré - une soupe aigre. Si elle sort du vagin en grande quantité, cela indique une guérison difficile. Une attention particulière doit être portée à la couleur du liquide: une décharge jaune n'apparaît qu'en cas d'infection bactérienne. Et c'est très grave! Les médecins, en règle générale, prescrivent un traitement antibiotique de 5 jours après l'opération pour arrêter l'infection.

De plus, les décharges pathologiques sentent souvent mauvais. Le fait que des bactéries dans leur processus vital synthétisent des composés volatils, qui provoquent une odeur désagréable et parfois même aiguë.

En général, une femme doit surveiller de près son état et aller à l'hôpital si elle présente les symptômes suivants:

  • la température s'est élevée à 38 ° C;
  • il n'y a pas d'allocations;
  • douleur intense dans l'abdomen;
  • quantité excessive de flegme résiduel;
  • changement de couleur, de densité et d'odeur des sécrétions;
  • détérioration générale de l'état de santé (faiblesse, vertiges, etc.).

Bien sûr, toute opération est un stress pour le corps. Par conséquent, la température montera inévitablement à au moins 37 ° C, et quelques jours la condition du patient ne sera pas la meilleure. Avec une douleur intense, vous pouvez prendre un analgésique, tel que No-shpu.

Cependant, le corps doit progressivement venir au noma seul. Et si cela ne se produit pas, le médecin peut suspecter des complications et prescrire un examen supplémentaire.

Complications possibles

La présence de décharge pathologique est un signe indirect de complications. Ils justifient un examen approfondi par ultrasons. De plus, du matériel biologique est souvent utilisé pour étudier les infections bactériennes. De telles mesures de diagnostic sont nécessaires pour une définition précise de la nature de la pathologie, car cela dépendra également du traitement.

Et plus une femme se tourne rapidement vers l’aide, mieux ce sera. Quelles complications le patient peut-il attendre après l'opération?

  1. Saignement utérin.
  2. Hématomètre.
  3. Endométrite.
  4. L'infertilité

Les saignements utérins sont dus à une mauvaise coagulation du sang. Dans ce cas, la femme doit changer les serviettes hygiéniques presque 2 pièces par heure.

La conséquence peut être une anémie, qui provoque souvent une saturation insuffisante en oxygène - une hypoxie. Et cela se heurte déjà à la mort prématurée des tissus. Dans des conditions particulièrement sévères, même le patient reçoit de l'oxytocine pour arrêter les saignements utérins.

Le principal signe des hématomes est le spasme du col de l'utérus, qui empêche l'évacuation libre du liquide. Habituellement, cela se produit immédiatement après la chirurgie.

En conséquence, la cavité de l'utérus est remplie de sang et les bactéries commencent à s'y développer. L'hématomètre est accompagné de douleurs dans le bas-ventre et, pour résoudre le problème, il est nécessaire de libérer le sang.

Cela peut être fait avec des médicaments ou avec des instruments chirurgicaux. Mais dans tous les cas, il existe un risque de réapparition de spasmes et d’infections bactériennes, donc après l’élimination de la pathologie, prescrire un traitement antibiotique en association avec des antispasmodiques.

L'endométrite est une complication assez fréquente après le grattage. Elle se manifeste sous la forme d'une inflammation de la muqueuse de l'utérus en raison de l'activité de microorganismes pathogènes. L'infection pénètre dans l'organe de différentes manières et souvent par le vagin. L'infection est également possible en raison d'une négligence médicale (instrument insuffisamment traité, gants sales, etc.).

Les signes clairs d’endométrite sont à juste titre considérés comme des écoulements jaunes et une odeur désagréable du vagin. En passant, le patient a de la fièvre et des douleurs à l'abdomen. La pathologie est traitée avec des antibiotiques.

Les femmes ont généralement peur de se faire avorter, car elles risquent de perdre la capacité de concevoir. Bien sûr, personne n’est à l’abri d’un tel résultat, mais dans la pratique médicale, peu de faits indiquent le développement de l’infertilité, précisément à cause du grattage. Si l'utérus fonctionnait normalement normalement et que l'opération réussissait, dans la très grande majorité des cas, les tissus seraient restaurés et la femme pourrait avoir des enfants.

Question-réponse

Décharge normale après le grattage

Avant de gratter, le beau sexe est très inquiet. L'anxiété est compréhensible, car une intervention chirurgicale provoque parfois des complications graves. C'est pourquoi les femmes ont beaucoup de questions à poser au gynécologue. Et le patient n'est pas en vain intéressé: averti - signifie armé. Vous trouverez ci-dessous les questions les plus courantes concernant le cabinet du médecin et des réponses brèves.

Quelle devrait être la décharge après le raclage?

Le repérage normal est considéré, comme pour les menstruations. Progressivement, leur intensité diminue et la couleur devient brunâtre. Si le liquide a pris une teinte jaune, mal senti ou ressemblait à un saint, cela indique une pathologie.

Combien coûte la libération après le raclage?

La durée moyenne des expectorations est de 5 à 6 jours. Si la décharge s'est arrêtée après 1-2 jours ou ne s'est pas arrêtée après 10 jours, vous devez vous rendre à l'hôpital.

La température augmente-t-elle après le raclage?

En règle générale, la température corporelle oscille entre 37 et 37,5 ° C - c'est normal. Mais une augmentation de plus de 38 ° C indique une infection.

Qu'est-ce qui cause la douleur après le grattage?

L'opération est l'enlèvement des tissus vivants. Dans ce cas, les terminaisons nerveuses sont endommagées et il y a inévitablement des douleurs dans le bas-ventre. Cependant, un tel syndrome peut être d'intensité différente. La douleur exprimée témoigne assez souvent d'un saignement utérin, d'un hématomètre ou d'une endométrite. Et si les analgésiques ne vous aident pas, vous devez consulter un médecin.

Intéressant

L'information est fournie à titre d'information et de référence, un médecin professionnel devrait prescrire un diagnostic et prescrire un traitement. Ne pas se soigner. | | Contactez-nous | Publicité | © 2018 Medic-Attention.com - Santé en ligne
La copie de matériel est interdite. Site éditorial - info @ medic-attention.com