• Décryptage des tests en ligne - urine, sang, général et biochimique.
  • Que signifient les bactéries et les inclusions dans l'analyse d'urine?
  • Comment comprendre l'analyse de l'enfant?
  • Caractéristiques de l'analyse IRM
  • Tests spéciaux, ECG et échographie
  • Normes pendant la grossesse et valeurs des écarts.
Décryptage des analyses

Inflammation de l'utérus chez la femme, symptômes et traitement

L'inflammation de l'utérus survient à un jeune âge, occupe une place prépondérante dans la structure de la pathologie féminine, se caractérise par une tendance au cours chronique qui conduit à l'apparition d'un syndrome douloureux persistant, à une altération des fonctions reproductives et sexuelles avec la participation d'autres systèmes du corps au processus pathologique.

Une fois transféré, le processus inflammatoire de l'utérus mène dans certains cas à la stérilité, et s'il survient trois fois, le risque est multiplié par trois. Par conséquent, le problème est considéré comme l'un des plus graves en gynécologie clinique.

Le contenu

Causes de l'inflammation de l'utérus

Inflammation de l'utérus

Le plus souvent, les maladies inflammatoires des trompes et des ovaires sont diagnostiquées chez les femmes de moins de 24 ans. Après avoir dépassé l'âge de 30 ans, leur fréquence diminue - ceci est dû à une augmentation des anticorps protecteurs dans le canal cervical et à des modifications du comportement sexuel.

Les principales causes de la pathologie incluent:

  • pénétration dans les trompes de Fallope et les ovaires de micro-organismes pathogènes (chlamydia, staphylocoques, gonocoques, Escherichia coli);
  • interventions diagnostiques et thérapeutiques;
  • immunité affaiblie;
  • changement de partenaire sexuel;
  • dispositif intra-utérin;
  • avortements;
  • relations sexuelles pendant la menstruation.

Dans de nombreux cas, l'inflammation des ovaires et des tubes se produit dans le contexte de la vaginose bactérienne . Les microorganismes anaérobies qui se multiplient dans le vagin au cours de ce processus réduisent les propriétés protectrices du mucus du canal cervical, facilitant ainsi la propagation de l'infection ascendante.

L'hypothermie et le stress, les changements climatiques dramatiques, la dégradation de l'environnement, une augmentation du travail sans repos, une alimentation insuffisante peuvent provoquer la maladie - tous ces facteurs de risque favorisent le réveil d'une éventuelle infection latente.

Signes et symptômes de l'inflammation des appendices

symptômes d'inflammation des appendices

L'inflammation peut être aiguë, subaiguë et chronique. Les symptômes d'inflammation aiguë des appendices utérins sont caractérisés par l'image suivante:

  1. Sévère douleur dans l'abdomen suprapubien et le bas du dos;
  2. Augmentation de la température d'hyperthermie subfébrile à élevée;
  3. Transpiration;
  4. Des frissons;
  5. Miction altérée;
  6. Flatulences;
  7. Des nausées ou des vomissements;
  8. Faiblesse générale;
  9. Écoulement purulent ou séreux du vagin.

Les premiers signes d'inflammation des appendices chez une femme présentant une évolution aiguë de la maladie apparaissent souvent pendant ou après les règles, avec un changement de comportement sexuel, après l'introduction du dispositif intra-utérin.

L'inflammation chronique peut donner une image similaire avec un processus aigu, mais s'accompagne d'exacerbations périodiques. L'hypothermie, les situations stressantes et le travail physique pénible sont à l'origine de la maladie.

symptômes d'inflammation chronique des appendices

Les symptômes d'inflammation chronique des appendices incluent:

  1. Douleur sourde et douloureuse dans le bas de l'abdomen , dans le vagin;
  2. État psychologique déprimé;
  3. Échec du cycle menstruel;
  4. Augmenter la température;
  5. Violation du désir sexuel;
  6. Douleur pendant les rapports sexuels;
  7. Infertilité

Chez les femmes souffrant de n'importe quelle forme d'inflammation des appendices, un processus adhésif des organes pelviens se produit, mais il est plus prononcé en cas d'évolution chronique.

Inflammation des appendices et grossesse

Le processus inflammatoire à long terme est mauvais pour les organes reproducteurs féminins. Si la maladie est amenée au stade chronique, elle peut affecter la capacité de procréer.

Les processus chroniques dans les appendices de l'utérus se produisent souvent dans les cas d'insuffisance ovarienne hormonale et contribuent à:

  • la survenue d'un travail prématuré;
  • travail anormal;
  • infection intra-utérine du fœtus;
  • rupture intempestive du liquide amniotique.

Conduit souvent à une grossesse extra-utérine , et avec l'apparition de intra-utérin - menace d'une fausse couche.

Traitement de l'inflammation de l'utérus

Traitement de l'inflammation de l'utérus

Les symptômes d’inflammation des appendices chez la femme étant suffisamment graves, le traitement doit être effectué dans des conditions stationnaires. Un traitement adéquat dans le temps commencé réduit le nombre de conséquences indésirables possibles. La base du traitement de l'inflammation de l'utérus est:

  1. Thérapie antibactérienne;
  2. Traitement de désintoxication;
  3. Thérapie immunomodulatrice.

Lorsque la thérapie antibactérienne en utilisant les moyens de plusieurs groupes. Parmi eux figurent des médicaments contenant du métronidazole, des représentants des pénicillines, des céphalosoporines, des tétracyclines, de la clindamycine, des aminosides. Leur utilisation combinée permet d’affecter qualitativement le spectre le plus commun des agents pathogènes.

Lorsque le traitement est incomplet en raison de l'absence de symptômes, l'inflammation recommencera. Par conséquent, un traitement antibiotique doit être complété en totalité et en autant de jours que prescrit par le médecin.

Le traitement de désintoxication est effectué avec des solutions de cristalloïde et de détoxication, avec inclusion de solutions d’hémodez, de Ringer-Locke, de Rheopoliglukina et de glucose. Le but de la thérapie par perfusion est justifié par le développement de l'intoxication.

En complément du traitement principal, des médicaments antiviraux et immunomodulateurs sont prescrits. Si les problèmes du système immunitaire sont graves, l'administration d'immunoglobulines du donneur est indiquée. L'utilisation d'agents immunomodulateurs contribue à une élimination plus rapide de l'agent responsable de la maladie du corps.

Les bougies sont utilisées pour réduire l'inflammation, soulager la douleur et empêcher le développement de processus adhésifs dans l'inflammation des appendices. Des suppositoires, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (dicloberl), des enzymes (longidase) et des préparations à base de plantes sont prescrits. La détermination de la posologie et de la fréquence d'administration des médicaments est la prérogative du gynécologue.

Les bougies ne remplacent pas la thérapie antibactérienne et sont utilisées uniquement en association avec des médicaments à diverses actions.

En cas d'inflammation chronique, en période de rémission, le traitement en station thermale et la physiothérapie sont indiqués. Avec une composante douloureuse prononcée et un processus d'adhérence commun, une intervention chirurgicale est possible dans le but de disséquer et d'éliminer les adhérences, en rétablissant la perméabilité des trompes de Fallope.

Complications et effets de l'inflammation

Les adhérences sont la complication la plus grave diagnostiquée après une inflammation des appendices. Ces zones de tissu conjonctif épissées entre les organes pelviens et parfois les organes adjacents (boucles intestinales) entrent également dans ce processus.

Les complications de la pathologie comprennent:

  • accumulation de liquide ou de pus dans la trompe de Fallope;
  • abcès tubo-ovarien;
  • obstruction des trompes de Fallope (totale ou partielle);
  • ruptures d'abcès suivies de péritonite.

Une inflammation retardée des appendices peut entraîner une infertilité, des perturbations hormonales , des troubles menstruels et une grossesse extra-utérine.

Prévention de l'inflammation des appendices

L'examen régulier par un gynécologue est l'une des mesures préventives importantes. La prévention de l'inflammation des appendices est:

  • utilisez un préservatif pour les rapports sexuels occasionnels;
  • l'hygiène;
  • dans le traitement opportun et approprié des infections génitales;
  • la présence d'un partenaire sexuel permanent.

Un mode de vie sain, les activités de restauration contribuent à restaurer l’immunité. Les femmes doivent absolument surveiller leur santé, ne pas trop refroidir et éviter les situations stressantes.

Ainsi, l'inflammation de l'utérus est un problème important en gynécologie moderne. Une intervention thérapeutique opportune en cas de processus infectieux et inflammatoires des organes internes permet de préserver la fertilité de la femme et de prévenir le développement de conséquences graves. Le résultat dépend de la tactique du médecin et du choix correct des médicaments.

Intéressant

Les informations sont fournies à des fins d'information et de référence.Un médecin professionnel doit diagnostiquer et prescrire un traitement. Ne pas se soigner soi-même. | Contact | Annoncez | © 2018 Medic-Attention.com - Santé en ligne
La copie de matériel est interdite. Modification du site - info @ medic-attention.com