• Décryptage des tests en ligne - urine, sang, général et biochimique.
  • Que signifient les bactéries et l'urine dans l'analyse d'urine?
  • Comment comprendre l'analyse de l'enfant?
  • Caractéristiques de l'analyse IRM
  • Tests spéciaux, ECG et échographie
  • Normes pendant la grossesse et valeurs des écarts.
Décryptage des analyses

Inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou: symptômes et traitement, causes de l'inflammation

La lymphadénite (inflammation des ganglions lymphatiques du cou) est un symptôme de tout un ensemble de processus pathologiques et de maladies, tant infectieuses que du système lymphatique. Ce système, qui comprend un grand nombre de capillaires lymphatiques, de petits et grands vaisseaux, de troncs, de conduits et de nœuds, est en soi un des mécanismes de défense de l’organisme (immunité). Responsable de la sécrétion de la lymphe et de son transport.

Un réseau important de ganglions lymphatiques situés dans différents systèmes et organes d'une personne joue un rôle important dans la protection biologique. La capsule des noeuds est remplie d'un stroma lâche (substance) qui joue le rôle d'enrichir la lymphe qui la traverse en anticorps. Filtration à partir d'inclusions étrangères et de cellules endommagées sujettes à la dégénérescence tumorale.

Les principales propriétés fonctionnelles des ganglions lymphatiques sont exprimées:

  • le processus de formation cellulaire qui favorise le fonctionnement normal du système immunitaire (phagocytes, lymphocytes, anticorps);
  • assurer un drainage ou un drainage des tissus et des organes du fluide intercellulaire;
  • maintenir son équilibre entre le sang et la lymphe;
  • maintenir une solvabilité stable des processus métaboliques.

Les processus inflammatoires peuvent toucher des ganglions lymphatiques cervicaux uniques et saisir tout le réseau lymphatique situé dans le cou (avant et arrière, sous-maxillaire et occipital, parotide et oreille).

Le contenu

Causes de l'inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou, la genèse

Inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou

Les causes de l'inflammation dans la lymphadénite cervicale sont associées à la réaction de l'immunité tueuse naturelle (macrophages) à toutes les conditions pathologiques du corps.

Ceux-ci peuvent être:

  1. Infections des voies respiratoires supérieures ou de la cavité buccale.
  2. La diminution globale du facteur immunitaire due aux infections à long terme, au syndrome hématologique, à l'hypothermie, aux carences en vitamines, à la surmenation neuropsychiatrique persistante et aux états stressants.
  3. Le développement de processus tumoraux dans le tissu lymphoïde.
  4. Violations de l'intégrité des tissus.

Pour déclencher la réponse inflammatoire peut:

  • effet prolongé de l'alcool;
  • perturbations dans les processus métaboliques;
  • échec de la sécrétion d'hormones par la glande thyroïde;
  • pathologie du tissu conjonctif;
  • réactions hypersensibles aux antigènes.

Symptômes d'inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou

Symptômes d'inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou

Les symptômes cliniques d'inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou sont déterminés par l'appartenance à une espèce donnée de la pathologie.

La forme purulente de la maladie est caractérisée par: des douleurs lancinantes constantes, des nœuds fixes, soudés aux tissus rougis adjacents. Le développement de la formation de tumeurs, bordée de bords lisses, de structure hétérogène.

Les bords de la tumeur peuvent être de consistance différente - denses d’une part et souples de l’autre. Sa pression provoque un son net. Il y a une panne accompagnée de hautes températures pyrétiques (jusqu'à 39 ° C à 41 ° C), de maux de tête et de tachycardie.

La forme purulente de la pathologie est dangereuse en raison du développement rapide de réactions inflammatoires qui peuvent se propager dans tout le corps.

Avec une forme non purulente de la maladie, les nœuds sont élargis, mais mobiles, il y a un léger compactage. La pression est reflétée par la douleur.

L'espèce de la maladie est déterminée par la structure fluide qui prévaut dans la zone d'inflammation.

  1. Forme purulente - prédominance purulente dans le liquide lymphoïde.
  2. Dans la forme hémorragique du processus pathologique, le sang prédomine dans le liquide.
  3. Le type fibreux de lymphadénite est caractérisé par une teneur accrue en caillots de protéine de fibrine dans le liquide lymphoïde.
  4. Processus pathologique séreux - la formation d'un fluide protéique trouble au lieu du développement du processus inflammatoire.

Les signes généraux de la maladie reflètent les symptômes de la maladie sous-jacente sur le site du processus. Par exemple, si la cause est une infection, les principaux symptômes correspondent à «sa maladie» et l’inflammation des ganglions lymphatiques du cou est l’un des facteurs de diagnostic. L'élimination de la maladie sous-jacente, élimine simultanément les signes d'inflammation lymphatique.

Une inflammation légère, avec une légère inflammation des noeuds et une douleur légère lors du pressage et de la déglutition d'aliments provoquent des infections chroniques à long terme. Une dégradation prononcée est observée lors d’une exposition prolongée au froid et aux infections respiratoires. De telles conditions nécessitent une détection diagnostique des foyers infectieux et leur réhabilitation complète.

Si le tableau clinique se manifeste par une inflammation prolongée des ganglions lymphatiques (plus de six mois) et que ceux-ci sont douloureux, avec une structure dense et solide, cela peut indiquer une tumeur tumorale. Retarder les tests de diagnostic peut mettre la vie en danger.

Examen diagnostique

Le diagnostic de la lymphadénite des ganglions cervicaux est basé sur l'examen visuel du patient, la collecte des antécédents de la maladie, les états de la maladie précédente (traumatisme, intervention chirurgicale, etc.).

Selon les résultats des analyses générales ont révélé un facteur causatif de la maladie. En tant que mesures supplémentaires spécifiant le diagnostic, sont affectées:

  • Échographie;
  • Examen aux rayons X ou au scanner;
  • prélèvement de lymphe pour biopsie, en cas de suspicion de processus tumoral;
  • dans les réactions inflammatoires chroniques - examen cytologique et histologique.

L’exactitude des résultats diagnostiques dépend de la préparation d’un plan de traitement efficace et approprié et d’une sélection compétente de médicaments contre l’inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou.

Méthodes de traitement

traitement des ganglions lymphatiques enflammés dans le cou

Selon l'évolution de la maladie - aiguë ou chronique - un programme de traitement et de traitement des ganglions lymphatiques enflammés est prescrit.

La réponse inflammatoire n'est pas indépendante mais se manifeste par un syndrome secondaire de facteurs provocateurs. Par conséquent, les tactiques de traitement ne visent pas à éliminer les symptômes, mais à traiter des maladies provoquantes.

L'élimination des réactions inflammatoires est obtenue par la méthode de correction du système immunitaire et le traitement médical.

Nommé:

  • médicaments glucocorticoïdes ("Prednisone", "Deltason" ou "Medrol");
  • médicaments immunostimulants;
  • multivitamines et préparations riches en vitamine C;
  • physiothérapie - galvanisation, administration de médicaments par électrophorèse, thérapie UHF.

Les antibiotiques, pour l'inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou, sont prescrits pour les processus suppuratifs afin de prévenir la propagation de l'infection.

Ils sont sélectionnés en fonction de la spécificité d'un agent pathogène spécifique. Ceux-ci peuvent être des médicaments et analogues de Vilprafen, Benzylpenicillin, Azithromycin, Septrin, etc.

En cas d'échec du traitement médicamenteux, les foyers de suppuration sont ouverts chirurgicalement. La zone touchée est nettoyée du pus et du tissu conjonctif mort, suivie d'un drainage.

Caractéristiques de l'inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou d'un enfant

On observe la manifestation de réactions inflammatoires dans les ganglions lymphatiques du cou chez les enfants, principalement de cinq à sept ans. Cela est dû au système lymphatique non formé, qui n'est pas en mesure de fournir des fonctions de barrière complètes. À l’âge de 9 à 10 ans, elle est capable d’arrêter l’infection. La maladie chez les enfants est caractérisée par un développement actif, accompagné de:

  • intoxication;
  • troubles du sommeil et de l'appétit;
  • grave gonflement du cou;
  • symptômes de maux de tête.

Avec une inflammation des ganglions lymphatiques dans le cou, la température chez les enfants peut atteindre 39 ° C. Souvent, cette réaction peut être due à la vaccination.

Le danger est que, dans l'évolution chronique de la maladie, l'enfant puisse se sentir tout à fait normal, il est possible d'identifier la maladie uniquement en sondant les ganglions.

Cette situation est menacée par la négligence de la maladie, qui peut être compliquée par la manifestation du myocarde - léthargie, peau pâle et essoufflement. Les enfants sont à la traîne, se fatiguent facilement et refusent souvent de manger.

Contribue au développement de la maladie chez les enfants: affaiblissement du système immunitaire, augmentation excessive des microorganismes pathogènes et même atteinte des tissus lymphoïdes. Seuls un examen et un traitement rapides peuvent renforcer la défense immunitaire.

Les réactions inflammatoires des ganglions cervicaux chez l’adulte et l’enfant peuvent se manifester sous différentes formes et au-delà de l’objet d’une consultation avec un oto-rhino-laryngologiste, un spécialiste des maladies infectieuses, un spécialiste de la tuberculose, un pédiatre ou un oncologue.

Intéressant

Les informations sont fournies à des fins d'information et de référence.Un médecin professionnel doit diagnostiquer et prescrire un traitement. Ne pas se soigner soi-même. | Contact | Annoncez | © 2018 Medic-Attention.com - Santé en ligne
La copie de matériel est interdite. Site éditorial - info @ medic-attention.com