• Décodage de tests en ligne - urine, sang, général et biochimique.
  • Que signifient les bactéries et les inclusions dans l'analyse des urines?
  • Comment comprendre l'analyse de l'enfant?
  • Caractéristiques de l'analyse IRM
  • Tests spéciaux, ECG et échographie
  • Taux de grossesse et valeurs de variance ..
Explication des analyses

Thrombose du nœud hémorroïdal en termes de sévérité, types de traitement

Les hémorroïdes sont l'une des maladies les plus fréquentes du rectum, mais beaucoup de personnes considèrent que cette affection est trop délicate pour aller chez le médecin. Entre-temps, il se heurte à de graves complications: dans 4 cas sur 5, l'exacerbation de la maladie entraîne la formation d'une thrombose qui provoque une inflammation, de la douleur et même une nécrose tissulaire.

La médecine officielle offre plusieurs façons de traiter la pathologie, mais pour une guérison rapide, les recettes folkloriques n'interfèrent pas. Comment se déroule la thrombose du nœud hémorroïdal, à quelle vitesse se produit la récupération? Tout dépend de la rapidité du traitement commencé.

Contenu

Quelle est la thrombose du nœud hémorroïdaire?

Thrombose du nœud hémorroïdal Les hémorroïdes durent parfois des années et l'inconfort ne peut être exprimé que par un inconfort auquel le patient finit par s'habituer. Cependant, avec le colmatage de la lumière des vaisseaux, il existe une thrombose aiguë des hémorroïdes. Le mécanisme de développement des complications est le suivant:

  1. Les thrombocytes sont déposés dans les vaisseaux de l'endothélium du rectum.
  2. Le fibrinogène tombe dans le plasma.
  3. Le sang coagule.
  4. Le thrombus formé bloque la lumière des vaisseaux, bloquant complètement la sortie de sang du nœud.

En conséquence, le patient est mal à l'aise avec la défécation, s'asseoir et même marcher. Mais ce n'est rien comparé au syndrome douloureux qui se produit dans la région rectale.

Degrés de sévérité de la thrombose

La gravité des symptômes dépend de la gravité de la maladie. Pour la commodité du diagnostic, les médecins ont introduit une classification spéciale:

1. La première étape Stagnation du sang veineux dans le nœud hémorroïdal. À ce stade, il y a une douleur modérée, mais à l'extérieur, le nœud reste inchangé. Brûlures et démangeaisons possibles dans l'anus, inconfort pendant la défécation. À ce stade, les gens demandent rarement de l'aide.

2. Dans la deuxième étape, il y a thrombose et inflammation du nœud. Il devient une source de douleur constante, acquiert une couleur rouge pourpre. Le gonflement est fortement exprimé et le spasme du sphincter anal complique considérablement la défécation.

Dans ce cas, des dommages supplémentaires peuvent être causés à l’unité par les veaux, ce qui aggrave encore la maladie. Souvent, la température du corps augmente.

3. Dans la troisième étape , le tissu environnant est impliqué dans le processus pathologique: la peau et le tissu sous-cutané de la région périanale, le périnée, l'aine et parfois la surface interne de la cuisse.

Le plus grand danger réside dans la possible nécrose des hémorroïdes, qui peut même entraîner une gangrène.

Les ganglions hémorroïdaux eux-mêmes sont rarement douloureux, mais une combinaison de circonstances peut entraîner une thrombose. Le mécanisme de développement de cette complication est compréhensible, et les raisons qui ont provoqué cette évolution sont les suivantes:

  • forte tension des muscles de la paroi abdominale (par exemple, tension avec constipation, soulever des poids, etc.);
  • surfusion
  • grossesse et accouchement;
  • des dommages mécaniques aux tissus.

Les femmes enceintes sont particulièrement susceptibles de connaître une thrombose hémorroïdaire. Cela s'explique par la pression constante du fœtus, qui se propage au rectum situé à proximité immédiate de l'utérus. En outre, les futures mères modifient le pourcentage de cellules sanguines en plasma, ce qui peut jouer un rôle décisif dans la perte de fibrine.

Dans des cas plus rares, les processus inflammatoires dans la région périanale et les maladies du sang, accompagnées d'une augmentation de la coagulabilité, sont à l'origine de la thrombose. Si le médecin diagnostique de tels troubles pendant le diagnostic, un traitement complexe, et pas seulement des noeuds, sera nécessaire.

Symptômes de thrombose du nœud hémorroïdal

Symptômes de thrombose du nœud hémorroïdal

Cette complication des hémorroïdes peut se développer à la fois à l'intérieur du rectum et à la surface externe de l'ouverture anale. Mais parfois, la maladie se manifeste et est combinée. Thrombose concomitante du nœud hémorroïdal tels symptômes: douleur sévère, saignement et gonflement.

Le signe le plus brillant de la maladie est la douleur. Il est tranchant, fort et constant, surgit soudainement et ne s'arrête pas, il peut s'intensifier avec la défécation ou l'effort physique. Le spasme du sphincter entraîne parfois une incapacité totale à aller aux toilettes.

Des changements externes peuvent être observés en cas de thrombose du nœud hémorroïdal externe, qui tombe du rectum et ne peut pas être corrigé. Dans ce cas, il a une couleur rouge ou cramoisie et sa taille augmente considérablement à cause de l’œdème.

La thrombose du nœud hémorroïdaire interne ne présente pas de signes externes aussi visibles. Les modifications de la muqueuse ne sont détectées que pendant la rectoscopie ou la palpation.

Un saignement au niveau du nœud hémorroïdal est un signe d’alarme, indiquant un dommage au mur. Un tel symptôme peut indiquer une lésion mécanique du rectum ou la formation d'une fistule, mais une nécrose tissulaire est une cause beaucoup plus dangereuse.

L'inspection visuelle vous permet de voir les nœuds externes: à un stade précoce, la couleur rouge est perceptible et au troisième stade, les zones noires sont marquées, entourées de tissus cyanotiques oedémateux. En raison des symptômes brillants, le médecin n'a généralement pas de doute sur le diagnostic.

Un examen des doigts est effectué afin de détecter les zones affectées par les hémorroïdes internes , afin d'évaluer leur état. Les nœuds sont fermes au toucher, ne pas serrer et le gant retient le sang. Mais un tel examen s'accompagne souvent de douleur et les spasmes du sphincter créent des difficultés supplémentaires - dans cette situation, un anesthésique local est souvent utilisé.

La rectoscopie vous permet de clarifier le diagnostic, de constater la présence de fistules et de signes d’inflammation des tissus intestinaux autour des hémorroïdes. À cette fin, un dispositif spécial est utilisé - un rectoscope ou un miroir rectal. La procédure est également réalisée sous anesthésie locale.

Traitement de la thrombose hémorroïdaire

Traitement de la thrombose hémorroïdaire

Le traitement de la maladie dépend du stade du processus pathologique. Gel, pommade, suppositoires pour thrombose du nœud hémorroïdaire sont efficaces dans les premiers stades. Dans les situations plus graves, il existe un besoin de traitement chirurgical et les médicaments deviennent un traitement d'entretien. En outre, les médecins recommandent l'utilisation de remèdes populaires - une approche intégrée ne laissera pas de chances à la maladie.

Médicaments

Les médicaments peuvent éliminer la stase veineuse au premier stade, le deuxième et le troisième stade - pour prévenir la formation d'un nouveau thrombus, détendre le sphincter du rectum et réduire l'intensité du processus inflammatoire. Pour le traitement de ces médicaments sont utilisés:

  • La gépatrombine (suppositoires et onguent);
  • Pommade d'héparine;
  • Levomikol (pommade);
  • Detralex (comprimés);
  • Aescine (comprimés, gel pour usage externe);
  • Blocus d’alcool-novocain autour du nœud.

Lors de la prescription de médicaments, le médecin procède à partir du tableau clinique général de la maladie. Mais pas toujours les patients vont à l'hôpital immédiatement après l'apparition des nœuds. Et c'est l'erreur! Bien que se débarrasser des hémorroïdes ne soit pas si simple, il est toujours possible d'empêcher le développement de complications sous le pouvoir de la médecine moderne.

De plus, la grossesse impose un certain nombre de caractéristiques sur le traitement de la thrombose du nœud hémorroïdaire. Par exemple, une guérison complète est possible seulement après l'accouchement. Ainsi, pendant la grossesse, une telle thérapie est considérée comme efficace, avec une dynamique positive.

Parmi les médicaments généralement utilisés onguents et gels, mais avec des pilules devront attendre: l'effet systémique peut affecter l'état du fœtus. Les patients ne devraient généralement pas planifier une grossesse avant de se débarrasser des hémorroïdes.

Traitement chirurgical

L'ablation chirurgicale de la thrombose du nœud hémorroïdaire est efficace dans les deuxième et troisième stades en cas d'impuissance du traitement médicamenteux avant la maladie. En cas de saignement, l'intervention est souvent réalisée d'urgence. Avec cette maladie, deux types d’opérations sont effectuées:

1. Thrombectomie:

  • couper le noeud;
  • un thrombus accompagne le sang veineux qui coule;
  • Parfois, une pince chirurgicale spéciale est utilisée pour enlever le caillot.

2. Résection:

  • découper le nœud avec une muqueuse proche;
  • Une méthode plus efficace, car élimine la cause de la maladie.

L'intervention chirurgicale ne nécessite généralement pas l'hospitalisation du patient. Ce n'est que dans les cas graves du patient est déterminé dans un hôpital sous la surveillance constante des médecins.

Remèdes populaires pour le traitement de la thrombose

Bien sûr, la douleur est si intolérable qu’une personne accepte même une opération. Mais avant de se coucher sous le couteau, il vaut la peine d'essayer des remèdes populaires - en combinaison avec une thérapie médicamenteuse, ils donnent un effet considérable.

Sangsues

Bien que de nombreux représentants de la médecine officielle doutent de cette méthode, ces animaux ont longtemps été utilisés pour traiter diverses maladies. Le fait est que la salive des sangsues contient l'enzyme hirudine - un anticoagulant naturel.

En outre, le processus d'aspiration du sang du nœud hémorroïdaire a également un effet positif. Par conséquent, si une personne présente une thrombose externe du nœud hémorroïdaire, le traitement doit être effectué avec des sangsues.

Avec la forme interne de la maladie, ces animaux ne peuvent pas être utilisés, car les zones touchées sont hors de portée.

Feuille de laurier

Cet assaisonnement culinaire a également une action antiprurigineuse et anti-oedémateuse, qui sera bénéfique pour la thrombose des hémorroïdes.

Cependant, les produits à base de feuilles de laurier doivent être préparés selon une prescription stricte - les composants de la plante sont très sensibles aux reins, au foie et au cœur. Pour usage interne, la perfusion convient:

1. 30 litres de feuilles verser 3 litres d'eau bouillante.
2. Insister 10-15 minutes.
3. Filtre
4. Une dose quotidienne - 1 verre (boire pendant 1 jour en petites gorgées).

Il n'est pas superflu d'utiliser des recettes pour un usage externe:

1. Bains:

  • 100 g de feuilles sont versées dans 5 litres d'eau bouillante;
  • insister 20 minutes;
  • versé dans un bassin;
  • asseyez-vous dans un butin et ne vous levez pas jusqu'à ce que le liquide refroidisse complètement.

2. Gadgets:

  • 5-6 feuilles sont versées avec 1 verre d'eau bouillante;
  • insister 10 minutes;
  • imprégner la gaze avec le liquide reçu;
  • appliquer à l'anus pendant 2-3 minutes.

3. Microclysters:

  • faire l'infusion comme pour les lotions;
  • cool et filtre;
  • injecter du liquide avec une seringue dans le rectum.

Mesures préventives

La prévention de la thrombose chez les hémorroïdes consiste tout d'abord dans l'exclusion du régime alimentaire des aliments à l'origine de la constipation (produits fumés, aliments épicés, alcool, etc.). Si vous limitez la pression des selles sur les nœuds, vous pouvez éviter l'apparition de caillots sanguins indésirables. Cependant, sans traitement des hémorroïdes, le risque de formation de caillots sanguins demeure - il est recommandé de faire le maximum pour éliminer la maladie primaire.

De plus, à titre préventif, les médecins conseillent de modérer l'exercice et, en déféquant, ne poussez pas trop fort. Si vous ne pouvez pas aller aux toilettes, il est préférable de prendre un laxatif léger. Parmi les recettes les plus populaires de cette tâche, vous trouverez un verre de lait bouilli avec 1 cuillère à soupe de miel.

Conclusion

La thrombose du nœud hémorroïdal est exprimée par une douleur intense et un gonflement dans la région rectale. Souvent, le patient présente un spasme du sphincter anal, ce qui crée des difficultés supplémentaires avec les selles. Le traitement avec des herbes, des pilules et des onguents aidera à faire face à la maladie. Mais si vous voyez des saignements et une exacerbation périodique de la maladie - sans chirurgie, vous ne pouvez pas le faire. Et pourtant, la meilleure option pour la thérapie est d'éliminer la cause sous-jacente. C'est avec les hémorroïdes qu'il faut lutter pour prévenir les complications.

Intéressant

L'information est fournie à titre d'information et de référence, un médecin professionnel devrait prescrire un diagnostic et prescrire un traitement. Ne pas se soigner. | | Contactez-nous | Publicité | © 2018 Medic-Attention.com - Santé en ligne
La copie de matériel est interdite. Site éditorial - info @ medic-attention.com