• Décodage de tests en ligne - urine, sang, général et biochimique.
  • Que signifient les bactéries et les inclusions dans l'analyse des urines?
  • Comment comprendre l'analyse de l'enfant?
  • Caractéristiques de l'analyse IRM
  • Tests spéciaux, ECG et échographie
  • Taux de grossesse et valeurs de variance ..
Explication des analyses

Synovite de l'articulation du genou: symptômes, traitement, formes de synovite

L'articulation du genou est l'une des articulations les plus chargées de notre corps: une plus grande charge ne s'étend qu'à l'articulation de la cheville. Mais contrairement à l'articulation de la cheville, la région du genou est beaucoup plus mobile. Cela fournit un grand nombre de structures intra-articulaires.

Afin de fournir une combinaison de force et de sécurité, ces éléments (os, cartilage, muscles et ligaments) sont placés dans une formation dense de tissu conjonctif appelé sac de joint ou bourse.

La partie interne, plus "tendre", faisant face au joint, est appelée membrane synoviale. Il produit un liquide synovial, de composition similaire au liquide articulaire, situé entre les cartilages et assurant un glissement silencieux des surfaces articulaires. La membrane synoviale comporte une multitude de sinus, d'indentations et de poches qui augmentent sa surface.

Contenu

La synovite - c'est quoi?

La synovite de l'articulation du genou est un processus d'inflammation de la membrane synoviale de l'articulation, qui s'accompagne d'une augmentation de la production de liquide synovial. L'inflammation peut être différente pour ses causes, son débit, ses complications et ses modes de circulation.

Parfois, la synovite est sans trace, mais dans certains cas, un traitement long, une intervention chirurgicale et la rééducation suivante sont nécessaires.

Synovite de l'articulation du genou

Classification et formes de synovite

Comme toute maladie, les synovites peuvent être classées selon différents points de vue. La classification la plus simple est étiologique, dans laquelle les causes de la maladie sont examinées.

Tout d'abord, la synovite peut être à la fois infectieuse et aseptique. Avec la synovite infectieuse du genou, les agents pathogènes peuvent être de nombreux micro-organismes, par exemple le brucella (agent causal de la brucellose), le yersinia ou le bacille tuberculeux.

Dans le processus infectieux, la synovite survient souvent non pas isolément mais dans la composition de l'arthrite.

La synovite infectieuse peut être à la fois primaire et secondaire. Dans le premier cas, la coque de l'articulation est directement affectée, par exemple, d'une plaie articulaire. Dans un processus secondaire, la source peut se trouver à distance, par exemple dans les cas de fièvre rhumatismale aiguë ou lors de processus septiques.

La synovite aseptique est un processus "stérile" dans lequel l'inflammation se produit sans intervention de la flore pathogène. Ces catégories nosologiques comprennent:

  • Lésions allergiques. On sait que non seulement les tissus mous peuvent gonfler, par exemple des tissus sous-cutanés sur le visage, les paupières ou les poumons. La membrane synoviale produit également un liquide et peut réagir à un allergène puissant.
  • Synovite réactive - se développe sous l'influence de tout processus, par exemple, des dommages mécaniques, qui prend un caractère permanent. Un bon exemple est un callus sur le talon: au début, le frottement de la peau provoque une inflammation (avec rougeur, gonflement et douleur), et l'exposition subséquente entraîne une sécrétion aseptique du liquide tissulaire sous la peau pour former une bulle. Un processus similaire se déroule dans le sac articulaire avec une synovite réactive;
  • La synovite post-traumatique se développe avec une blessure aiguë ou chronique au genou. La synovite de l'articulation du genou droit se développe plus souvent chez les droitiers: lors de l'alimentation au tennis, les droitiers tombent plus souvent sur le genou droit, les danseurs utilisent plus souvent la jambe droite.

Il existe également deux types de synovites en ce qui concerne la nature du liquide sécrété: il peut être exsudatif, c'est-à-dire contenir de grandes quantités de protéines, de la fibrine et être inflammatoire.

Cela se traduit par le dépôt ultérieur d'adhérences dans la cavité articulaire, ce qui peut interférer avec le mouvement. La synovite infectieuse se déroule toujours précisément comme un processus exsudatif.

Dans les formes aseptiques, le liquide synovial est non inflammatoire, avec son absorption inverse ou sa résorption, il n'y a presque pas d'adhérence, car il contient des quantités insignifiantes de protéines.

Enfin, il existe des formes de synovite sèche, dans lesquelles la séparation du liquide articulaire est perturbée, mais elles sont toujours secondaires et rares.

Le processus inflammatoire dans le sac articulaire peut être à la fois aigu et chronique. En règle générale, si le processus dure plus de deux mois et se poursuit par "succès variable", suivi de périodes d'exacerbation et d'amélioration du bien-être, cette synovite est appelée chronique.

Au cours de la maladie, la maladie peut être légère, modérée et grave, avec des signes communs marqués, une violation de la fonction de soutien et du mouvement. Une synovite modérée de l'articulation du genou peut déranger périodiquement, une personne peut boiter, mais elle peut aussi bouger sans l'aide d'une canne et de béquilles.

Il existe de nombreuses autres classifications qui sont nécessaires pour les spécialistes, par exemple pour la localisation par échographie ou par composition cytologique.

Les symptômes de la synovite de l'articulation du genou

Les symptômes de la synovite de l'articulation du genou

Le nom de toutes les maladies inflammatoires en médecine est à la fin du suffixe "-it" (bronchite, otite moyenne, péritonite, myocardite). Toutes les maladies inflammatoires diffèrent des autres signes d'inflammation. Je ne pouvais pas éviter le destin commun et la synovite de l'articulation du genou. Par conséquent, le cours classique de cette maladie se manifeste par les symptômes suivants:

  1. La peau sur l'articulation devient rouge;
  2. Si vous mettez votre main, vous pouvez sentir la sensation de chaleur sur l'articulation;
  3. Le volume de l'articulation est augmenté par rapport à une jambe saine en raison de l'hyperproduction du liquide synovial.
  4. La douleur est ressentie à la fois au repos et pendant le mouvement;
  5. La fonction de l'articulation est perturbée: en raison de l'enflure et de la douleur, le mouvement est considérablement entravé, voire impossible.

La synovite du genou dont nous avons considéré les symptômes se réfère à des lésions infectieuses graves. En outre, il existe une symptomatologie générale: fièvre, parfois à des valeurs très élevées, mal de tête, manque d'appétit, parfois confusion.

Tous ces signes indiquent la proximité d'un choc infectieux - toxique.

Une synovite réactive, par exemple d'une genèse allergique, procède légèrement différemment: la principale caractéristique est une augmentation du volume articulaire due à une accumulation importante de liquide. La douleur est exprimée légèrement, une rougeur et une hyperthermie locale au niveau de l'articulation ne sont pas observées.

Un symptôme caractéristique de la synovite et de l'arthrite avec un œdème prononcé est la ballotation de la rotule: lorsque vous essayez de la presser, elle tombe dans le corps et, là encore, la pression du fluide est repoussée.

Des symptômes encore moins prononcés de la synovite chronique. Tout ce qui peut être clarifié au médecin, ce sont des plaintes concernant des douleurs périodiques "par temps", des douleurs dans le genou d'un caractère bruyant, un gonflement périodique de l'articulation.

Diagnostic de synovite

Sur le plan clinique, lors de l'interrogatoire du patient, il est impossible de distinguer la synovite de l'arthrite. En fait, tous les signes sont similaires. De plus, le joint comprend un sac de joint. Par conséquent, dans une certaine mesure, la synovite peut être considérée comme une sorte d' arthrite du genou qui se déroule «à distance» des surfaces recouvertes de cartilage et de ligaments.

Et si, avec une synovite aseptique, cette "parité" est préservée, alors avec une bursite purulente et une synovite de l'articulation du genou, tous les composants seront bientôt impliqués dans le processus inflammatoire et purulent. Par conséquent, un diagnostic rapide est un gage de traitement rapide et de rétablissement rapide. Les méthodes les plus populaires sont les suivantes:

  • Entretien du patient et examen médical;
  • Analyse générale du sang et de l'urine, analyse sanguine biochimique. Permettre de déterminer la présence et la gravité de la réponse de l'organisme à l'inflammation, déterminer le caractère auto-immun (facteur rhumatoïde, CRP, fibrinogène, globulines);
  • Radiographie des articulations. Elle permet de révéler l'implication du tissu osseux (foyers de destruction, nécrose ou fonte du tissu osseux), l'état des articulations, l'état des extrémités articulaires des os, des plaques d'extrémité;
  • Échographie Contrairement au radiogramme, il montre l'état des tissus mous de l'articulation, l'appareil ligamentaire;
  • Arthroscopie. Une méthode moderne qui vous permet d'examiner la membrane synoviale de l'intérieur, si nécessaire - faites une biopsie, administrez des médicaments et effectuez même une chirurgie arthroscopique;
  • Ponction du sac articulaire, avec examen cytologique et histologique de la composition cellulaire;
  • L'imagerie par résonance magnétique IRM, avec une grande précision, montre tous les tissus mous, toutes les poches et les cavités du sac articulaire.

De plus, il existe d'autres méthodes de recherche, mais elles sont toutes complémentaires: par exemple, la culture bactériologique du liquide synovial.

Traitement de la synovite de l'articulation du genou, préparations

Traitement de la synovite de l'articulation du genou

Pour traiter la synovite de l'articulation du genou est nécessaire en fonction de sa cause et toujours complexe. Ainsi, la base de l'évolution des lésions infectieuses est l'antibiothérapie ciblée.

Avec une synovite purulente, tous les pansements et orthèses serrés sont interdits et, au cours de l'évolution aseptique chronique et subaiguë, ils sont au contraire de nature à limiter la mobilité et à réduire les œdèmes.

Tout d'abord, le patient doit respecter le régime moteur: il a besoin de repos, pendant une période d'exacerbation dans un processus chronique, il est souhaitable d'observer le repos au lit ou de se déplacer avec une canne ou des béquilles.

  • La base du traitement de la synovite non infectieuse est l'utilisation de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Une bonne action est Ketonal, Xefokam, Movalis. Le médicament peut être administré par voie intramusculaire ou sous forme de comprimé. Leur tâche est la thérapie pathogénique et symptomatique, c'est-à-dire réduire les symptômes de la douleur et affecter le processus d'inflammation.

Onguents, gels et crèmes anti-inflammatoires largement utilisés, qui sont frottés sur la peau de l'articulation, à la fois avec le réchauffement (Finalgon, Capsicum), et avec une action anti-inflammatoire (Fastum-gel). Aidez Apizartron et Nayatoks - onguents à base de venin d'abeille et de serpent.

Les remèdes populaires qui sont utilisés pour frotter sont une teinture de consoude, de vinaigre de cidre de pomme. Sous forme d'infusion ou de thé, buvez l'herbe violette.

L'anesthésie des rhizomes de l'herbe rampante possède une action analgésique. Très utile pour les aubergines synovites, ainsi que pour les airelles fraîches et au wok.

Dans le cas où le traitement de la synovite de l'articulation du genou avec des remèdes populaires était inefficace, vous devez montrer au médecin - thérapeute, rhumatologue ou orthopédiste - un traumatologue.

Pour prévenir la fixation d'une infection secondaire, des antibiotiques à large spectre d'action sont également utilisés, mais à des fins préventives.

En cas d’inefficacité, il est possible d’introduire dans le sac articulaire des médicaments hormonaux - des corticostéroïdes à longue durée d’action, tels que Diprospan et Kenalog. Ils permettent pendant plusieurs mois d'arrêter le syndrome douloureux et de réduire l'enflure, en réduisant la production de liquide synovial.

Si le traitement est inefficace, la chirurgie peut être indiquée, y compris par voie arthroscopique. Parfois, avec un dépôt prononcé de chaux, sclérosante, il est nécessaire d'ouvrir la capsule articulaire, de drainer, de retirer (excision) les adhérences, ainsi que des parties altérées de la coque.

Au stade de la récupération, les traitements de spa, l'éducation physique, l'emballage médical, l'ozokéritothérapie à la paraffine sont présentés.

Complications, pronostic

Le pronostic est grave dans les synovites septiques purulentes et secondaires. Les complications peuvent être la panartrite purulente, le phlegmon avec lésions du cartilage et des os. En cas de synovite réactive, le pronostic est favorable.

La synovite du genou, dont nous avons considéré les symptômes et le traitement, fait référence à des maladies relativement fréquentes. C'est souvent un processus secondaire, une complication de l'arthrite. Par conséquent, toute douleur, inconfort lors du déplacement ou de l'enflure doit être maîtrisé.

Si les symptômes ne persistent pas pendant plusieurs jours, vous devriez consulter le médecin.

Intéressant

L'information est fournie à titre d'information et de référence, un médecin professionnel devrait prescrire un diagnostic et prescrire un traitement. Ne pas se soigner. | | Contactez-nous | Publicité | © 2018 Medic-Attention.com - Santé en ligne
La copie de matériel est interdite. Site éditorial - info @ medic-attention.com