• Décodage de tests en ligne - urine, sang, général et biochimique.
  • Que signifient les bactéries et les inclusions dans l'analyse des urines?
  • Comment comprendre l'analyse de l'enfant?
  • Caractéristiques de l'analyse IRM
  • Tests spéciaux, ECG et échographie
  • Taux de grossesse et valeurs de variance ..
Explication des analyses

Appendicite chez la femme: caractéristiques de la maladie dans un organisme fragile

Une douleur soudaine dans l'abdomen d'une femme peut signaler le développement de pathologies dans la cavité abdominale. Il est important de reconnaître les premiers symptômes de l'appendicite de manière opportune et correcte et d'appeler le médecin dès que possible. Cependant, la maladie chez la femme présente de nombreuses caractéristiques et pose certaines difficultés de diagnostic. C'est pourquoi il est important de comprendre toutes ses nuances.

Contenu

Qu'est-ce que l'appendicite, de quel côté se trouve l'appendice

Le caecum a un processus rudimentaire, appelé appendice. C'est un organe creux qui se termine par une "impasse" - il est fermé à la fin. Ses fonctions à ce jour les médecins ne sont pas claires, alors il est considéré comme un rudiment.

Appendicite chez l'homme

L'appendicite est une inflammation de l'appendice du caecum

Il y a des théories selon lesquelles l'appendice aide à supporter des charges, soutient l'immunité, assure certaines maladies. Ceci est une garde frontière entre le côlon et les intestins. Il protège ce dernier de la pénétration des bactéries.

Parfois, en raison de certaines raisons, l'entrée de l'appendice est bouchée. Cependant, le processus continue à produire du mucus, qui ne trouve plus de débouché. Dans le contexte d'un tel blocage, les rudiments s'enflamment, ses parois sont étirées - l'appendicite se développe. Si des soins chirurgicaux rapides ne sont pas fournis, le processus d'expansion peut exploser. Le contenu se répand dans le péritoine, une des complications les plus graves, la péritonite, se développe.

L'annexe a la mobilité. De plus, il peut être localisé dans le corps de manière atypique. Le mauvais emplacement de l'appendice est souvent observé chez les femmes. Dans de nombreux cas, le site pelvien est localisé, dans lequel le processus comporte un réseau commun de vaisseaux avec la trompe de Fallope et l'ovaire. Et si la douleur d'un homme indique clairement une appendicite, l'inconfort d'une femme dans la même zone peut signaler des problèmes avec les organes reproducteurs .

Appendicite aiguë - vidéo

Causes d'inflammation chez l'adulte

L'appendicite se développe chez les personnes de tout âge. Les hommes et les femmes souffrent de pathologie. Et dans ce dernier cas, la maladie est diagnostiquée 2 fois plus souvent que dans la moitié forte. Cela est dû à la structure anatomique du corps féminin.

Selon les statistiques, l'appendicite inquiète généralement les patients en âge de procréer (de 20 à 40 ans).

Causes communes

L'appendicite peut se développer dans le contexte de:

  1. Les infections La maladie peut entraîner des processus inflammatoires, qui se produisent même dans l'éloignement de l'annexe. Les bactéries pathogènes sont parfois enregistrées avec le flux sanguin provenant de foyers d'infection tels que l'amygdalite, l'inflammation des amygdales.
  2. Constipation chronique Si le corps n'excrète pas les selles en temps opportun, alors elles durcissent. Devenant denses, elles recouvrent la bouche de l'appendice, entraînant une inflammation.
    La femme a la constipation

    Le développement de l'appendicite peut mener à la constipation chronique

  3. Les parasites. La présence d'helminthes dans le corps peut déclencher le processus inflammatoire infectieux.
  4. Structure anormale La stagnation du contenu dans le rudiment peut entraîner une longueur considérable du processus ou la présence de coudes.

Les principales causes féminines: caractéristiques mensuelles, anatomiques, grossesse

Les médecins associent la fréquence de l'appendicite chez les femmes avec:

  1. Modifications mensuelles cycliques. Dans la phase menstruelle, il se produit une période pendant laquelle le flux sanguin vers les organes internes du bassin augmente. Les membranes muqueuses gonflent et peuvent avoir un effet irritant sur les parois de l'appendice.
  2. Emplacement proche du système génito-urinaire et du tractus gastro-intestinal. Ce voisinage étroit, qui ne caractérise que le corps féminin, peut entraîner la propagation de maladies d'un organe à l'autre. Ainsi, toute inflammation survenant dans le système reproducteur urinaire (utérus, ovaires) peut déclencher une appendicite.
    Ovaire enflammé chez une femme localisée près de l'appendice

    Les processus inflammatoires survenant dans le système reproducteur chez une femme peuvent mener à une appendicite

  3. Grossesse L'élargissement de l'utérus entraîne la compression et le déplacement des organes internes. L'apport sanguin aux tissus peut être altéré. Dans le contexte de tels phénomènes sont en mesure de développer une variété de pathologies, y compris l'appendicite.

Groupe de risque

Le risque d'appendicite est noté chez les patients, plus souvent chez les femmes, qui se caractérisent par:

  1. Mauvaise nourriture. L'occlusion de l'appendicite est observée chez les personnes qui consomment beaucoup de viande et ne consomment pratiquement pas d'aliments enrichis en fibres (son, blé, pain à grains, brocoli, aubergine, chou, riz). C'est la fibre qui active le péristaltisme et aide à nettoyer les intestins.
  2. Prédisposition héréditaire. Les médecins soutiennent que l'inflammation de l'appendice est plus fréquente chez les personnes porteuses de certains antigènes génétiquement incorporés.
  3. Style de vie. Augmenter de manière significative le risque de développement de pathologie de stress permanent, de fatigue prolongée, de tabagisme, d'abus d'alcool.

Signes de pathologie chez les filles et les femmes

L'appendicite se produit souvent sous forme aiguë. Mais parfois, il peut y avoir une chronisation du processus. Ces formes ont des manifestations différentes, il est donc nécessaire de les considérer séparément.

Symptômes de la pathologie aiguë

Le tableau clinique d'une appendicite typique diffère de la cyclicité:

  1. L'étape catarrhale C'est l'apparition d'une maladie qui peut durer 12 heures. Pour l'étape catarrhale, le cours suivant est typique:
    • dans les premières heures de développement de l'inflammation apparaît:
      • douleur dans la région de l'estomac, rappelant la gastrite;
      • l'inconfort apparaît généralement le soir ou la nuit;
      • la douleur est d'un caractère non intensif et terne;
      • des nausées, des vomissements sont possibles une fois;
    • quelques heures plus tard, la symptomatologie suivante est notée:
      • la douleur couvre le coin inférieur droit de l'abdomen (avec l'emplacement naturel de l'appendice);
        Femme

        Douleur dans l'appendicite couvre le coin inférieur droit de l'abdomen

      • l'inconfort devient oppressant, palpitant;
      • l'intensité de la douleur augmente progressivement;
      • la miction augmente, la diarrhée est possible;
      • la température augmente;
    • Après 6 à 12 heures après le début de l'inflammation, il existe de tels signes pathologiques:
      • intoxication du corps: faiblesse élevée, malaise, sécheresse douloureuse dans la bouche, augmentation du rythme cardiaque;
      • la douleur est intense et difficile à supporter;
      • L'abdomen est doux, mais une pression sur le côté droit provoque un inconfort important.
  2. Stade phlegmoneux. Il arrive généralement à la fin du premier jour. Pour la pathologie, les symptômes suivants sont typiques:
    • la douleur est localisée dans la zone iléale droite;
    • l'inconfort a un caractère de pulsation prononcé;
    • la nausée est présente tout le temps;
    • la tachycardie atteint 90 battements / min;
    • la température fluctue entre 38 et 38,5 ° C;
    • la région abdominale droite est tendue et ne participe pratiquement pas au processus de respiration.
  3. Stade gangreneux Si le patient n'a pas encore été opéré, le tableau clinique suivant se développe au jour 2-3:
    • la douleur diminue à la suite de la mort des cellules de l'appendice;
    • l'intoxication augmente, il y a souvent des vomissements, une tachycardie prononcée;
    • la température diminue, parfois même en dessous de 36 ° C;
    • l'abdomen est enflé, le péristaltisme n'est pas observé;
    • Toucher la zone de l'appendice provoque une douleur intense.
  4. Étape de perforation À la fin du troisième jour, la perforation (rupture) de la paroi de l'appendice se produit généralement. Le patient a ce tableau clinique:
    • douleur aiguë avec une intensité croissante;
    • l'inconfort est permanent, il n'y a pas de période de soulagement;
    • vomissements répétés;
    • abdomen tendu et enflé avec absence totale de péristaltisme;
    • la température monte à des valeurs critiques;
    • la peste sur la langue devient brune.
Chaleur sur un thermomètre

Lorsque la paroi de l'appendice est perforée, la température monte à des valeurs critiques

Les dates et les étapes ci-dessus du tableau clinique sont conditionnelles. Parfois, il y a un développement éclair ou latent de l'appendicite.

Les cas présentant une localisation atypique présentent un danger particulier. Les symptômes dans de telles situations peuvent être très différents. La douleur peut localiser:

  • dans l'hypochondre droit;
  • dans la région lombaire;
  • dans l'entrejambe ou la région pubienne.

Très souvent, l'inflammation de l'appendice se développe pendant la menstruation. Comme indiqué ci-dessus, la proximité de l'ovaire droit à l'appendice vermiforme en est la cause. Et comme certaines femmes éprouvent des douleurs douloureuses pendant la menstruation, beaucoup d'entre elles peuvent même ne pas soupçonner une appendicite.

Pendant un mois, on peut observer:

  • douleur sévère;
  • nausées, vomissements, qui sont apparus même au stade catarrhal.
Douleur chez une femme dans le bas ventre

Certaines femmes éprouvent souvent de la douleur pendant la menstruation, elles ne peuvent donc pas déterminer rapidement l'inflammation de l'appendice.

Parfois, les jeunes filles subissent chaque mois un visage tellement douloureux qu’il ya suspicion d’appendicite. Ces patients doivent consulter un médecin. En règle générale, après l'accouchement, la gravité de l'inconfort est considérablement réduite.

Les signes d'appendicite aiguë chez les jeunes filles ont un caractère plus aigu et plus prononcé que chez les femmes après l'accouchement.

Symptômes de la forme chronique

La chronisation du processus est très rare.

Une telle appendicite se caractérise par les symptômes suivants:

  1. Processus inflammatoire lent, dans lequel il y a douleur douloureuse. Périodiquement, le patient ressent un fort inconfort paroxystique du côté droit.
  2. La douleur peut être localisée dans la zone du nombril, couvrir la zone iliaque. Parfois, il irradie dans la jambe, il se sent dans le bas du dos.
    Douleur dans le bas ventre chez une femme

    Pour la pathologie chronique se caractérise par l'apparition périodique de douleurs douloureuses dans la région abdominale droite

  3. Périodiquement, le patient souffre de constipation, suivie d'une diarrhée.
  4. La douleur dans l'abdomen augmente avec la toux et les éternuements. L'inconfort se produit après l'acte de défécation.
  5. Développent souvent des violations du cycle menstruel.
  6. Les femmes ressentent un inconfort lors des rapports sexuels ou immédiatement après. Parfois, la proximité provoque des spasmes douloureux

Il est important de comprendre que tous les symptômes "féminins" de l'appendicite, tels qu'un trouble du cycle, une douleur accrue, la présence de vomissements, des nausées dès les premiers stades de l'inflammation peuvent indiquer le développement de maladies du système reproducteur. Parfois, ils indiquent des conditions dangereuses telles que les kystes de torsion, la rupture de l'ovaire.

Diagnostic: quelles études peuvent déterminer la présence d'une pathologie

Chez les femmes, l'appendicite est beaucoup plus difficile à déterminer que chez les hommes. Après tout, sous le couvert de l'inflammation peut cacher une variété de pathologies gynécologiques. C'est pourquoi, en présence de douleurs dans l'abdomen, une femme est initialement envoyée pour examen par un gynécologue.

Pour le diagnostic de l'appendicite, les mesures suivantes sont utilisées:

  1. Interrogatoire du patient. Le médecin clarifiera la nature de la douleur, découvrira sa localisation, en apprendra davantage sur les symptômes. En outre, le médecin posera des questions sur le cycle menstruel.
  2. Inspection du patient. La température corporelle et la fréquence cardiaque sont spécifiées. Ensuite, le chirurgien palpe l'abdomen. Il existe des signes spécifiques qui aident à diagnostiquer l'appendicite:
    • une douleur accrue se produit pendant le soulèvement de la jambe droite et la pression sur la zone du rectum;
    • l'inconfort est beaucoup plus fort si le patient est allongé sur le dos et fléchit les jambes dans les genoux;
    • Lors d'une pression sur la zone sous le nombril, l'inconfort du patient est aggravé.
      Le médecin palpe l'abdomen d'une femme

      Le chirurgien palpe l'abdomen pour identifier des signes spécifiques permettant de diagnostiquer une appendicite

  3. Tests de laboratoire. Les résultats du test sanguin indiquent une inflammation dans le corps. L'étude de l'urine permet de soupçonner la pathologie du système génito-urinaire.
  4. Échographie. Il est utilisé si le patient est soupçonné d'avoir des maladies ou des troubles gynécologiques dans le péritoine, le petit bassin.
  5. Roentgen du péritoine. L'étude permet d'exclure le risque d'obstruction intestinale.
  6. Laparoscopie diagnostique. Cette méthode est utilisée dans le cas où toutes les mesures décrites ci-dessus ne permettent pas de déterminer avec précision la pathologie. C'est la méthode de diagnostic la plus précise qui vous permet d'évaluer l'état de l'appendice, des organes pelviens et du péritoine.

Diagnostic différentiel

L'appendicite aiguë chez une femme doit être différenciée d'une variété d'autres pathologies, parmi lesquelles les violations suivantes sont le plus souvent observées:

  1. Menstruations douloureuses. Avec l'appendicite, les sensations douloureuses de la région du nombril se prolongent dans la zone iliaque droite. En cas de menstruation, le malaise recouvre le bas du dos et le bas-ventre.
  2. Inflammation des appendices ou annexite. Avec cette pathologie, élever la jambe droite ne cause pas de douleur. De plus, l'annexite se caractérise par la présence de pertes par le vagin, une violation du cycle menstruel et une augmentation des appendices.
  3. Grossesse extra-utérine. L'inconfort rayonne au sacrum, le périnée, peut donner à l'omoplate. Il existe des sécrétions sous forme de caillots sanguins.
  4. Rupture de l'ovaire droit. Il y a une douleur aiguë dans le bas-ventre après une charge émotionnelle physique ou violente. La condition d'une femme se détériore rapidement. Le diagnostic de la pathologie permet un examen par un gynécologue et une échographie.
Échographie du péritoine chez la femme

L'échographie aide à exclure les maladies gynécologiques et les pathologies des organes abdominaux

L'appendicite chronique présente des symptômes similaires à de telles pathologies:

  1. Pyélonéphrite. Sur la maladie rénale indique une analyse de l'urine. L'échographie est utilisée pour confirmer le diagnostic.
  2. Maladie ulcéreuse. Si une pathologie est suspectée, une gastroscopie est prescrite à une femme. En cas de perforation de l'ulcère, les fèces acquièrent une couleur noire.
  3. Cholécystite chronique. Les vomissements peuvent indiquer des problèmes de vésicule biliaire.
  4. Pathologies gynécologiques chroniques. Un tel gynécologue peut suspecter après l'examen du patient. Pour une étude plus détaillée, l'échographie est prescrite.

Particularités de l'appendicite - vidéo

Traitement de l'appendicite

La seule méthode pour traiter une appendicite aiguë est une intervention chirurgicale pour éliminer le processus. Et plus elle est effectuée tôt, meilleur est le résultat de la maladie.

La préparation de l'opération comprend plusieurs activités importantes, souvent menées en cas d'urgence:

  1. L'estomac du patient est libéré des restes de nourriture. Il est interdit au patient de boire de l'eau.
  2. En cas d'intoxication grave, un traitement intensif est effectué.

En fonction du stade du cours de pathologie, la méthode d’intervention sera choisie:

  1. Laparoscopie. La méthode chirurgicale préférée. Dans la cavité abdominale, plusieurs incisions sont réalisées à travers lesquelles l'instrumentation et la caméra sont insérées. La laparoscopie n'est possible que pendant le stade catarrhal, sans complications. Cette méthode vous permet de récupérer beaucoup plus rapidement après l'opération. Et, en règle générale, déjà pendant 2-3 jours, le patient est renvoyé à la maison.
  2. Laparotomie La dissection du péritoine est réalisée avec une appendicite plus sévère. Assigner un stade phlegmoneux, gangreneux, en cas de péritonite. Après l'opération, le drainage est inséré dans la cavité. C'est une intervention plus traumatisante. Environ les 7-10 jours, les coutures sont enlevées. Et le patient est libéré pour 10-14 jours.
Laparoscopie

Laparoscopie - la méthode chirurgicale la moins traumatisante

Après l'opération, une femme peut avoir un cycle menstruel. Cela est particulièrement vrai pour les patients qui ont souffert d'une forme grave d'appendicite. Ces violations sont temporaires. Le cycle est entièrement restauré dans les 2-3 mois.

Le traitement de la forme chronique, si une femme n'a pas de symptômes d'inflammation, commence par la prise d'antibiotiques. Une telle pathologie ne nécessite pas d'opération d'urgence. Mais les médecins recommandent de ne pas retarder et retirer l'appendice dans le mode prévu, sans attendre son inflammation.

Période postopératoire

Après l'opération, on prescrit au patient un traitement antibiotique et anti-inflammatoire. Dans le cas des inflammations suppurées, des agents hormonaux sont inclus dans le traitement. Si nécessaire, la filtration sanguine est prescrite-plasmaphorèse.

Aliment diététique après chirurgie

Après le retrait de l'annexe, les médecins recommandent:

  1. Pendant les 12 premières heures Il est permis d'utiliser uniquement de l'eau sans gaz.
  2. Dans 12 heures. Il est acceptable d'utiliser une petite quantité de baies, de gelée de fruits et de bouillon de poulet.
  3. Le 2ème jour Dans le régime alimentaire peuvent être introduits des purées de légumes (uniquement sur l'eau), des produits à base de lait caillé, des viandes alimentaires (bouillies).
  4. Dans une semaine Les repas sont remplis de purée de pommes de terre, de carottes, de betteraves et de courgettes. Le menu est complété par des bouillies: flocons d'avoine, riz, sarrasin. Viande bouillie utile, escalopes de poulet, boeuf. Le patient recommande l'utilisation de produits laitiers faibles en gras.

Parmi les produits qui provoquent la fermentation et la formation de gaz dans le système digestif, il est recommandé de refuser (haricots, choux, cornichons, soda).

Après environ 2 semaines, le patient est autorisé à reprendre progressivement son régime alimentaire normal.

Aliments diététiques - galerie de photos

Activité physique

Une opération différée (surtout la laparotomie) peut entraîner des adhérences et parfois des hernies. Pour prévenir la formation de telles complications, les médecins conseillent l'activité physique.

Après la chirurgie, une femme est recommandée:

  1. Montez du lit. L'augmentation est autorisée à la fin du premier jour.
  2. Gymnastique thérapeutique. Veillez à effectuer des exercices légers qui permettent au corps de récupérer plus rapidement. Les exceptions sont les séances sur la presse abdominale.
  3. Marcher Pour éviter la formation d'adhérences, il est recommandé de marcher sans hâte.
    Visite à pied

    Après la chirurgie, une femme est utile pour marcher

  4. Exclusion de charges lourdes. Dans les 6 semaines suivant l'opération, les tissus internes sont fusionnés. Pour protéger le corps de la formation de hernies pendant cette période, il est nécessaire de s'abstenir de tout travail physique lourd et de soulever des poids

Il est plutôt difficile d'empêcher le développement d'une appendicite chez une femme. Après tout, de nombreuses causes peuvent déclencher un processus inflammatoire dans un organisme fragile. Par conséquent, vous devez faire attention à votre santé et, en cas de symptomatologie caractéristique, n'hésitez pas à consulter un médecin.

Intéressant

L'information est fournie à titre d'information et de référence, un médecin professionnel devrait prescrire un diagnostic et prescrire un traitement. Ne pas se soigner. | | Contactez-nous | Publicité | © 2018 Medic-Attention.com - Santé en ligne
La copie de matériel est interdite. Site éditorial - info @ medic-attention.com