• Décodage de tests en ligne - urine, sang, général et biochimique.
  • Que signifient les bactéries et les inclusions dans l'analyse des urines?
  • Comment comprendre l'analyse de l'enfant?
  • Caractéristiques de l'analyse IRM
  • Tests spéciaux, ECG et échographie
  • Taux de grossesse et valeurs de variance ..
Explication des analyses

Thyroïde - symptômes de la maladie chez la femme

Langage simple sur les maladies thyroïdiennes chez les femmes.

La glande thyroïde participe à tous les processus métaboliques du corps humain, est responsable de la croissance du corps, affecte le fonctionnement de presque tous les systèmes. Il produit trois hormones importantes - la thyroxine et la triiodothyronine (T4, T3), la calcitonine, qui déterminent son activité fonctionnelle.

Dans le corps humain, la glande est située sur le cou devant le larynx. Il a deux lobes et un isthme les reliant. Si vous l'imaginez au sens figuré, cela ressemble à la lettre "H". Les maladies de la glande thyroïde se présentent sous diverses formes et ont une prévalence élevée.

Chez les femmes, les maladies de la glande thyroïde sont plus fréquentes que chez les hommes. La forte incidence est due à la carence en iode sur le territoire de notre pays, ainsi qu’à l’absence de mesures préventives pour reconstituer les carences en iode.

Symptômes de la maladie thyroïdienne chez les femmes

Symptômes de la maladie thyroïdienne chez les femmes

Les symptômes de la maladie de la thyroïde chez les femmes peuvent passer inaperçus ou ne sont pas importants, car de nombreuses maladies de la glande sont sujettes à une évolution chronique terne.

Comme la glande thyroïde est impliquée dans les processus métaboliques, les premiers signes d'une maladie thyroïdienne indiquent un trouble métabolique. La femme a d'abord remarqué l'augmentation de poids sans cause, ou inversement, sa diminution. En outre, beaucoup diront les cheveux, les ongles et la peau.

Un signe important indiquant une possible maladie de l'organe est un trouble du cycle et l'impossibilité de la conception.

Dans diverses maladies, la fonction de la glande thyroïde peut être aggravée ou éteinte. Deux syndromes se développent, caractérisant l'activité fonctionnelle de l'organe - l'hyperthyroïdie et l'hypothyroïdie.

  • Hyperthyroïdie

Avec l' hyperthyroïdie, il y a une augmentation de la fonction thyroïdienne - les hormones sont produites en quantités dépassant les valeurs normales plusieurs fois.

L'hyperthyroïdie peut survenir avec des maladies de la glande elle-même ou avec des violations dans les systèmes qui régulent son travail (hypophyse ou hypothalamus).

Plus souvent, la thyréotoxicose survient chez les femmes en bas âge. La quantité accrue d'hormones favorise le renforcement des processus métaboliques et l'accélération des réactions dans les organes et les tissus. Cela ne peut qu'affecter la santé et l'état général d'une personne.

Les symptômes de l'hypersécrétion T3 et T4:

  1. Perte de poids avec un bon appétit.
  2. Augmentation du pouls, augmentation de la pression systolique.
  3. Perte de vision et cils (exophtalmie).
  4. Troubles du sommeil, anxiété, irritabilité, tremblements dans les mains.
  5. Trouble du cycle mensuel jusqu'à la disparition du mensuel. Souvent, il peut y avoir infertilité.
  6. Transpiration accrue et mauvaise santé par temps chaud. La peau est presque toujours mouillée au toucher.
  7. Fragilité des ongles et des cheveux, l'apparition des cheveux gris à un âge précoce.

La glande thyroïde est élargie, dans les cas avancés, l'augmentation devient visible à l'œil nu.

  • Hypothyroïdie

La condition de l'hypothyroïdie est directement opposée à l'hyperthyroïdie. Si, dans l'hyperthyroïdie, les hormones sont produites en plus grande quantité que ce dont le corps a besoin, l'hypothyroïdie présente une carence. Dans le même temps, les processus métaboliques se déroulent lentement, la maladie se développe trop lentement, pendant de nombreuses années, une femme peut vivre avec elle, annulant les symptômes de fatigue ou de malaise.

Les signes d'hypothyroïdie sont associés à une déficience en hormones T3 et T4:

  1. Gain de poids dû à un métabolisme retardé. Dans le même temps, l'appétit est réduit.
  2. Propension à l'œdème.
  3. Les femmes atteintes d'hypothyroïdie éprouvent constamment une sensation de somnolence et de faiblesse.
  4. La pression artérielle est abaissée, la bradycardie, les troubles du rythme cardiaque.
  5. La peau du corps est sujette à la sécheresse, les cheveux et les ongles sont fragiles.
  6. La femme est toujours froide, ne tolère pas les basses températures.
  7. Le système reproducteur d'une femme souffre: une ménopause mensuelle irrégulière, une ménopause précoce , une tendance au néoplasme dans l'utérus et les glandes mammaires.
  8. Du côté digestif, il existe des troubles sous forme de constipation, de nausées et l'appétit est très faible.

La glande thyroïde change de taille dans le sens de la diminution. En l'absence de thérapie de remplacement, une atrophie du tissu glandulaire se produit.

  • Inflammation de la glande thyroïde (thyroïdite)

Le concept de "thyroïdite" comprend un certain nombre de maladies, dans la pathogenèse, qui est la réaction inflammatoire. La thyroïdite, selon le cours, est divisée en aiguë, subaiguë, chronique.

La thyroïdite aiguë résulte de la pénétration d'agents infectieux dans le tissu thyroïdien. Cela peut se produire avec des blessures au cou, ainsi que lors de la propagation de l'infection par des organes voisins, par exemple, avec une angine purulente, une pneumonie, etc.

Les principaux symptômes, comme toute maladie infectieuse, seront des douleurs dans la projection de la glande, une température corporelle élevée et une faiblesse. Dans les tests sanguins, des signes d'inflammation aiguë (une augmentation du nombre de leucocytes, une augmentation de l'ESR). Lorsque vous sentez la zone de la glande thyroïde, la douleur est notée dans la zone touchée, parfois vous pouvez sentir le foyer de la destruction des tissus purulents (abcès).

Dans ce lieu, un tissu mou avec une sensation caractéristique de mouvement fluide est ressenti. En médecine, ce phénomène est appelé symptôme de fluctuations.

Une thyroïdite subaiguë est observée après des maladies virales. Les femmes se plaignent de douleurs dans le cou, qui peuvent se propager à la mâchoire, à l'oreille, au cou, ce qui rend difficile le diagnostic. La température du corps augmente. Dans les tests sanguins, il peut y avoir des signes d’inflammation ou non.

La thyroïdite chronique se présente sous deux formes:

  1. Fibreux;
  2. Autoimmune.

La thyroïdite fibreuse s'appelle le goitre de Ridel. C'est une forme assez rare de goitre, qui se caractérise par le remplacement du tissu glandulaire par un tissu conjonctif grossier dans lequel les protéines tombent par la suite et ressemble à une structure cartilagineuse.

La glande thyroïde devient comme une pierre, ses fonctions disparaissent progressivement, l'hypothyroïdie se développe.

Les causes de cette pathologie sont inconnues. Le fer pétrifié et élargi peut exercer une pression sur les organes du cou, ce qui est dangereux pour la vie du patient.

Le plus important pour la population féminine est la maladie - la thyroïdite auto-immune chronique.

Pour des raisons inconnues, cette pathologie survient chez la femme 8 fois plus souvent que chez le sexe opposé. La maladie a été étudiée et décrite par un médecin japonais, en l'honneur de laquelle cette variante de la thyroïdite était appelée goitre de Hoshimoto.

Zob Hashimoto est dû à des troubles du système immunitaire. Le développement d'anticorps contre les tissus de la glande commence. Avec ce qu'il est connecté, ce n'est pas complètement clair. Les femmes malades après 50 ans.

Le mécanisme de déclenchement peut servir de traumatisme à la glande thyroïde, de chirurgie de la glande thyroïde, de maladies infectieuses, de dégradation de l'environnement, etc. Zob Hashimoto est hérité par les générations futures.

La maladie a un long parcours. Le tissu de la glande s'épaissit, remplacé par un tissu conjonctif. Aux stades initiaux de la maladie, il peut y avoir des signes d'hyperthyroïdie dus à des mécanismes compensatoires, mais en conséquence, les fonctions des glandes s'éteignent et les symptômes de l'hypothyroïdie augmentent.

  • Nodules de goitre et de thyroïde

Le goitre est appelé maladie de la thyroïde, accompagné d'une augmentation. Lorsque les ganglions sont formés dans la glande, la maladie est appelée goitre nodulaire. Dans ce cas, le nœud peut être en une seule copie, plusieurs nœuds peuvent être formés, parfois il y a tellement de nœuds qu'ils soudent ensemble, formant des conglomérats.

Les nœuds sont facilement ressentis lors d'un examen manuel. Le traitement dépend de la nature des nœuds. Ils peuvent être bénins et malins.

Symptômes détaillés et méthodes de traitement, voir la rubrique " Endocrinologie " ou l'étiquette " Thyroïde "

Méthodes de diagnostic de la glande thyroïde dans diverses pathologies

Thyroïde chez la femme, diagnostic

Après examen et palpation, l'endocrinologue enverra les examens suivants:

  • Détermination du taux d'hormones contenant de l'iode dans le sang. La quantification révélera une augmentation ou une diminution de la fonction.
  • Échographie Peut-être le moyen de diagnostic le plus accessible et le plus simple avec une grande informatisation.
  • Scintigraphie Il est basé sur l'utilisation d'isotopes radioactifs. Vous pouvez voir la structure de la glande, évaluer les changements dans les tissus.
  • Thermographie. La recherche est effectuée dans les rayons infrarouges. Il est basé sur le fait que les zones affectées et les néoplasmes des tissus ont une température différente de celle des tissus sains.
  • IRM. Par méthode informative est similaire à l'échographie, mais plus coûteux.
  • CT. Méthode de recherche très informative, mais pas bon marché.
  • Biopsie de ponction pour un examen histologique ultérieur. L'origine du tissu à tester est déterminée: maligne ou bénigne.

Le nombre d'études dépend du diagnostic du patient et est déterminé par le médecin.

Les pathologies de la glande thyroïde peuvent être traitées. Il est important pour une femme de consulter un médecin dès les premiers symptômes de la glande thyroïde. Avec une hérédité pesée ou vivant dans des zones endémiques, il est nécessaire de consulter un endocrinologue pour un examen à des fins de prévention.

Intéressant
Erreur
2017-04-28 05:41:02
Pratiquement toutes les maladies thyroïdiennes ont un tableau clinique similaire, qui peut souvent ressembler à des signes d'autres maladies ou troubles.

L'information est fournie à titre d'information et de référence, un médecin professionnel devrait prescrire un diagnostic et prescrire un traitement. Ne pas se soigner. | | Contactez-nous | Publicité | © 2018 Medic-Attention.com - Santé en ligne
La copie de matériel est interdite. Site éditorial - info @ medic-attention.com