• Décryptage des tests en ligne - urine, sang, général et biochimique.
  • Que signifient les bactéries et les inclusions dans l'analyse d'urine?
  • Comment comprendre l'analyse de l'enfant?
  • Caractéristiques de l'analyse IRM
  • Tests spéciaux, ECG et échographie
  • Normes pendant la grossesse et valeurs des écarts.
Décryptage des analyses

Les symptômes de la gonorrhée chez les femmes, les premiers signes et les méthodes de traitement

La gonorrhée est l'une des infections transmissibles sexuellement les plus diagnostiquées. Une personne sexuellement active doit savoir comment se transmet la maladie et les premiers signes d'infection.

Ceux-ci aideront à éviter une maladie désagréable et à consulter rapidement un spécialiste pour éviter des conséquences négatives.

Le contenu

La gonorrhée: qu'est-ce que c'est?

La gonorrhée: qu'est-ce que c'est?

Le nom de gonorrhée commun chez les gens est "tripper" - le nom est assez effrayant. Cependant, peu de gens connaissent la voie d'infection et la manière dont la gonorrhée se manifeste chez les femmes, exposant ainsi leurs partenaires sexuels au risque d'infection.

Les principaux organes cibles:

  • vagin (avec rapport sexuel traditionnel);
  • l'urètre (la proximité des organes génitaux contribue à la propagation de l'infection dans l'urètre);
  • le rectum (avec le sexe anal);
  • pharynx (avec le sexe oral);
  • les yeux (manque d'hygiène, infection du bébé pendant l'accouchement).

La gonorrhée est une maladie vénérienne causée par un gonocoque (Neisseria gonorrhoeae). Le chemin de l'infection - contact sexuel non protégé avec un partenaire malade.

Cependant, le développement de la maladie nécessite l’introduction d’un nombre suffisant de bactéries. Le risque d'infection au cours d'un rapport sexuel traditionnel est de 100% (le sexe oral étant inférieur, en raison des propriétés antibactériennes de la salive).

Par conséquent, vous ne devez pas tenter votre propre chance et ignorer les règles élémentaires de protection (préservatifs). En outre, un grand nombre de femmes se livrant à la prostitution souffrent de pharyngite asymptomatique gonococcique.

N'ayez pas peur de la voie de transmission domestique du gonocoque: à travers les serviettes, dans les bains / piscines, dans les sièges de toilette. La bactérie meurt trop rapidement à l'extérieur du corps humain et n'est pas capable de provoquer une maladie.

L'infection à gonocoque en dehors d'un rapport sexuel n'est possible que dans les cas suivants:

  • infection du nouveau-né pendant l'accouchement (la conjonctivite à gonocoque est généralement diagnostiquée);
  • si un enfant dort dans le même lit qu'un parent malade, sous réserve du non-respect flagrant des normes d'hygiène.

Les premiers signes de gonorrhée chez les femmes

Les premiers signes de gonorrhée chez les femmes

Les symptômes de la gonorrhée chez les femmes apparaissent généralement 5 à 10 jours après l’infection, bien que les premiers signes soient souvent confondus avec d’autres maladies plus innocentes:

  • apparition de décharge et de démangeaisons attribuées à la candidose (muguet);
  • dans les douleurs dans le bas de l'abdomen et pendant la miction, envie accrue de vider la vessie à cause du gel des jambes et de la cystite.

Une telle négligence de son propre corps est aggravée par un trait caractéristique de l'évolution de la gonorrhée chez la femme: dans la plupart des cas, la maladie donne des symptômes effacés.

Chez les hommes, en revanche, l’infection gonococcique se manifeste très violemment. En outre, la période d'incubation est réduite si la femme présente une érosion du col de l'utérus et des maladies associées (par exemple, le muguet), des fissures rectales, des lésions de la muqueuse buccale.

Symptômes de la gonorrhée chez les femmes

Symptômes de la gonorrhée chez les femmes

Les symptômes de la gonorrhée sont radicalement différents selon l'endroit où le gonocoque est introduit.

Vaginite à gonococcose

L'image classique de l'infection à la gonorrhée (localisation de l'infection - le vagin):

  • blennorragie chez les femmes de couleur blanc jaunâtre à odeur désagréable (pus);
  • des brûlures, de fortes douleurs en urinant, du pus peut être libéré de l'urètre, son ouverture externe gonfle et rougit;
  • douleur tirante dans le bas de l'abdomen;
  • saignements non menstruels (généralement non intensifs, spotting).

Les symptômes les plus prononcés observés chez les femmes enceintes.

Pharyngite et stomatite gonococciques

Avec la voie orale de l'infection, il se forme une stomatite à gonocoque (inflammation des gencives avec formation de plaies purulentes, développement de la maladie, augmentation du nombre de ganglions lymphatiques sous-maxillaires) et pharyngite. Ce dernier est presque toujours asymptomatique.

Parfois, les femmes malades notent:

  • maux de gorge (rarement intense);
  • salivation accrue;
  • gonflement, rougeur des amygdales et des arcades palatines, apparition de foyers purulents (parfois confondus avec le mal de gorge habituel).

Rectite gonorrhéique

L'inflammation du rectum par la gonorrhée survient pendant les relations sexuelles anales et lors des rapports sexuels traditionnels (infection du rectum par des sécrétions vaginales). Souvent, la défaite du rectum ne se manifeste que par des démangeaisons dans la région anale et un écoulement mucopurulent.

Avec le développement de la pathologie, la douleur survient lors de la défécation, dans les selles, il y a des traînées de sang, et la muqueuse intestinale se recouvre de prolifération purulente.

Conjonctivite gonococcique

L’infection des gonocoques par la gonocoque (blenrrhée) provoque des symptômes vifs: les paupières gonflées sont littéralement collées ensemble à un écoulement purulent, la membrane muqueuse des yeux est hyperémique, dans les cas avancés - trouble de la cornée et vision réduite.

Symptômes de la gonorrhée chronique chez les femmes

1,5 à 2 mois après le début de la maladie, en l'absence de traitement approprié, la gonorrhée chronique est diagnostiquée chez la femme.

Les périodes de récupération «imaginaire» (absence complète de symptômes) sont remplacées par des exacerbations avec des signes bénins.

La seule chose qui indique la présence de gonocoques dans le corps et une inflammation persistante est le syndrome de la «goutte matinale»: une femme peut trouver une goutte trouble et purulente dans l'ouverture de l'urètre lorsqu'elle se réveille.

Diagnostic de la gonorrhée

Pour tout symptôme pathologique apparu au niveau des organes génitaux, vous devez immédiatement consulter un vénéréologue.

Tests de gonorrhée chez les femmes:

  1. Un frottis vaginal normal - la gonorrhée n'est pas toujours détecté, même en cas de symptômes graves, en général un grand nombre de leucocytes sont fixés, des globules rouges sont possibles et un champignon est souvent semé.
  2. La PCR et la culture sont les méthodes les plus informatives pour détecter le gonocoque et d’autres agents infectieux.

En forme chronique, une provocation pyrogène est nécessaire pour détecter la gonorrhée selon un schéma spécifique. Après l'injection, le patient présente un état pseudo-grippal: fièvre, douleurs musculaires, faiblesse.

Traitement de la gonorrhée chez les femmes

Traitement de la gonorrhée chez les femmes Il n'est pas nécessaire de se laisser aller à la pensée qu'une injection de miracle vous sauvera de la gonorrhée. Maintenant, le gonocoque résiste à un grand nombre d'agents antibactériens et une telle tactique (injection unique) "conduit" l'infection profondément dans le corps, complique sa détection et augmente le risque de complications.

Lors du traitement de toute maladie sexuellement transmissible, y compris la gonorrhée, les règles suivantes doivent être strictement observées:

  • Exclure tout rapport sexuel pendant la période de traitement.
  • Tous les partenaires sexuels de la femme avec laquelle elle a eu des contacts pendant et après la période d'infection prévue sont traités.
  • L'automédication conduit à une inflammation chronique.
  • Un médicament antibactérien, son dosage et la durée du traitement ne sont déterminés que par un vénéréologue qualifié, en tenant compte de la durée de la maladie et des résultats des tests (des traitements répétés sont possibles).
  • Seul le traitement local (suppositoires vaginaux, pommades) ne permet pas une guérison.
  • La récupération n’est établie qu’après une analyse propre du vagin.

Régime de traitement:

Антибактериальные препараты (таблетки) — фторхинолоны (Ципрофлоксацин, Офлоксацин) или цефалоспорины (Цефиксим) в несколько приемов. 1) Médicaments antibactériens (comprimés) - fluoroquinolones (Ciprofloxacine, Ofloxacine) ou céphalosporines (Céfixime) en plusieurs étapes.

При лечении хронической гонореи нередко антибиотики, уничтожающие гонококк, сочетаются с приемом Трихопола. 2) Dans le traitement de la gonorrhée chronique, l'association d'antibiotiques détruisant les gonocoques est souvent associée à l'utilisation de Trihopol. Le traitement sous forme chronique durera jusqu'à 10 jours.

При одновременном выявлении хламидии — тетрациклины (Доксициклин) и макролиды (Азитромицин). 3) Avec détection simultanée de chlamydia - tétracyclines (Doxycycline) et macrolides (Azithromycine). Le régime est individuel.

Противогрибковые средства (Флюконазол и его аналоги) на I, IV, VII день для профилактики вагинального кандидоза. 4) Antifongiques (fluconazole et ses analogues) les jours I, IV et VII pour la prévention de la candidose vaginale.

Профилактика дисбактериоза кишечника после антибиотикотерапии — Бифиформ, Энтерол (минимум 2 недели, одновременно или после антибиотикотерапии). 5) Prévention de la dysbiose intestinale après une antibiothérapie - Bifiform, Enterol (minimum 2 semaines, simultanément ou après une antibiothérapie).

Местное лечение — орошения антисептиками (Фурацилин), вагинальные свечи (Тержинан), препараты для восстановления влагалищной микрофлоры (назначаются после курса антибиотиков, хорошее средство — Эпиген-интим спрей). 6) Traitement local - irrigation avec antiseptiques (Furacilin), suppositoires vaginaux (Terzhinan), préparations pour la restauration de la microflore vaginale (sont prescrits après un traitement antibiotique, un bon remède - Epigen-int spray)

Conséquences de la gonorrhée chez les femmes

Conséquences de la gonorrhée chez les femmes

Les complications de la gonorrhée chez les femmes sont très graves:

  • Bartholinite - inflammation des grosses glandes jumelées dans la période qui précède le vagin, nécessitant souvent une intervention chirurgicale;
  • formation d'érosion cervicale - défaut non curatif de la membrane muqueuse;
  • la propagation de l'infection à la cavité utérine et ses appendices (souvent une intervention chirurgicale);
  • échec du cycle menstruel;
  • frigidité - diminution du désir sexuel;
  • fausse couche pendant l'infection en début de grossesse;
  • manque d'oxygène chez le fœtus, travail prématuré et septicémie du nouveau-né lors d'une infection en fin de grossesse;
  • la mort du globe oculaire d'un enfant infecté pendant l'accouchement;
  • obstruction des trompes de Fallope et grossesse extra-utérine;
  • infertilité, souvent persistante;
  • dommages articulaires;
  • dans les cas les plus graves - péritonite, lésion du cœur et du cerveau.

5 règles pour la prévention de la gonorrhée chez les femmes

Les recommandations visant à prévenir le développement de la gonorrhée sont assez simples. Ces règles doivent être connues de chaque femme et fille entrant dans la vie adulte:

  1. Sensibilisation aux voies d'infection, aux premiers signes de maladies sexuellement transmissibles et aux moyens de les prévenir.
  2. Bonne hygiène intime.
  3. Sécurité sexuelle: relations sexuelles avec un seul partenaire, utilisation de préservatifs.
  4. Contrôles réguliers chez le gynécologue.
  5. Un appel urgent au médecin si vous ressentez des symptômes désagréables dans la région génitale.

La médication prophylactique après un rapport sexuel non protégé n'est pas appropriée.

Il est difficile de supposer de quelle infection ils doivent être protégés et un médicament qui empêche le développement de toutes les maladies sexuellement transmissibles (blennorragie, syphilis, trichomonase, etc.) n'existe tout simplement pas.

Intéressant

Les informations sont fournies à des fins d'information et de référence.Un médecin professionnel doit diagnostiquer et prescrire un traitement. Ne pas se soigner soi-même. | Contact | Annoncez | © 2018 Medic-Attention.com - Santé en ligne
La copie de matériel est interdite. Modification du site - info @ medic-attention.com