• Décryptage des tests en ligne - urine, sang, général et biochimique.
  • Que signifient les bactéries et les inclusions dans l'analyse d'urine?
  • Comment comprendre l'analyse de l'enfant?
  • Caractéristiques de l'analyse IRM
  • Tests spéciaux, ECG et échographie
  • Normes pendant la grossesse et valeurs des écarts.
Décryptage des analyses

Signes de grossesse précoce manquée, diagnostic et action

Une crainte fréquente qui hante les futures mères en début de grossesse est d’avoir peur de détecter la mort d’un embryon lors de l’un de leurs voyages à l’échographie. Parfois, cette anxiété devient si envahissante que la future mère est littéralement prête à vivre près de l'appareil à ultrasons et à avoir constamment confiance dans le développement sain de l'enfant.

Mais l'avortement manqué présente certains symptômes qui peuvent être remarqués si vous surveillez de près l'état général de votre corps.

Il est possible, sous certaines conditions, de diviser ces signes en 2 groupes: le premier groupe comprend ceux qu'une femme enceinte peut observer en elle-même et le second groupe peut être observé à l'aide d'études spéciales et non visible à l'œil nu.

Le contenu

Symptômes d'avortement manqués au premier trimestre

Symptômes de l'avortement manqué

Il est possible de déterminer que l'ovule est mort en observant la nature du rejet de l'appareil génital, le bien-être général, la toxicose, ainsi que le comportement du graphe de la température de base. Il ne s'agira que des symptômes indirects d'un avortement raté au début, mais leur présence servira de signal pour consulter un médecin et mener des recherches plus approfondies.

Lotissement

Malgré le fait que l'embryon meurt, l'ovule se trouve dans l'utérus pendant un certain temps. Si la fausse couche ne s'est pas produite dans les premières heures, le corps se débarrassera progressivement du fœtus.

  • Au cours des 1-2 premiers jours suivant le début de la régression lors du développement des écoulements fœtaux, ils ont une couleur blanchâtre normale et une consistance normale.
  • Au cours des prochains jours, l'embryon commence à se décomposer. Ces processus affectent l'ovule, qui commence à s'exfolier progressivement à partir de la paroi de l'utérus, où il a été implanté plus tôt. Des traînées rougeâtres peuvent apparaître dans la décharge.
  • Deux semaines après la mort de l'embryon, le détachement de l'ovule devient plus évident. Les décharges deviennent sanglantes et prennent une couleur brun-rouge.

En règle générale, lorsque du sang apparaît, une femme se tourne vers un gynécologue qui diagnostique une grossesse morte. Mais ce symptôme n'indique pas nécessairement que l'embryon a cessé son développement. Peut-être est-il en vie et le détachement a commencé pour des raisons complètement différentes.

Toxicose

Si la nausée a commencé dès les premières semaines de la grossesse, alors en modifiant sa fréquence et son intensité, on peut juger que tout ne va pas pour le mieux chez l'embryon. Une toxicose pendant la grossesse commence à apparaître après l'implantation d'un œuf fécondé dans l'utérus. Par conséquent, une augmentation de la concentration de l'hormone hCG dans le sang entraîne une augmentation des nausées et des vomissements.

  • Le premier jour après la mort de l'embryon, les nausées peuvent se manifester comme pendant la grossesse.
  • Le jour suivant, le niveau de hCG commence à diminuer. Si la future mère vomissait, elle pourrait alors se transformer en une légère sensation de nausée.
  • Après 4-5 jours, la toxicose disparaît.
  • Une cessation soudaine des vomissements et des nausées peut être une autre option pour modifier les manifestations d'intoxication.

Il faut se rappeler qu'une diminution du nombre de pulsions émétiques peut être un signe de la cessation naturelle de la toxicose en raison de la dépendance du corps de la mère à la présence d'une grossesse.

Bien-être général

Un œuf fécondé en décomposition qui n’a pas quitté l’utérus contribuera, avec le temps, à la détérioration de la santé en général. Cependant, ce symptôme apparaît lorsque la grossesse perdue est dans le corps de la mère pendant une longue période.

  • Une faiblesse, des vertiges et des sensations de traction dans le bas-ventre apparaissent environ 3 semaines après la mort de l'embryon.
  • Une douleur aiguë dans l'utérus et une légère augmentation à 37,7 apparaissent 4 semaines après la mort de l'embryon.
  • Une forte fièvre et des douleurs coliques dans l'utérus, accompagnées d'une faiblesse générale et d'une perte de conscience, sont observées 5 semaines après la mort de l'embryon.

La longue présence d’un ovule en décomposition dans le corps de la femme est caractérisée par une grave inflammation pouvant se transformer en septicémie. Par conséquent, il est nécessaire de porter une attention particulière aux autres signes d'avortement manqués en début de grossesse afin de procéder au curetage de la cavité utérine à temps.

Changements dans l'horaire BT

De nombreuses femmes continuent de surveiller quotidiennement leur température basale, même après la grossesse. Ce sera une autre occasion de remarquer les premiers signes de mort fœtale et la température réagira plus rapidement que tous les autres symptômes.

  • Après deux jours, la ligne BT du graphique commencera à baisser. Normalement, un thermomètre doit indiquer une température non inférieure à 37 degrés. Cependant, environ 48 heures après la fin de la vie de l'embryon, il tombera à 36,9 - 36,8.
  • Après 4 jours, la température chutera à 36,7 degrés et restera à cette valeur pendant plusieurs jours.
  • En outre, le processus de décomposition de l'ovule entrera dans une phase plus active et BT répondra à l'apparition du processus inflammatoire dans les organes pelviens avec une augmentation brutale.

Cependant, dans certains cas, l’arrêt du développement de l’embryon n’affecte pas la température basale. Ensuite, la femme enceinte devrait s’appuyer sur un certain nombre des symptômes susmentionnés.

Signes d'avortement manqués dans les premiers stades (je trimestre)

Signes de grossesse précoce manquée

Les signes de la mort foetale sont déterminés par le médecin en fonction des résultats des études réalisées. En règle générale, une femme demande de l'aide en cas de douleur et de saignements rares (ou abondants) persistants, ou la grossesse perdue est découverte par hasard au cours d'une randonnée à l'échographie. En plus de l’étude sur le matériel informatique, une femme enceinte devra se soumettre à un test sanguin pour déterminer la concentration en hCG.

Lectures échographiques

  • Le rythme cardiaque de l'embryon n'est pas déterminé. En échographie normale, cela se remarque à partir de 5 semaines de grossesse.
  • Un œuf fœtal n’a pas un diamètre de dimensions aussi grandes que la durée de la grossesse l’implique.
  • La taille de l'embryon situé dans l'œuf fœtal ne correspond pas à l'âge gestationnel.
  • Si la période est inférieure à 4 semaines, le signe de la mort de l'ovule est une déformation.
  • L'embryon n'est pas visualisé pendant une période de 6 à 7 semaines.

Lectures HCG

  • Concentration d'hCG en dessous de la période de grossesse, présentée à l'échographie ou lors d'un examen gynécologique.
  • Pendant plusieurs jours, il y a eu une diminution persistante de l'hormone HCG dans le sang.
  • Le niveau de hCG augmente, mais très faiblement et loin derrière la norme, en fonction de la durée de la grossesse.

Afin d'établir avec précision la présence d'avortement raté au cours du premier trimestre, les signes détectés aux ultrasons et basés sur les résultats de hCG sont considérés ensemble.

Symptômes d'avortement manqués dans les trimestres II et III

Au fur et à mesure que la durée de la grossesse augmente, l'enfant devient de plus en plus prononcé. Par conséquent, en cas de décès au deuxième trimestre, les symptômes d'un avortement raté seront également perceptibles à 16 semaines et à 18 semaines. La même chose peut être dite à propos du troisième trimestre.

Comme les symptômes de la mort fœtale dans les deux trimestres ont beaucoup en commun, vous pouvez les combiner en une seule liste:

  1. Cessation soudaine du mouvement pendant plusieurs jours.
  2. L'apparition de tirer en arrière la douleur.
  3. L'apparition de saignements.
  4. Décharge du liquide amniotique de l'appareil génital avec une odeur désagréable.

Contrairement au premier trimestre, sur le long terme de la grossesse, le corps de la femme se débarrasse de manière autonome d'une grossesse non en développement assez rapidement - en quelques jours.

Facteurs déclenchant la mort de l'embryon

Une grossesse glacée n'est pas sans cause. Cela peut être dû à une défaillance génétique, à des troubles hormonaux, à des maladies infectieuses ou à des problèmes auto-immuns. Les médecins identifient deux facteurs qui contribuent à l’arrêt du développement de l’embryon:

  1. Facteurs contribuant au développement d'un embryon potentiellement défectueux (mutation génétique).
  2. Facteurs créant des conditions défavorables au développement de l'embryon (troubles hormonaux, infections, problèmes auto-immuns)

La très grande majorité des grossesses qui disparaissent après 8 semaines meurent des suites du facteur de mutations génétiques. Ils peuvent être spontanés et héréditaires.

Quel est le diagnostic le plus précis d'avortement manqué?

diagnostic d'avortement manqué

Les actions de la femme devraient dépendre de la manière dont la grossesse non en développement a été établie. Il se trouve que les médecins font des erreurs dans les diagnostics. Par conséquent, avant de continuer, vous devez revérifier les conclusions des médecins.

Diagnostic à l'examen gynécologique

La taille de l'utérus peut ne pas coïncider avec la période de grossesse que le médecin a calculée en fonction de la date de début de la menstruation la plus récente. Si le sang coule en même temps dans les voies génitales, le spécialiste peut en conclure que le développement de l'embryon a régressé et que l'ovule a commencé à se décomposer.

Il arrive souvent que la période déterminée par le gynécologue diffère de l'âge gestationnel réel de 2 et parfois de 3 semaines. Le repérage peut aller pour des raisons complètement différentes, par exemple, l'œuf de l'œuf a commencé à s'exfolier avec un embryon vivant.

Par conséquent, si une grossesse gelée n’est diagnostiquée qu’à l’aide d’un examen gynécologique, il est préférable de revérifier les constatations du médecin en visitant une salle d’échographie.

Diagnostic par ultrasons

Les signes d'avortement manqués, par exemple à la semaine 8 ou à la semaine 10, sont clairement définis lors de la première intervention de l'échographie. Mais si la période est encore courte et ne dépasse pas 5 semaines, alors même le diagnostic matériel peut faire une erreur: ne pas visualiser l'embryon ou ne pas remarquer ses battements de coeur.

Par conséquent, à court terme pour déterminer la grossesse perdue, on ne peut pas se fier entièrement à l’échographie. Dans ce cas, vous devriez revenir dans une semaine et tenter de nouveau de détecter l’existence de l’embryon.

Diagnostic avec hCG

Les résultats du test sanguin peuvent ne pas coïncider avec la durée prévue de la grossesse. Mais si le prélèvement sanguin d'hCG était simple, il ne serait alors pas utile pour déterminer la mort du fœtus.

Seule une deuxième analyse faite quelques jours après la première peut répondre à la question sur la viabilité de l'ovule. La précision sera encore meilleure si les résultats de l'HCG sont en corrélation avec ceux de l'échographie.

Que faire si un avortement manqué est détecté?

Si l'enfant était désiré, sa mort à n'importe quel stade de la grossesse serait une tragédie pour la mère. Mais à partir du moment où l'on soupçonne la mort du fœtus, les médecins doivent adhérer à un certain schéma d'actions:

  • Vous devez vous assurer que la grossesse est vraiment morte. Pour ce faire, suivez les résultats de l'analyse de hCG au fil du temps.
  • Si l'embryon est décédé récemment, une tactique d'attentisme peut être appliquée - peut-être que le corps lui-même rejettera l'œuf fécondé. Mais cela ne devrait être fait qu'après avoir consulté un médecin qui évaluera soigneusement tous les risques.
  • Si l'embryon est décédé il y a longtemps, le médecin vous prescrira le curetage de l'utérus, qui est effectué dans un hôpital sous anesthésie générale.

Pour se débarrasser des avortements manqués, il n’est nécessaire que sous la supervision de médecins spécialistes. En aucun cas, on ne peut pas se soigner soi-même et essayer à la maison de provoquer une réduction de l'utérus à l'aide de plantes médicinales.

Premièrement, vous pouvez manquer le temps et la décomposition dans l'utérus causera de graves dommages au corps de la femme.

Et deuxièmement, les actions ineptes créent le risque d’une libération partielle de l’embryon de l’utérus. Les restes de membranes foetales peuvent encore être dans le corps d'une femme, contribuant au début du processus inflammatoire.

En outre, l'auto-traitement d'une grossesse manquée peut provoquer des saignements graves, pour lesquels vous devrez vous rendre à l'hôpital pour arrêter.

Intéressant

Les informations sont fournies à des fins d'information et de référence.Un médecin professionnel doit diagnostiquer et prescrire un traitement. Ne pas se soigner soi-même. | Contact | Annoncez | © 2018 Medic-Attention.com - Santé en ligne
La copie de matériel est interdite. Modification du site - info @ medic-attention.com