• Décryptage des tests en ligne - urine, sang, général et biochimique.
  • Que signifient les bactéries et les inclusions dans l'analyse d'urine?
  • Comment comprendre l'analyse de l'enfant?
  • Caractéristiques de l'analyse IRM
  • Tests spéciaux, ECG et échographie
  • Normes pendant la grossesse et valeurs des écarts.
Décryptage des analyses

Bouffées de chaleur pendant la ménopause: symptômes et types de traitement

Qu'est-ce que c'est, les bouffées de chaleur à la ménopause et quels sont les symptômes? Commençons par le début - le début de la ménopause est associé à des changements hormonaux drastiques dans le corps d'une femme qui ne peut pas passer inaperçue.

Les fonctions de reproduction sont perdues et avec elles diminue et le niveau de concentration d'oestrogène dans le sang. La conséquence de ceci est des bouffées de chaleur à la ménopause - les symptômes d'un état de transition spécial du corps de la femme:

Une sensation de chaleur inattendue. Cela se produit parce que le corps tente d'éliminer le manque d'œstrogène. L’hypophyse et l’hypothalamus envoient des impulsions nerveuses aux ovaires afin qu’ils commencent une production accrue d’hormones sexuelles féminines.

Cependant, les ovaires ne sont plus en mesure de produire la même quantité d'œstrogène et, comme les œstrogènes affectent la thermorégulation, le cerveau est averti que le corps surchauffe.

Transpiration soudaine et intense. Dès que l'hypothalamus reçoit un faux signal de surchauffe, il envoie une impulsion nerveuse aux glandes sudoripares afin qu'elles puissent commencer un refroidissement d'urgence du corps. Il existe une relation entre les deux symptômes: plus la sensation de chaleur est forte, plus la transpiration est intense.

Palpitations. Un signal de surchauffe provoque l'hypothalamus à envoyer des impulsions nerveuses au système cardiovasculaire. Pour améliorer le transfert de chaleur, le cœur commence à battre plus souvent et les vaisseaux s’agrandissent.

Vertiges, faiblesse. Ceci est une autre conséquence de la réaction de l'hypothalamus au signal de surchauffe. Le cerveau commence à préserver le corps des dangers imminents et sa tâche consiste à assurer l’inactivité pour maintenir sa force et réduire la température corporelle.

Le contenu

Qu'est-ce qui déclenche la marée?

Bouffées de chaleur avec symptômes de ménopause et traitement

Un manque d'œstrogène est la seule cause des bouffées de chaleur. Mais il existe des facteurs externes qui peuvent déclencher l'apparition de cette ménopause particulière à un moment donné ou à un endroit particulier. Étant donné que le mécanisme de formation de la marée est associé à une surchauffe, on peut alors noter comme provocateur d'une telle condition:

  • Des vêtements trop chauds;
  • Long travail avec le sèche-cheveux, le fer à repasser;
  • Cuisson longue, qui nécessite un contact constant avec le four, la cuisinière ou la cuisinière;
  • Douche ou bain chaud, sauna ou bain;
  • Long séjour dans la chaleur.

Cela ne signifie pas que la marée viendra nécessairement si la femme est dans le bain ou fait du repassage. Juste en interaction avec des sources de chaleur, la probabilité de son apparition est doublée.

Comment soulager les bouffées de chaleur avec la ménopause sans médicaments?

Le traitement des bouffées de chaleur à la ménopause sans médicament vise à prévenir les situations pouvant provoquer une marée provocatrice. Le médecin recommande souvent de telles recommandations pour renforcer l’effet du traitement médicamenteux:

Respiration - dans les pièces étouffées, vous devez respirer lentement et profondément. De telles tactiques aideront non seulement le corps à se calmer, mais calmeront également les nerfs.

Vêtements - pour éviter la surchauffe et la stagnation des liquides dans les tissus, il est nécessaire d’abandonner les choses bien ajustées. Il est préférable d’utiliser des vêtements de coton amples.

L'utilisation de liquide - Dans la journée, vous devez boire au moins 2 litres d'eau. Cela évitera la déshydratation, qui peut provoquer des bouffées de chaleur. Cependant, si vous utilisez cette quantité de liquide, vous devez mener une vie active, sinon vous risquez un œdème.

Sports - réduire le nombre de marées est utile pour nager. Premièrement, même avec un effort physique intense, le corps sera constamment refroidi. Deuxièmement, l'eau détend le tonus musculaire et a un effet bénéfique sur le système nerveux.

Traitement médical des bouffées de chaleur

Se débarrasser complètement des manifestations de la ménopause est impossible, mais avec l'aide de certains médicaments ont une chance de réduire la fréquence des attaques. Tous les fonds destinés au traitement des bouffées de chaleur à la ménopause peuvent être divisés en médicaments non hormonaux (sédatifs et hypotension artérielle) et médicaments hormonaux (analogues synthétiques ou végétaux de l'œstrogène).

En dépit de la disponibilité d'un grand nombre d'entre eux, l'auto-prescription thérapeutique est dangereuse.

  • Premièrement, les médicaments hormonaux non contrôlés peuvent provoquer l'apparition d'un cancer pendant la ménopause.
  • Deuxièmement, l'automédication, abaissant la pression artérielle, peut nuire considérablement à la santé.

Traitement des bouffées de chaleur avec ménopause sans hormones

Traitement des bouffées de chaleur avec ménopause sans hormones

Sédatifs - L’un des facteurs qui provoque l’apparition de sensations de chaleur est le stress. Si la vie d’une femme est accompagnée de situations de stress constantes, le médecin peut lui prescrire des médicaments non hormonaux pour la ménopause, sous la forme de médicaments sédatifs - agripaume, valériane, Afobazol, Novo-Passit, Glycine, Tenoten.

Ils ont un léger effet sédatif et ne créent pas de dépendance. Cependant, ils doivent suivre des cours quotidiens. La réception du médicament directement à marée haute ne pourra pas éliminer les sensations désagréables, car l’effet de tous ces sédatifs n’est renforcé que lorsque la concentration dans le corps augmente.

Signifie diminution de la pression artérielle - une pression artérielle élevée peut également provoquer la marée. Si l'augmentation est insignifiante et que le patient ne souffre pas d'hypertension, le traitement n'est pas effectué.

Mais si les cas d'augmentation de la pression artérielle ne sont pas isolés et si le médecin voit une relation directe entre crise hypertensive et aggravation des bouffées de chaleur, des médicaments tels que Metoprolol, Acbutolol, Egilok peuvent être inclus dans le traitement médicamenteux.

L'hormonothérapie

Le traitement des bouffées de chaleur à la ménopause sans la participation d'hormones n'est pas toujours possible. Les gynécologues notent que dans la plupart des cas, l'hormonothérapie substitutive est la seule issue pour les femmes ménopausées.

Tous les agents hormonaux peuvent être divisés en drogues synthétiques et plantes médicinales. Les femmes pensent que les phytoestrogènes sont inoffensifs et l'utilisation d'herbes est la meilleure option pour traiter les bouffées de chaleur. Cela encourage de nombreux patients plus âgés à s'auto-traiter.

Il faut se rappeler que les phytoestrogènes peuvent avoir un effet qui n’est pas inférieur à celui des analogues synthétiques de l’estradiol, de l’œstriol et de l’estrone.

Si les doses optimales ne sont pas déterminées et si l'utilisation d'herbes n'est pas autorisée, un tel traitement entraînera une perturbation hormonale , qui non seulement aggravera les symptômes des bouffées de chaleur, mais contribuera également à l'apparition de nouvelles maladies graves (endométriose, croissance tumorale).

Par conséquent, tous les traitements hormonaux, y compris l'utilisation de phytoestrogènes, doivent être approuvés par le médecin traitant - il vous prescrira un schéma de traitement basé sur les résultats des examens.

Analogues synthétiques d'œstrogènes - Estrofem, Divigel, Premarin, Proginova, Gemafemin, Ginodian-Depot (injection). Il faut accepter systématiquement, sans admission. Après un mois de traitement, les marées deviendront plus rares et auront des symptômes moins prononcés. Une fois le cours terminé, l’effet du traitement se poursuivra pendant plusieurs mois.

Contraceptifs oraux combinés - Diane 35 ans, Yarin, Jess. Ils contiennent 2 types d'hormones: l'estradiol et la progestérone. Nommé dans les cas où la production de progestatifs dans le corps diminue de manière aussi significative que la production d'œstrogènes.

Phytothérapie hormonale

Phytothérapie hormonale

  • Renouée herbe (alpiniste) - 1 cuillère à soupe versez une demi-tasse dʻeau bouillante. Insister 2 heures, divisées en 2 portions. L'un d'eux à boire le matin, l'autre - le soir.
  • Sauge - 2 cuillères à soupe versez un verre d'eau bouillante. Insister dans un endroit sombre, boire un verre tous les jours, de préférence en même temps.
  • Huile de maïs - aucun dosage n'est requis, il vous suffit de les remplacer par de l'huile de tournesol ordinaire. En tant que moyen indépendant d'augmenter le niveau d'œstrogène ne convient pas, mais renforcera l'effet de l'utilisation d'autres phytohormones.
  • Ananas, pamplemousse - La consommation de ces fruits augmentera la concentration d’hormones sexuelles féminines dans le sang, mais cela devrait être quotidien. Utilisez-le en complément de la phytothérapie.

Il existe des préparations à base d'extraits de plantes qui peuvent être prescrits comme remèdes homéopathiques pour traiter les bouffées de chaleur: Remens, Klimafen, Dopelgerts, ménopause active.

Intéressant
vladislava.burova.68@mail.ru
2017-03-05 11:47:38
Les symptômes de la ménopause ne me dérangeaient pas beaucoup. En général, je ne me concentre pas sur les maladies de la vie, je n’ai donc jamais été très malade. Lorsque le cycle a commencé à s’égarer, j’ai consulté un médecin et on m’a dit que c’était le début de la ménopause et ils ont prescrit Klimaxan. Immédiatement, j'ai commencé à le prendre, alors les «bouffées de chaleur» et la transpiration m'ont attrapé un peu, après deux mois de réception, j'ai fait une pause, après six mois, je vais continuer à le prendre.
Polina Diveeva
2017-05-11 08:31:23
très pertinent

Les informations sont fournies à des fins d'information et de référence.Un médecin professionnel doit diagnostiquer et prescrire un traitement. Ne pas se soigner soi-même. | Contact | Annoncez | © 2018 Medic-Attention.com - Santé en ligne
La copie de matériel est interdite. Modification du site - info @ medic-attention.com