• Décryptage des tests en ligne - urine, sang, général et biochimique.
  • Que signifient les bactéries et les inclusions dans l'analyse d'urine?
  • Comment comprendre l'analyse de l'enfant?
  • Caractéristiques de l'analyse IRM
  • Tests spéciaux, ECG et échographie
  • Normes pendant la grossesse et valeurs des écarts.
Décryptage des analyses

Écoulement mousseux chez les femmes avec odeur et sans odeur, le diagnostic et le taux

Quelques millilitres de mucus sont excrétés quotidiennement dans les organes génitaux féminins. A l'état normal, ce fluide biologique est transparent, peu épais et sans odeur prononcée.

Cependant, avec certains troubles, il y a des écoulements vaginaux mousseux, qui sont parfois colorés en vert ou en jaune, et qui ont également une odeur désagréable ( photo3 ).

Le contenu

Causes d'écoulement mousseux chez les femmes

Causes d'écoulement mousseux Les microorganismes sont constamment présents dans le vagin, en particulier les lactobacilles (jusqu'à 95%). Ils représentent une microflore positive et ne provoquent pas de pathologies. Si des microbes étrangers pénètrent dans les organes génitaux et que le système immunitaire ne les neutralise pas à temps, il est probable que la femme tombera malade.

Les sécrétions mousseuses abondantes, principale réaction du corps, sont généralement dues à une infection sexuellement transmissible, telle que la trichomonase ( photo1 ).

Mais la variante et la manifestation secondaire de la maladie sont possibles, c’est-à-dire les écoulements pathologiques résultaient d'autres troubles:

  • Faible immunité. Le corps n'est pas capable de réagir adéquatement aux microbes.
  • Antibiothérapie à long terme. Les bactéries qui remplissent des fonctions de protection dans le vagin sont tuées.
  • Le diabète. Les taux de sucre élevés créent un environnement favorable à la reproduction des agents pathogènes.
  • Acceptation des contraceptifs oraux. Les médicaments peuvent perturber la microflore naturelle.
  • Non-respect de l'hygiène personnelle. Les rares soins apportés aux organes génitaux les privent de la pureté nécessaire.
  • L'échec hormonal pendant la grossesse, la ménopause et l'ovulation contribue au développement de l'infection.
  • Les microtraumatismes du vagin peuvent devenir un lieu de pénétration de microbes.

Signes et symptômes de pathologies

Selon les statistiques de l'Organisation mondiale de la santé, environ 10% des personnes souffrent de trichomonase. Dans ce cas, la maladie affecte les hommes et les femmes.

Chez les hommes, la trichomonase ne se manifeste que dans les sécrétions mineures du pénis, une douleur légère à la miction et certains symptômes de la prostatite (si l'infection est localisée dans la glande prostatique).

Les représentants du sexe fort ne font généralement pas attention à ces signes et agissent donc souvent comme porteurs de l'infection.

Chez les femmes, la trichomonase est plus aiguë:

  • pertes vaginales mousseuses jaunes ou vertes;
  • démangeaisons et brûlures dans la région des organes génitaux externes;
  • douleur en urinant;
  • augmentation du remplissage sanguin de la muqueuse vaginale (hyperémie);
  • douleur pendant les rapports sexuels;
  • douleur dans le bas-ventre de la nature douloureuse.

Une caractéristique clé du développement de la vaginose bactérienne est une violation du nombre de lactobacilles. Ces microorganismes synthétisent l’acide lactique, qui maintient le pH dans le vagin entre 3,8 et 4,5.

Cependant, divers facteurs (par exemple, une antibiothérapie) contribuent à la mort d'une population de microbes bénéfiques, de sorte que les bactéries nocives augmentent leur activité pathogène.

En même temps, le pH passe du côté alcalin et les acides aminés sécrétés sont transformés en amines, ce qui provoque des sécrétions mousseuses chez les femmes, dégageant une odeur de poisson pourri ( photo2 ).

Les symptômes caractéristiques de la trichomonase accompagnent rarement la vaginose bactérienne. Douleur, démangeaisons et sensation de brûlure, si elles se manifestent, alors comme signes d'autres maladies.

Un écoulement mousseux de couleur blanche, bien que très abondant, en particulier lors des rapports sexuels, est facilement éliminé avec un coton-tige.

Photo de décharge mousseuse chez les femmes

Écoulement de mousse dans la trichomonase, photo chez les femmes

Écoulement de mousse chez les femmes atteintes de trichomonase (photo 1)

Rejets avec une odeur de poisson pourri, photo 2

Décharge avec une odeur de poisson pourri (photo 2)

Écoulement mousseux blanc-jaune (photo)

Écoulement mousseux blanc-jaune (photo 3)

Comment diagnostiquer?

Etant donné que la décharge mousseuse peut être le résultat de plusieurs troubles, il est très important de poser un diagnostic précis. Et seulement après cela procéder au traitement. Ainsi, la vaginose bactérienne est généralement déterminée par les critères cliniques suivants:

  • Décharge homogène gris-blanc.
  • Le pH vaginal dépasse 4,5.
  • L'odeur caractéristique du poisson pourri (prononcé ou additionnée de réactif).
  • L'examen microscopique montre une violation de la composition de la flore vaginale.

Si au moins 3 critères coïncident, le médecin prescrit, non sans raison, une analyse approfondie d'un frottis prélevé dans le vagin.

En Europe et dans les pays de la CEI, les méthodes de Nugent et Hay-Ayson sont utilisées pour détecter la dysbiose. Chacune d'elles a ses propres caractéristiques, mais une étude approfondie donne un résultat plus précis.

Si l'écoulement mousseux des femmes est inodore, les médecins sont principalement suspectés de trichomonase.

Le frottis à la surface du vagin sert également de matériau pour l'analyse. Les diagnostics sont effectués à l'aide des méthodes suivantes:

1. Enquêter sur un médicament non peint:

  • examiner le matériel au microscope immédiatement après la prise d'un frottis;
  • si la maladie a une forme prononcée, le résultat est obtenu très rapidement.

2. Examiner la préparation colorée:

  • le bleu de méthylène est utilisé;
  • la précision est de 40 à 60%.

3. Analyses biologiques moléculaires ( PCR et NASBA):

  • les méthodes les plus efficaces et les plus fiables;
  • ne nécessite pas de preuves supplémentaires.

4. Recherche culturelle:

  • les bactéries sont semées;
  • utilisé pour les symptômes légers comme analyse primaire.

Certains médecins pensent que la trichomonase s'est largement répandue en raison du manque de méthodes de diagnostic fiables dans le passé. Cependant, la médecine moderne vous permet d’installer cette maladie vénérienne avec une grande précision, ce qui contribue au choix du traitement approprié.

Traitement des écoulements mousseux chez les femmes

Traitement des écoulements mousseux chez les femmes Une fois la cause de la maladie identifiée, un traitement complexe est effectué. Et dans la plupart des cas, l'approche sera individuelle pour chaque patient, car la maladie peut également être provoquée par des troubles systémiques.

Par exemple, avec une diminution générale de l’immunité, les médicaments antibactériens ne suffiront pas, il faudra également élever la protection naturelle à un niveau normal.

Dans le monde entier, la vaginose bactérienne utilise deux types de médicaments (oraux et vaginaux) qui inhibent les processus cellulaires des bactéries anaérobies et d’autres protozoaires:

  • Clindamycine (Dalatsin, Zerkalin, etc.). Inhibe la formation de protéines.
  • Métronidazole (Secnidazole, Ornidazole, etc.). Supprime la synthèse des acides nucléiques.

Parfois, dans le traitement de la vaginose bactérienne, les médecins recommandent de restaurer plus avant la microflore vaginale à l'aide de lactobacilles.

Cependant, cette méthode n'a pas prouvé son efficacité clinique, vous ne devez donc pas vous attendre à des résultats spéciaux.

Avec la trichomonase, les sécrétions muqueuses mousseuses sont éliminées par le même métronidazole et ses analogues. Dans le même temps, les médecins notent que l'application locale de suppositoires vaginaux ne conduit généralement pas au rétablissement.

Le point clé dans le traitement de la trichomonase et de la vaginose bactérienne est de mettre fin au traitement: dans 50% des cas, de telles maladies se reproduisent et prennent même une forme chronique.

Si la patiente voit un gonflement et une inflammation dans le vagin, il n’est pas superflu d’utiliser de la camomille pour se doucher. Cette plante éliminera également les démangeaisons et les brûlures, mais un effet secondaire sera une violation de la microflore.

, а готовят ее следующим образом: Par conséquent, la camomille ne peut être utilisée que dans le cas de symptômes aigus et se prépare comme suit:

  1. 2 cuillères à soupe de camomille pharmaceutique sont placés dans une casserole en émail.
  2. Versez 1 litre d'eau bouillante.
  3. Cuire pendant 3 minutes.
  4. Refroidir à environ 37 ° C
  5. Bien filtrer.

Avant d'appliquer la décoction, la seringue vaginale doit être désinfectée. La procédure elle-même est effectuée pendant au moins 10-15 minutes, sinon elle n’aura aucun effet positif.

La durée du traitement dure généralement une semaine, mais tout dépend du tableau clinique de la maladie. Au cours de cette thérapie, un gynécologue devrait vous surveiller régulièrement: si le médecin semble avoir une irritation et une sécheresse du vagin excessives, il faudra très probablement arrêter la douche.

Mesures préventives contre les écoulements mousseux

Il est assez difficile d'éviter que des germes pathogènes pénètrent dans l'organisme. Cependant, avec le bon fonctionnement du système de défense, les bactéries rencontreront une rebuffade appropriée.

Par conséquent, tout d'abord, il est nécessaire de renforcer l'immunité à l'aide de complexes vitaminiques, d'une alimentation normale et de repos. De plus, à titre préventif, une femme doit suivre quelques règles simples:

  • Au moins une fois par an pour rendre visite à un gynécologue.
  • Avoir des relations sexuelles protégées avec un partenaire régulier et fiable.
  • Exclure le sexe promiscuous.
  • Attitude responsable envers l'hygiène personnelle.
  • Pendant la période de menstruation, ne portez pas de tampons ni de tampons plus longs que le temps imparti.

Conclusion

L'écoulement de mousse chez les femmes indique une violation de la microflore vaginale. Les causes de ce trouble peuvent être les trichomonas et d’autres bactéries (dysbiose).

Faire face aux micro-organismes sous la force de la médecine moderne, mais la maladie prend souvent une forme chronique en raison d’un traitement inadéquat ou d’un traitement tardif de l’assistance médicale.

En outre, la contamination bactérienne pouvant entraîner une stérilité ou une naissance prématurée, il est donc important que chaque femme maintienne son hygiène personnelle et se rende régulièrement chez un gynécologue pour réduire le risque de telles conséquences.

Intéressant

Les informations sont fournies à des fins d'information et de référence.Un médecin professionnel doit diagnostiquer et prescrire un traitement. Ne pas se soigner soi-même. | Contact | Annoncez | © 2018 Medic-Attention.com - Santé en ligne
La copie de matériel est interdite. Modification du site - info @ medic-attention.com