• Décodage de tests en ligne - urine, sang, général et biochimique.
  • Que signifient les bactéries et les inclusions dans l'analyse des urines?
  • Comment comprendre l'analyse de l'enfant?
  • Caractéristiques de l'analyse IRM
  • Tests spéciaux, ECG et échographie
  • Taux de grossesse et valeurs de variance ..
Explication des analyses

Verrues génitales chez la femme: symptômes, traitement, diagnostic

Une femme devrait être alertée si de petites excroissances de couleur corporelle ou rose se forment sur la peau des organes génitaux et du périnée. Les condylomes pointus sont situés seuls ou en groupes, formant un patch solide. Les excroissances sont de tailles diverses, douces au toucher, indolores au toucher (voir photo).

C'est quoi
Les condylomes pointus en apparence ressemblent à une verrue ordinaire. Il ne diffère que par l'attachement à la peau, le condylome a une jambe mince sur laquelle il est tenu.

Les verrues apparaissent sur la peau après infection par le virus du papillome humain. Il y a une infection lors d'un contact sexuel, pendant la grossesse. N'excluez pas la transmission du virus avec du sang, du lait maternel et des articles ménagers.

Verrues Génitales

verrues génitales, photo

L'infection à papillomavirus est répandue - dans la pratique, les traces génétiques du virus se retrouvent chez toutes les femmes, à de rares exceptions près. Les condylomes se forment lorsque la couche papillaire se développe.

Le virus, brisant les barrières des tissus, pénètre dans la circulation sanguine et se propage à travers le corps. Propagé dans les cellules de l'épithélium, intégré dans son ADN. Cela modifie les fonctions des cellules, conduit à la division active et à la prolifération des tissus épithéliaux. La maladie est également affectée par les hommes et les femmes.

Porter un enfant, le non-respect de l’hygiène génitale par un homme et une femme est un facteur favorable à la formation de verrues génitales.

Contenu

Causes des verrues

L'infection ne nécessite pas toujours un contact direct. Lors de l'examen des partenaires sexuels, le virus se trouve dans les deux. Le papillomavirus est de nature bénigne. Dans des conditions favorables, il peut dégénérer en tumeur maligne. C'est la raison de la suppression obligatoire des excroissances sur la peau, indépendamment de leur emplacement et de leur taille. Les verrues génitales sont plus fréquentes chez les femmes que chez les hommes.

Raisons de l'apparence:

  • diminution de l'immunité;
  • candidose récurrente;
  • inflammation du système génito-urinaire;
  • contact sexuel sans équipement de protection.

Dans le groupe à risque, les femmes de plus de 25 ans, sans partenaire permanent, mènent une vie sexuelle active. Après l'infection, un minimum de 2 mois passera et un maximum de 9 mois lorsque les premiers symptômes apparaissent. Parfois, la période de latence dure des années, le virus ne se manifeste pas.

Signes et symptômes des verrues génitales chez la femme

symptômes de verrues génitales chez les femmes

Sur la peau apparaissent des excroissances, semblables aux verrues. En regardant à l'œil nu, une surface libre ressemblant à une inflorescence de chou-fleur est visible. La taille des excroissances est différente, soit très petite, soit plusieurs millimètres de diamètre. Le nombre est différent, de un à plusieurs centaines.

La coloration dépend de la localisation du condylome sur le corps. Les couleurs vont du blanc au bordeaux. Il est possible de séparer le liquide du condylome avec une odeur désagréable.

Les verrues génitales chez la femme sont localisées dans la région de l'ouverture anale, sur le périnée, les lèvres et la bouche. L'examen instrumental aide à détecter les papillomes génitaux à l'intérieur du canal urétral, sur les parois du vagin et du col de l'utérus. Lorsque la palpation est douce, les mouvements, les sensations désagréables et la douleur ne se produisent pas. En cas de dommages accidentels, ils deviennent enflammés, saignent et ne guérissent pas bien.

Patients se plaignant de gynécologie:

  1. Sensations désagréables pendant la défécation et la miction;
  2. Douleur dans le bas ventre;
  3. Peau sur la peau qui interfère avec l'hygiène;
  4. Détérioration de la qualité du contact sexuel;
  5. Irritation qui se produit quand on touche au linge.

Les condylomes chez la femme ne se forment pas immédiatement - le stade initial est déterminé par de petites bulles, des tubercules sur la peau et les muqueuses. La peau présente des rougeurs visibles et de légères démangeaisons. Un peu plus tard, les premières verrues génitales apparaissent, à côté d’elles lorsque les démangeaisons surviennent, se forment les excroissances suivantes.

Diagnostic

La femme se tourne vers le gynécologue. A la réception, le médecin découvre auprès du patient les principales plaintes, qui ont été l'occasion de la visite. Effectuez le diagnostic dans les étapes suivantes:

  • Un moment où il y avait un contact sexuel non protégé.
  • Un patient est examiné sur une chaise gynécologique.
  • Prenez un grattage des cellules de la couche épithéliale pour une analyse par PCR afin de révéler le type et la quantité du virus.
  • Examen du col de l'utérus et de la paroi vaginale avec colposcope.
  • Diagnostic des muqueuses à l'aide de la solution de Lugol et d'acide acétique (3%).
  • Une biopsie (prise d'un morceau de tissu) de verrues génitales.
  • Recherche histologique (tissulaire) et cytologique (cellulaire) du site des condylomes.
  • Anascopy - le médecin examine la zone cutanée située près de l'anus au microscope.
  • Prendre un frottis du canal cervical et du col à l'oncocytologie.
  • Test sanguin pour les infections génitales.
  • Urétroscopie - examen de l'urètre pour détecter la présence de verrues génitales.
  • Consultations de l'immunologiste, dermatovénérologue.

Un examen complet est nécessaire pour identifier le risque de développer un pronostic défavorable, en sélectionnant des médicaments et des méthodes de traitement.

Traitement des verrues génitales chez les femmes

Traitement des verrues génitales chez les femmes

Il est impossible de détruire un virus avec un médicament. Jusqu'à présent, aucun moyen n'a été trouvé pour éliminer l'agent causal de l'infection à papillomavirus de l'organisme, mais il peut être «épinglé» et renforcé l'immunité, ce qui complique considérablement la propagation.

Les verrues génitales sont éliminées à tout stade de développement. Ce n'est pas un remède, c'est une procédure cosmétique. Il est nécessaire de réussir une enquête pour identifier les infections possibles.

Appliquer l'élimination locale des verrues génitales. Méthodes de traitement:

  1. Cryothérapie Le condylome est congelé avec de l'azote liquide. La basse température détruit la protéine à l'intérieur de la verrue, elle meurt et disparaît. À l'endroit de sa fixation, une petite plaie se forme après 1 à 2 semaines. La procédure est effectuée par un médecin dans un hôpital. La méthode est sûre et indolore avec une expérience suffisante d'un spécialiste.
  2. Électrocoagulation. Les verrues génitales sont affectées par une forte fièvre. Avant le traitement, une anesthésie locale est effectuée. Après la combustion, une croûte sur le condylome est formée. Dans quelques jours, il disparaît. La méthode est douloureuse, relativement peu coûteuse.
  3. Impact chimique. Le condylome est traité avec une préparation contenant un acide concentré ou un alcali. La méthode nécessite la précision de l'application de l'agent, afin de ne pas endommager la peau autour de la verrue. La procédure devrait être un médecin.
  4. Thérapie au laser. Le médecin souffle le condylome avec un rayon laser, une forme de gale qui tombe après quelques jours. Ranki sur la peau passe rapidement, il n'y a pas de trace. Le patient peut ressentir un léger inconfort pendant la procédure.
  5. La méthode d’influence des ondes radioélectriques sur un condylome pointu par un faisceau d’ondes étroitement dirigées de haute fréquence est similaire à celle d’un laser. Utilisez un équipement médical coûteux Surgitron, le prix de la procédure est donc élevé. Le risque de complications est minimisé.
  6. Enlèvement chirurgical avec un scalpel. La technique est obsolète, rarement utilisée. Pour éliminer les verrues génitales, appliquer une anesthésie locale ou une anesthésie générale, la peau après l'excision est cousue.

Une méthode appropriée est choisie en tenant compte des possibilités de l'établissement médical, de l'expérience du médecin et des possibilités financières du patient.

Il est obligatoire d'effectuer un traitement immunocorrecteur, les médicaments sont prescrits après un test sanguin (pour le statut immunitaire). Le médecin immunologue sélectionne les médicaments et le déroulement du traitement.

Le traitement antiviral des verrues génitales aide à réduire l'activité du virus dans le sang et ralentit la croissance active des formations cutanées. Appliquer des médicaments: Isoprinosine, Epigen, Panavir, etc. Le traitement médicamenteux complète les méthodes chirurgicales pour réduire le risque de rechute.

Les verrues génitales peuvent être éliminées par elles-mêmes - le traitement à domicile implique l'utilisation de médicaments. Il n'est pas toujours possible d'obtenir des résultats, mais vous pouvez essayer. Pour ce faire, appliquer la crème Superchistotel, Solkoderm, Condilin et autres (une consultation avec un médecin est nécessaire!).

Condylomatose pendant la grossesse

Pendant la grossesse, l'immunité diminue et permet aux verrues génitales de se reproduire. Effectuer un traitement symptomatique afin de réduire la formation de verrues pouvant entraîner des complications lors de l'accouchement. L'élimination des excroissances est effectuée seulement au troisième trimestre pendant l'entraînement d'une femme.

Pour un futur enfant, il existe un risque d’infection lors du passage dans le canal génital. Le bébé est à risque (condylammotose du larynx) s'il prend le premier souffle alors qu'il est dans le vagin avec des condylomes. La femme dans ce cas est la césarienne.

En l'absence de verrues génitales, il n'y a pas de risque pour le bébé.

Immédiatement après le retrait des verrues génitales, une femme doit suivre un traitement antiviral et survivre jusqu'à ce qu'elle devienne enceinte.

Les complications

Lorsqu'il est blessé, le condylome devient enflammé, possiblement une suppuration et une ulcération de la muqueuse. Cela est dû à l'emplacement de la verrue ou au frottement avec du lin. Si un condylome se détache, la plaie saigne et une nouvelle se forme à sa place, parfois plusieurs à la fois. L'élimination rapide des condylomes chez les femmes permet d'éviter les complications.

Un suivi régulier est nécessaire chez le gynécologue. L'infection à papillomavirus peut provoquer une érosion ou une dysplasie du col de l'utérus, voire une dégénérescence en cancer.

Une immunité diminuée entraîne des infections fréquentes du corps et une détérioration du bien-être.

Au lieu de verrues génitales, le risque de cancer de la peau est élevé.

Prévention de l'éducation des verrues

Afin de se protéger contre l'infection, un certain nombre de mesures sont prises:

  • respect de l'hygiène de la vie sexuelle (un partenaire);
  • visite obligatoire chez le médecin pour tout changement de santé;
  • ne pas se traiter soi-même, seulement après avoir examiné le gynécologue, décider d'un autre plan d'activités;
  • physiothérapie, durcissement, massage;
  • repos de haute qualité;
  • traitement au sanatorium;
  • éviter le stress;
  • un régime à part entière;
  • vitamines et minéraux;
  • être protégé contre l'hypothermie et la surchauffe;
  • rêve suffisant.

Avec le respect des mesures et des traitements, les patients mènent une vie normale. Cela n'annule pas les règles d'hygiène et de protection du partenaire contre l'infection.

Intéressant

L'information est fournie à titre d'information et de référence, un médecin professionnel devrait prescrire un diagnostic et prescrire un traitement. Ne pas se soigner. | | Contactez-nous | Publicité | © 2018 Medic-Attention.com - Santé en ligne
La copie de matériel est interdite. Site éditorial - info @ medic-attention.com