• Décryptage des tests en ligne - urine, sang, général et biochimique.
  • Que signifient les bactéries et l'urine dans l'analyse d'urine?
  • Comment comprendre l'analyse de l'enfant?
  • Caractéristiques de l'analyse IRM
  • Tests spéciaux, ECG et échographie
  • Normes pendant la grossesse et valeurs des écarts.
Décryptage des analyses

L'ovariose - qu'est-ce que c'est? Symptômes et méthodes de traitement, médicaments

Dans le système des maladies gynécologiques, l'oophorite (oophorite) est une maladie inflammatoire affectant les glandes sexuelles et le système urogénital. . Cela représente une menace sérieuse pour la fonction de reproduction des femmes .

En médecine, ce terme est utilisé assez largement - il s'applique aux pathologies se présentant sous la forme de processus inflammatoires, mais ni pathologiquement ni étiologiquement avec quoi que ce soit de commun avec les processus inflammatoires.

Le contenu

Causes de l'oophorite

Causes de l'oophorite Des réactions inflammatoires dans les glandes génitales féminines peuvent se développer du fait de l'action d'agents pathogènes spécifiques (causés par la chlamydia, le trichomonas vaginal, le mycoplasme ou le mycobacterium tuberculosis), ainsi que sur le fond de microorganismes de nature non spécifique (streptocoques, staphylocoques, dus aux champignons congénitaux).

L'ophorite n'appartient pas à la forme idiopathique (indépendante) de la maladie, la localisation des ovaires rend impossible la pénétration primaire d'agents pathogènes infectieux dans ceux-ci.

L'infection pénètre dans les ovaires à partir du corps de l'utérus, de son cou et des trompes de Fallope. Parfois, cela peut se produire par dérapage endogène (par les vaisseaux lymphatiques) ou par la voie hématogène (par le sang).

De nombreux facteurs influent sur l'apparition de l'oophorite ovarienne:

  • processus physiologique cyclique (menstruation);
  • hypothermie (effet du froid);
  • manipulations chirurgicales et diagnostiques;
  • avortements provoqués;
  • contraceptifs intra-utérins.

Le développement actif de l'oophorite est favorisé par:

  • pathologies endocriniennes;
  • la présence d'infections chroniques;
  • épuisement du corps et stress psychologique;
  • vie intime promiscuité (promiscuité);
  • intimité sexuelle non protégée;
  • dépendance à la nicotine.

Signes et symptômes de l'oophorite

Signes et symptômes de l'oophorite

La clinique de l'oophorite se manifeste par une évolution aiguë, subaiguë et chronique, accompagnée des symptômes caractéristiques d'une certaine phase.

Oophorite aiguë

La forme aiguë de réactions inflammatoires dans les glandes sexuelles se manifeste par une violation de leurs fonctions, un gonflement et une augmentation de la glande.

Les trompes de Fallope subissent des processus pathologiques, elles sont fusionnées avec les glandes sexuelles, formant un seul conglomérat enflammé. Le processus provoque la fusion tissulaire de l'ovaire et la libération de la sécrétion purulente de la trompe de Fallope.

Les symptômes caractéristiques de l'oophorite de cette forme se manifestent:

  • le développement de l'intoxication dans le corps;
  • frottis des sécrétions vaginales purulentes et douleur persistante dans le bas de l'abdomen;
  • hyperthermie, fièvre et léthargie;
  • irritabilité et aversion de l'intimité sexuelle;
  • violation du tractus gastro-intestinal;
  • douleur avec écoulement d'urine;
  • maux de muscle et de tête;
  • saignements utérins dysfonctionnels.

Le traitement doit avoir lieu chez les patients hospitalisés.

Oophorite subaiguë

Les signes d'une ovariose subaiguë résultent d'une lésion infectieuse de mycoplasmose ou de mycobacterium tuberculosis.

Les symptômes ressemblent à la forme aiguë de la manifestation, mais ont une image floue. Avec le temps, la pathologie non traitée suit un cours chronique avec des périodes de rémission et d’exacerbation compliquant le traitement.

Oophorite chronique

La manifestation de l'oophorite chronique contribue à l'affaiblissement du système immunitaire de la femme. Un scénario de l'évolution de la maladie est possible sans exacerbations ni symptomatologie particulières, lorsque les ovaires sont touchés par une infection à gonorrhée, causant des lésions du tissu germinal ovarien avec la formation d'adhérences autour d'elles.

Avec le temps, des tissus cicatriciels se forment dans les trompes de Fallope, une obstruction des tubes et une infertilité se développent. Au cours d'une exacerbation, les symptômes typiques de cette forme de maladie s'ajoutent aux symptômes existants:

  • les douleurs sourdes et douloureuses se développent dans la région de l'aine et dans le bas de l'abdomen - elles sont aggravées avant les règles, en cas de rhume et d'hypothermie;
  • perturbation de la menstruation cyclique;
  • on note un blanchiment abondant;
  • aucune possibilité de grossesse.

Localisation des réactions inflammatoires

Ovariose tierce droite / gauche

Ovariose tierce droite / gauche

Selon la prévalence de la maladie, les réactions inflammatoires dans les ovaires sont caractérisées par une localisation gauche / droite, externe ou une lésion bilatérale des ovaires.

Ovariose droite / gauche - des processus de réaction inflammatoire dans les ovaires se développent sur un côté de la cavité abdominale. Le plus souvent, résultent de maladies gynécologiques de nature infectieuse, de procédures médicales et de manipulations.

Se développer sous l'influence du stress, d'une longue hypothermie, avec une immunité affaiblie.

Les signes cliniques sont caractérisés par:

  • fébrile de longue durée, ne réagissant pas à l'effet des antipyrétiques;
  • localisation de la douleur dans le péritoine inférieur en fonction du côté de la localisation;
  • l'apparition de blanchiment vaginal et de saignements acycliques;
  • Tout cela s'accompagne d'irritabilité et de dysfonctionnement sexuel.

Les signes d'une lésion du côté droit sont similaires aux symptômes de l'appendicite. Avec la propagation du processus inflammatoire d'une glande reproductrice à une autre, une ovarite bilatérale se développe.

La clinique de développement à localisation bilatérale se caractérise par un fort syndrome de douleur pulsatoire dans le péritoine inférieur et les régions inguinales, avec une irradiation fréquente vers la région sacrée et le bas du dos.

Les symptômes de la maladie s'apparentent à une localisation unilatérale, mais apparaissent en fonction de la clinique, en fonction de l'évolution aiguë ou chronique.

En cas d'évolution chronique, les symptômes sont moins prononcés, mais cette forme de maladie est plus dangereuse, car elle contribue à la perturbation fonctionnelle des glandes sexuelles et au développement de l'infertilité.

Traitement de l'oophorite

Traitement de l'oophorite

La tactique de traitement de l'oophorite est compilée en fonction de la forme de la manifestation de réactions inflammatoires. Les formes aiguës et subaiguës doivent être traitées à l'hôpital. Les packs de glace sont affectés à la zone touchée.

En tant que traitement médicamenteux, l’ovariose est traitée avec des médicaments qui fournissent:

  1. action analgésique et antimicrobienne;
  2. les médicaments qui inhibent la concentration d'inflammation des neurotransmetteurs;

Nommé:

  • complexes de vitamines et de minéraux;
  • rayonnement électromagnétique (UV);
  • autogénothérapie et stimulants biogéniques;
  • les multivitamines;
  • nettoyage du corps - désintoxication;
  • traitement par injection pour favoriser la résistance du corps.

Le traitement antibiotique de l'oophorite est réalisé avec une exsudation ou une formation de tumeur puruleuse tubo-ovarienne dans les tubes de l'utérus et de la cavité pelvienne. Une ponction de la lésion est réalisée - un exsudat ou du pus est aspiré et des préparations antibiotiques et des chymotrypsinogènes sont injectés.

Dans l'oophorite chronique, le traitement est prescrit par des indicateurs de symptômes cliniques. La base de la thérapie est la physiothérapie.

При обострении хронических воспалений назначают физиотерапию воздействием магнитных полей, и микроволновую терапию. 1) Lorsque l'exacerbation d'une inflammation chronique, prescrire une thérapie physique par exposition à des champs magnétiques et une thérapie par micro-ondes. Avec une petite exsudation - thérapie avec des courants à haute fréquence.

При выраженной болевой симптоматике, применяется физиотерапевтический метод введения лекарственных средств с помощью электрофореза, процедуры УФ-терапии. 2) En cas de symptômes douloureux sévères, une méthode physiothérapeutique d’administration de médicaments par électrophorèse, procédures de traitement par UV est utilisée.

При преобладании спаечных процессов, лечение основано на использовании импульсного ультразвукового излучения, индуктотермоэлектрофореза и индуктотерапии. 3) Avec la prédominance des processus adhésifs, le traitement est basé sur l'utilisation du rayonnement ultrasonore puisé, de la myoélectrophorèse et de la thérapie inductive. Corrigez le résultat du traitement au spa.

L'effet de l'oophorite sur la grossesse

Inflammation chronique des gonades et de la grossesse, une situation totalement inacceptable. Le fait même d'avoir une maladie réduit le risque qu'une femme devienne mère.

Après tout, les antécédents hormonaux de la femme, la capacité de maturation complète de l'œuf et la possibilité de fécondation dépendent du fonctionnement normal des glandes sexuelles.

Les processus inflammatoires chroniques provoquent des modifications des fonctions des ovaires, affectant négativement le déroulement de la grossesse et l'issue de l'accouchement.

L'effet de l'oophorite sur la grossesse Parfois, la forme latente et asymptomatique de la maladie peut se faire sentir au cours de cette période, lorsque la défense immunitaire de la femme se détériore de manière fonctionnelle en raison d’une charge supplémentaire sur le corps.

Non révélée et non traitée dans la pathologie temporelle jusqu'à la conception, peut provoquer:

  • fausse couche spontanée au milieu de troubles hormonaux;
  • développement des trompes du fœtus, lorsque la pathologie est combinée à une inflammation des trompes de Fallope - la formation d'adhérences et de tissu cicatriciel empêche le passage de l'œuf dans l'utérus et une fécondation a lieu dans la trompe de Fallope;
  • infection de l'enfant à partir des foyers infectieux de la femme, à la fois pendant la période embryonnaire et pendant le processus d'accouchement.

Pendant la grossesse, un traitement complet est impossible, car de nombreuses méthodes et médicaments de cette période sont contre-indiqués. Par conséquent, la maladie doit être traitée avant la grossesse.

Ovarite: complications

Les complications les plus courantes des processus inflammatoires des glandes génitales féminines se manifestent:

  1. troubles du système digestif - diverses maladies intestinales.
  2. Différentes formes de pathologies du système urinaire - cystite, pyélonéphrite, etc.
  3. Troubles endocriniens et signes de détérioration des fonctions du système nerveux central.
  4. Violation du flux menstruel cyclique, retardé et douloureux.
  5. Le développement des adhérences , de la grossesse tubaire et de l'infertilité.

Classification de l'oophorite selon la CIM 10

Section générale: N00-N99 - Maladies urogénitales

Classe N70 - Salpingite et ovarite

  • N70.0 Salpingite et ovarite
  • N70.1 Salpingite et oophorite chroniques
  • N70.9 Salpingite et ovarite, sans précision

Intéressant

Les informations sont fournies à des fins d'information et de référence Un médecin professionnel doit diagnostiquer et prescrire un traitement Ne pas se soigner soi-même. | Contact | Annoncez | © 2018 Medic-Attention.com - Santé en ligne
La copie de matériel est interdite. Site éditorial - info @ medic-attention.com