• Décodage de tests en ligne - urine, sang, général et biochimique.
  • Que signifient les bactéries et les inclusions dans l'analyse des urines?
  • Comment comprendre l'analyse de l'enfant?
  • Caractéristiques de l'analyse IRM
  • Tests spéciaux, ECG et échographie
  • Taux de grossesse et valeurs de variance ..
Explication des analyses

Alcoolisme chronique: étiologie, stades, symptômes et traitement

L'alcoolisme lui-même, sous toutes ses formes (alpha, bêta ou gamma), est une maladie qui résulte d'une dépendance insurmontable à l'alcool.

L'alcoolisme chronique (éthylisme) est la variété la plus grave et la plus dangereuse de la maladie et se transforme progressivement en la dépendance individuelle (psychique) et biologique (physique) la plus forte. Avec la présence de maladies de nature physique et mentale, causées par une exposition prolongée à l'alcool.

Le processus chronique se développe principalement dans la "moitié forte" de l'humanité. Mais l'alcoolisme chronique féminin n'est pas rare aujourd'hui. Les symptômes sont assez divers.

Leur sévérité augmente avec la progression de la dépendance (besoin obsessionnel) dans le contexte habituel de la consommation à la maison, augmentant progressivement avec les indicateurs critiques. Cherchant à atteindre le buzz euphorique convoité, les buveurs ne font pas attention à la quantité ivre, ce qui les amène insensiblement à des changements réguliers dans le psychisme.

Contenu

Processus étiologique

Alcoolisme chronique

Selon la théorie, des recherches vérifiées à maintes reprises, la base pour le développement de la forme chronique de l'alcoolisme est l'hérédité "pesée" causée par le manque d'enzymes alcool déshydrogénase et la présence de cellules dont le dommage conduit au développement du syndrome de dépendance.

De plus, les personnes ayant un certain type de personnalité - facilement suggérables et incapables de résister aux difficultés de la vie et aux collisions susceptibles de subir une cyclothymie (sautes d’humeur) - ont une propension à la maladie. Leur perception initiale de l'alcool est influencée par la culture, l'éducation, les traditions familiales, le statut et la position dans la société.

L'influence systématique sur le corps de l'alcool entraîne une intoxication et une intoxication narcotique du système nerveux central, les éléments structurels des tissus cérébraux, responsables du mécanisme de la formation physiologique des affects et des sentiments, sont violés. Par la suite, il devient la cause de l'alcoolomanie et des changements cardinaux dans la réponse des cellules à l'alcool.

Cela se manifeste par l’échec des réactions chimiques dans le corps et par les dommages aux tissus et organes internes au niveau de la prolifération. Composant le plus toxique, l’organisme empoisonné est l’éthanol produit par le foie à la suite de l’oxydation de boissons contenant de l’éthanol. Pour rien, l'alcoolisme chronique pendant la grossesse est une indication d'interruption.

Formes et stades de développement de l'alcoolisme

stade de l'alcoolisme On ne peut pas affirmer que l’alcoolisme chronique a un développement immédiat - aujourd’hui, une personne a bu et demain est devenu alcoolique. La forme chronique se caractérise par une influence prolongée et systématique de l'alcool.

Chez les hommes, ce processus peut durer jusqu'à 15 ans, les femmes un peu plus de quatre ans. Mais la prédisposition à un gène réduit cette période à un an, ce qui s'explique par l'augmentation du titre de sensibilité à l'éthanol.

L'éthique se forme dans trois directions avec des signes et une durée caractéristiques.

  1. L'éthiologie de la forme très progressive se développe très rapidement (jusqu'à 3 ans). Caractérisé par de sérieux changements de personnalité et l'absence de période de rémission.
  2. La forme moyenne est moins rapide, la durée du processus de développement est de 8 ans. La clinique se caractérise par un parcours modéré avec une longue absence d'attraction alcoolique.
  3. La forme éthylique malopredgedentnoy est le développement le plus lent, la période de rémission peut durer des années.

Les stades de l'alcoolisme chronique diffèrent selon les caractéristiques qui augmentent progressivement.

Au premier stade de la maladie, le patient a un besoin impérieux d’alcool et le besoin d’une utilisation systématique.

Au stade 2 de l'alcoolisme chronique, le syndrome de sevrage (gueule de bois) est le principal symptôme de la maladie. Confirme la formation complète de la maladie, qui se manifeste par des pathologies fonctionnelles des organes internes.

Au troisième stade de l' éthique, la résistance à l'alcool diminue rapidement. Il existe des signes de processus irréversibles dans le corps:
états ivre et une perte complète de l'équilibre de la psyché. L'abolition de l'alcool provoque une manifestation aiguë du syndrome de sevrage: attaques d'hystérie, troubles dépressifs et état de panique.

Dans cette dernière étape, la vie d'un alcoolique se transforme en vacances continues, avec une consommation continue d'alcool. Les arrêts à court terme ne permettent pas à l'organisme d'éliminer les toxines. Un alcool de qualité est facilement remplacé par un substitut, car maintenant, pour atteindre l'euphorie, il ne joue pas un rôle significatif.

C'est cette période caractérisée par le développement de la dépendance psychoémotionnelle et biologique. Boire dans la vie d'une personne prend plus d'importance, toute tentative de résister à la consommation d'alcool est arrêtée, les normes morales de comportement disparaissent complètement.

État psychoémotionnel

crises focales

L'effet à long terme des toxines sur les cellules des structures cérébrales entraîne la mort rapide (nécrose) des cellules nerveuses. Se manifestant par un quart des alcooliques ivres atteints de troubles mentaux sous la forme de:

  • hallucinose aiguë;
  • états paranoïaques;
  • affect et anxiété;
  • crises focales (épileptiques).

Les symptômes psychopathiques se manifestent dans la période d'ivresse et les périodes de réflexion. L'effet destructeur de l'alcool entraîne des défaillances partielles de la mémoire, une incapacité totale à se concentrer, une démence et une dégradation complète. Famille et morale deviennent des concepts abstraits.

La vie parasitaire, dépendance constante à l'alcool, s'accompagne d'une peur déraisonnable, d'un danger imaginaire, d'une anxiété et de tendances suicidaires. Calme le patient uniquement par une «alimentation» constante avec de l'alcool. Sans une dose régulière de frénésie, aucune activité n'est possible.

Chez les alcooliques chroniques présentant initialement un caractère faible (asthénique), un complexe d'infériorité se développe, un sentiment accru d'incertitude et de timidité, la neurasthénie. La personnalité de nature hystérique se caractérise par une tendance au mensonge et à la bravade. La plupart des patients atteints d'une maladie chronique ont des difficultés à dormir, provoquant une progression de l'épuisement nerveux.

Indicateurs de dépendance physique (biologique)

Pour atteindre le stade alcoolique de l'éthisme, ses organes sont déjà affectés de manière significative, les maladies apparues prennent un caractère naissant. La symptomatologie de la douleur n'est pas perçue dans un état d'euphorie ivre, car l'organisme vit dans un état d'extrême douleur, la douleur ne se fait sentir que dans de rares moments de dégringolade et encore une fois, elle se noie dans l'alcool.

Par conséquent, la cirrhose, l'ischémie, l'hypertension, les ulcères et la gastrite, les pathologies hémolytiques, cardiaques et rénales sont dans un état négligé. La dépendance biologique vis-à-vis de l'éthanol prend un caractère constant en raison des perturbations des processus d'échange chimique, en particulier de l'insolvabilité de la synthèse indépendante d'une substance alternative à l'alcool, qui assure l'activité vitale de l'organisme.

L'alimentation systématique du corps en alcool empêche la synthèse cellulaire des enzymes nécessaires. L'abolition de l'alcool entraîne un besoin insupportable d'un autre apport, une synthèse indépendante n'étant plus possible.

Symptômes caractéristiques de l'alcoolisme chronique

Les signes de l'alcoolisme chronique sont faciles à voir par le comportement et l'apparence d'une personne.

  1. L'atilisme se manifeste par des symptômes prononcés sur le corps et le visage. La peau est sèche et ridée, les bras et les jambes sont couverts de veines gonflées. Les yeux sont recouverts d'un réseau de capillaires éclatés et sont entourés d'ecchymoses. Il y a gonflement et jaunissement de la peau, tremblant dans les mains.
  2. Les signes de l'alcoolisme féminin se manifestent par une négligence d'apparence, un visage cyaneux gonflé, des rides et une voix grossière. La maladie chez les femmes se développe si rapidement que le traitement de l'alcoolisme féminin est très compliqué.
  3. Ces patients sont caractérisés par l'isolement et la dépression dans de rares cas de sobriété. Un changement soudain d’humeur et une amélioration de l’état ne sont possibles qu’avec le prochain ivrogne.
  4. Les médicaments sont constants et les doses d'alcool augmentent constamment, ce qui est caractéristique de la résistance à de fortes doses.
  5. En prenant la nourriture, il y a des réflexes de vomissement.
  6. Caractéristiques des symptômes de sevrage.

Traitement de l'alcoolisme chronique - est-ce possible?

Traitement de l'alcoolisme chronique

Il est impossible de faire face indépendamment à la maladie d'un alcoolique chronique. La déformation du psychisme et la dépendance physique de l'homme à l'alcool jouent un rôle ici.

De l'avis des spécialistes-narcologues, cette pathologie ne guérit pas complètement. Mais grâce à une thérapie thérapeutique correctement sélectionnée, il est possible d'obtenir une rémission stable à long terme. Avec le traitement volontaire du patient et le désir de retourner à la vie, vous pouvez lutter contre la dépendance.

Le traitement commence par la thérapie de désintoxication et de perfusion par perfusion avec le médicament "Métadoxil". La thérapie de vitamine est ajoutée. Lors du traitement de l'alcoolisme chronique avec des médicaments, le médecin traitant détermine le déroulement de la prise et la posologie.

En tant que psychothérapie - un apport obligatoire en neuroleptiques, en médicaments psychotropes, en anticonvulsivants et en médicaments hypnotiques. N'essayez pas de les sélectionner et d'être traité vous-même. Ces médicaments sont achetés uniquement si une ordonnance est disponible.

Avec des troubles végétatifs paroxystiques prononcés, une thérapie de stabilisation végétative est prescrite. Pour ajuster les fonctions du système vasculaire, des médicaments de thérapie nootropique sont utilisés - Fenibut, Pikamilon ou Pantogam et Binastim. Apport calorique recommandé, beaucoup de liquide, doses d'insuline pour augmenter l'appétit. Le traitement des pathologies de fond aiguë est obligatoire.

Aujourd'hui, les méthodes de traitement moderne de l'alcoolisme sont très diverses, mais elles ne peuvent être proposées qu'après stabilisation de l'état du patient. Cela peut être:

  • divers types de blocus avec des médicaments et des impulsions électromagnétiques;
  • méthodes d'ozonothérapie et d'irradiation ultraviolette du sang;
  • purification du sang par plasmaphérèse;
  • thérapie selon la méthode de Dovzhenko;
  • couture d'Esperali;
  • administration intraveineuse de "Disulfiram";
  • hypnothérapie ou codage.

Le traitement le plus efficace est le soutien des autochtones au cours des premiers mois du processus de traitement.

Conséquence de la maladie

La plus grande mortalité par éthylisme est la pathologie cardiovasculaire. L'action de l'alcool détruit le muscle cardiaque, augmentant le risque de mort.

Augmente la mortalité et l'intoxication alcoolique, provoquant une nécrose des tissus hépatiques et une nécrose pancréatique. Ces personnes ivres sont plus sujettes aux accidents et au suicide. Sans traitement approprié, personne ne peut les arrêter.

Intéressant
Alexey
2016-11-28 05:44:06
Merci

L'information est fournie à titre d'information et de référence, un médecin professionnel devrait prescrire un diagnostic et prescrire un traitement. Ne pas se soigner. | | Contactez-nous | Publicité | © 2018 Medic-Attention.com - Santé en ligne
La copie de matériel est interdite. Site éditorial - info @ medic-attention.com