• Décodage de tests en ligne - urine, sang, général et biochimique.
  • Que signifient les bactéries et les inclusions dans l'analyse des urines?
  • Comment comprendre l'analyse de l'enfant?
  • Caractéristiques de l'analyse IRM
  • Tests spéciaux, ECG et échographie
  • Taux de grossesse et valeurs de variance ..
Explication des analyses

Hyperthyroïdie: causes, symptômes et traitement, complications

La plus grande glande du corps humain est la thyroïde (glande thyroïde). Fait référence au groupe des glandes endocrines. Sous son contrôle, il y a des processus de métabolisme général (échange) et de thermorégulation, la stimulation de l'absorption d'oxygène et des processus de différenciation, le développement des capacités intellectuelles et la composition corporelle complète (puberté) et l'immunité.

Le processus d'hyperthyroïdie de la glande thyroïde provoque une production excessive de TG (hormones thyroïdiennes) en raison de l'accélération des processus métaboliques (processus métaboliques) dans le corps, provoquant un état d'empoisonnement - la thyréotoxicose.

Peut être hérité, manifesté dès la petite enfance et acquis, se développer à tout âge. L'hyperthyroïdie chez la femme se produit cinq fois plus souvent que dans la «moitié forte de l'humanité».

Contenu

Genèse de l'hyperthyroïdie

Hyperthyroïdie

Selon les enseignements du bouddhisme, les moines tibétains affirment que l'hyperthyroïdie est le produit du "vent" et du "vent" indigné, dont la combinaison génère l'accumulation de mucus et d'énergie négative dans la gorge et la formation de "mauvais" sang.

Quant au mucus, une grande question (en médecine tibétaine, la glande thyroïde se réfère à la constitution muqueuse) mais avec le "vent indigné", personnifiant la composante émotionnelle d'une personne, les allopathes et les psychologues modernes sont tout à fait d'accord.

Selon les médecins tibétains, les personnes qui accumulent des griefs et des émotions négatives ont tendance à développer la maladie, mais sont obligées de les cacher.

Les traités modernes de ce genre ne nient pas et n’ajoutent pas ici les personnes excitables et impressionnables qui ont subi un traumatisme mental et du stress. Ce sont ces signes, dans 95% des cas, qui sont à l'origine de la production excessive (thyroïde) d'hormones thyroïdiennes. Ce qui explique en réalité la priorité de la sensibilité à la maladie des femmes.

Hommes scientifiques - Adolf Basedov, Graves et Plummer ont résumé la composante scientifique de la genèse du développement de l'hyperthyroïdie due à:

  1. La formation d'un goitre toxique diffus qui augmente la taille de la glande thyroïde, en conséquence, dans 80% des cas, selon Bazedov, une sécrétion hormonale excessive commence.
  2. Production excessive d'hormones par les cellules de multiples néoplasmes nodaux se développant sur la glande.
  3. Un adénome toxique se développant sur la glande thyroïde et produisant des hormones en grande quantité est la maladie de Plummer.

Parfois, dans le développement de la maladie, le rôle n'est pas le moindre: consommation excessive de produits contenant de l'iode, utilisation à long terme des hormones thyroïdiennes au cours de tout traitement, ou pathologie de la glande pituitaire.

Les symptômes de l'hyperthyroïdie chez les femmes et les hommes

Les symptômes de l'hyperthyroïdie chez les femmes

Les symptômes de l'hyperthyroïdie, photo

La variété des signes et des symptômes de l'hyperthyroïdie thyroïdienne est causée par divers facteurs, tels que la durée du processus, sa gravité, son sexe. Les symptômes de l'hyperthyroïdie chez la femme, un phénomène courant à certaines périodes d' insuffisance hormonale - à la puberté, à la gestation et après l'accouchement, lors de l'extinction de la fonction de procréer. La symptomatologie se manifeste:

  • Perte de poids rapide, sans changer ni le régime habituel, ni la charge. C'est dans ces conditions que les endocrinologues prescrivent principalement une étude pour exclure le diabète et déterminer le taux d'hormones thyroïdiennes.
  • Transpiration déraisonnable et manifestation sur le corps entier des bouffées de chaleur. Cela s'explique par la similitude des propriétés des hormones thyroïdiennes avec les protéines naturelles du système immunitaire (interféron), qui détruisent toutes les infections dans le corps.
  • Violations du rythme cardiaque, qui ne peuvent être déterminées ni par la nutrition, ni par le stress, ni par les pathologies cardiovasculaires et hématopoïétiques.
  • Tremblement dans tout le corps, ne dépendant pas des pathologies provocatrices athéromateuses et nerveuses.
  • Un tel déclin des forces, qu'ils ne suffisent même pas à effectuer les charges mineures habituelles.
  • Un changement rapide de l'humeur et de l'excitation nerveuse est un signe clair des effets négatifs des hormones thyroïdiennes sur les structures cérébrales sous-corticales.
  • Il n'y a pas de désordre sans cause explicable qui provoque la manifestation du syndrome asthénoneurotique (distraction, fluttering, altération de la mémoire).
  • Une chaise instable, qui s'explique par des tentatives du corps pour éliminer indépendamment les thyroxines et les tyronines en excès, qui se dissolvent bien dans un milieu liquide.
  • La manifestation de l' aménorrhée causée par une augmentation du sang des hormones provoquantes. Parfois, la réversibilité du processus ne garantit pas un traitement rapide.
  • Le trouble des fonctions sexuelles chez les hommes, qui est dû à une concentration élevée de toxines qui inhibent la sécrétion de testostérone.

Un spécialiste expérimenté déterminera immédiatement les signes extérieurs d'hyperthyroïdie, qui ne peuvent pas toujours être vus même par les personnes proches du patient et même par le patient lui-même. La zone thyroïdienne et les dimensions du cou sont considérablement élargies. Sur une certaine zone, il y a un gonflement. Les fonctions respiratoires sont perturbées et la déglutition est difficile, la croissance de la glande est notable.

Tout d'abord, la manifestation des signes des yeux bouffis (exophtalmie) est alarmante. Et la gravité de la puerpéralité dépend directement de la négligence de la maladie et de la concentration dans le sang des hormones thyroïdiennes.

Les patients eux-mêmes remarquent que le clignement des yeux devient moins fréquent. Cela est dû à la perte de sensibilité des structures oculaires aux stimuli externes, ce qui conduit souvent à des processus inflammatoires de la conjonctive et à une inflammation de la cornée.

Les symptômes de l'hyperthyroïdie

ocelli est un trait caractéristique de la maladie, photo

La présence d’exophtalmie provoque une violation de la fonction d’hébergement de l’œil, de sorte que même les sujets à courte portée qui considèrent un tel patient sont très difficiles.

Une concentration élevée d'hormones thyroïdiennes peut affecter négativement l'état des vaisseaux sanguins et du cœur, montrant des signes de dystrophie myocardique - arythmie et douleurs cardiaques.

L'état du patient en termes de degré de gravité du processus est déterminé non pas par la concentration hormonale dans le sang à l'origine de la maladie, mais par la sévérité des signes cliniques. Il peut être léger, moyen et lourd.

Méthodes de diagnostic de l'hyperthyroïdie

Dans l'examen diagnostique et le traitement de l'hyperthyroïdie thyroïdienne, une approche globale est utilisée, impliquant de nombreux médecins spécialistes dans la consultation. Pour le diagnostic du diagnostic, utilisez:

  • Examen de l'organe par ultrasons.
  • Examen scintigraphique de l'état fonctionnel de la glande.
  • Diagnostic en laboratoire de la concentration des hormones thyroïdiennes dans le sang par les méthodes de l'immunoenzyme, de la fluorescence, de l'étude hémifluorométrique et de la méthode par radio-isotopes.
  • Etude par immunofluorescence pour identifier les anticorps dirigés contre les tissus organiques.
  • Analyser la thyroïde avec de l'iode radioactif.
  • TDM de la zone cervicale, pour identifier la localisation des néoplasmes nodaux.

Traitement de l'hyperthyroïdie, médicaments

Traitement de l'hyperthyroïdie, médicaments

Tirozol et Endonorm pour le traitement de l'hyperthyroïdie, photo

Dans la plupart des cas, pour actualiser les fonctions de la thyroïde, on peut traiter avec un traitement médicamenteux. Le protocole de traitement de l'hyperthyroïdie est choisi individuellement, en fonction des indications du diagnostic et du niveau de présence hormonale dans le sang, qui est contrôlé au cours du traitement par la correction de l'apport hormonal.

La stratégie médicamenteuse vise à réduire la synthèse des hormones thyroïdiennes et à stabiliser leurs niveaux normaux. Le processus médical peut inclure des techniques chirurgicales (résection complète ou partielle avec une méthode ouverte ou un laser mini-invasif) et le traitement de l'hyperthyroïdie par une thérapie à l'iode, qui présentent tous des risques et des dignités. Parfois, une combinaison est utilisée dans le traitement.

Bien sûr, le plus important dans le traitement de l'hyperthyroïdie est la sélection correcte des médicaments. Le dosage et le déroulement de l'admission sont signés individuellement.

Indépendamment, cela ne devrait pas être fait, car un processus inverse et irréversible est possible, un excès d'hormones peut entraîner leur manque - l'hypothyroïdie, qui menace le patient de consommer des médicaments toute sa vie.

Préparations essentielles

  • Avec une augmentation insignifiante de la fonction thyroïdienne, des inhibiteurs de la synthèse hormonale sont prescrits - "Tyrozol", "Tiamazol", "Metizol", "Mercazolil", "Carbimazole" ou "Propylthiouracile". C'est une surdose de ces médicaments qui peut entraîner l'effet inverse.
  • Les préparations de bêta-bloquants sont les suivantes: bétaxolol, anapriline, bisoprolol, nibivolol, aténolol, talinolol, métoprolol, Egilok, Egis, Korvitol et autres. sur le développement de l'hyperthyroïdie, leur rendez-vous est dû à l'effet de la relaxation des symptômes - réduire les signes de tachycardie et les manifestations douloureuses dans le cœur, normaliser doucement la pression et les états arythmiques.
  • Le médicament "Endonorm", dans le traitement de l'hyperthyroïdie est prescrit pour maintenir la fonction de la glande, dans la période initiale de la maladie.
  • Il faut absolument prendre des sédatifs - "Valoserdin", "Persen" ou "Novo-Passit". Cela aidera à normaliser le sommeil, à soulager la nervosité et à prévenir les pannes psychologiques.
  • Dans la genèse auto-immune (avec ophtalmopathie et syndrome d'insuffisance surrénalienne) d'hyperthyroïdie, des préparations de glucocorticoïdes - "Prednisolone" ou "Dexaméthasone" sont prescrites.
  • Lorsqu'ils sont épuisés, accompagnés de symptômes d'intoxication et de diarrhée, des médicaments anabolisants tels que "Methandriol" ou "Methandienone" peuvent être recommandés.

Dans le traitement de l'hyperthyroïdie chez la femme, le facteur est plus labile que chez l'homme du système nerveux. En outre, des médicaments hypnotiques, axiolytiques, qui réduisent l’émotivité et des tranquillisants, sont prescrits.

Complications possibles et conséquences

La probabilité de complications graves est due à l'absence de traitement de la pathologie de fond, ce qui peut être compliqué par une crise cardiaque thyrotoxique (trouble de la fonction cardiovasculaire complexe) ou thyrotoxique (coma).

Apparaît en raison de niveaux hormonaux élevés - arythmie ciliaire, augmentation de la tension artérielle, évolution chronique concomitante de la pathologie.

Le risque de développer une crise est plus vulnérable aux femmes. Elle peut provoquer des charges lourdes, des pathologies infectieuses et des stress. La symptomatologie se manifeste par la progression de la croissance - de la fièvre et des troubles de la conscience, au coma et à la mort.

Les conséquences de l'hyperthyroïdie peuvent être très diverses, provoquant des pathologies dans tous les organes et systèmes du corps, tous les tissus et cellules dépendant de la thyroïde. Cela peut commencer par une fatigue chronique et se terminer par une perte complète des fonctions de reproduction, tant chez les femmes que chez les hommes.

Mesures préventives

Le maintien préventif de la maladie est simple et tout à fait réalisable. Comprend - un examen systématique de l'endocrinologue, en particulier ceux présentant une prédisposition congénitale aux pathologies endocriniennes.

Renforcer l'immunité par durcissement, car les infections froides sont un facteur prédisposant au développement de pathologies auto-immunes. Bien manger et éviter un long séjour au soleil.

Intéressant

L'information est fournie à titre d'information et de référence, un médecin professionnel devrait prescrire un diagnostic et prescrire un traitement. Ne pas se soigner. | | Contactez-nous | Publicité | © 2018 Medic-Attention.com - Santé en ligne
La copie de matériel est interdite. Site éditorial - info @ medic-attention.com