• Décryptage des tests en ligne - urine, sang, général et biochimique.
  • Que signifient les bactéries et les inclusions dans l'analyse d'urine?
  • Comment comprendre l'analyse de l'enfant?
  • Caractéristiques de l'analyse IRM
  • Tests spéciaux, ECG et échographie
  • Normes pendant la grossesse et valeurs des écarts.
Décryptage des analyses

Hyperplasie de l'endomètre: types, symptômes et traitement, prévention

L’hyperplasie de l’endomètre (ET), la pathologie la plus courante de la paroi interne de l’utérus, est l’une des principales formes de maladies prolifératives provoquées par une prolifération cellulaire anormale. Dans le système de classification internationale des maladies - CIM 10, l'hyperplasie de l'endomètre porte le code n ° 84.0, 85.0, 85.1, selon la forme de la manifestation.

Qu'est ce que c'est L'hyperplasie endométriale de l'utérus est une pathologie caractérisée par une croissance excessive et une modification de la structure du tissu endométrial. La maladie repose sur des troubles hormonaux qui stimulent l'activité des cellules prolifératives de l'endomètre, en augmentant sa taille et sa croissance utérine.

Le développement de la maladie est favorisé par des modifications de la structure de l'endomètre au cours du cycle menstruel. Au milieu du cycle, sous l'action des œstrogènes, sa couche augmente et est plus alimentée en sang, créant ainsi les conditions pour l'adoption d'un zygote (cellule fécondée). Si cela ne se produit pas, une partie des éléments cellulaires du tissu est détruite et laisse à l'organisme des sécrétions menstruelles.

La violation de la régulation hormonale, avec une prépondérance quantitative des œstrogènes sur les progestatifs, conduit à la croissance de l'endomètre, mais sa destruction complète ne se produit pas. La membrane utérine interne augmente de 1 mm. jusqu'à 8 mm. et continue de croître, donnant "nourriture" pour le développement de processus hyperplasiques.

Hyperplasie de l'endomètre Les modifications de la couche muqueuse interne de l'utérus peuvent se manifester sous différentes formes pathologiques.

Le contenu

Variétés de la maladie

Selon le processus de développement et l'évolution clinique du processus hyperplasique, la pathologie se manifeste sous différentes formes d'hyperplasie de l'endomètre et à divers degrés de gravité - légère, modérée et grave. On ne peut pas affirmer que l'hyperplasie de l'endomètre est un cancer, mais on peut affirmer sans crainte que nombre de ses formes sont capables de malignité.

1) l'hyperplasie glandulaire de l'endomètre - une tumeur bénigne, caractérisée par la facilité de l'évolution clinique. La malignité dans la malignité ne dépasse pas 4% des cas.

Elle se caractérise par un épaississement de la gaine utérine interne avec une structure sinueuse et élargie de glandes tubulaires, avec un groupe ou une disposition irrégulière. La production de mucus par les glandes est libre.

2) Le développement de la forme glandulaire-kystique est dû à la forte prolifération de cellules dans la bouche des glandes qui, en bloquant l'écoulement muqueux, contribue à la formation de lésions bénignes vésiculeuses kystiques remplies de mucus.

Ils sont sensibles aux œstrogènes, car ils se développent au cours de la période de changements hormonaux - à la puberté, au début des cycles menstruels et à la ménopause .

3) Dans la forme kystique, le processus de développement est similaire au type de pathologie précédent, la seule différence étant que les kystes ne sont pas remplis de mucus mais de cellules épithéliales saines, ce qui élimine le processus de malignité.

4) La pathologie focale caractéristique (polype adénomateux) note une accumulation focale de cellules en expansion rapide sous l'influence de troubles hormonaux. Sur la membrane muqueuse apparaissent l'éducation avec des glandes kystiques altérées à l'intérieur.

Peut-être le développement de tumeurs malignes sur le site des élévations focales.

5) L'atopie HE (adénomatose) est la pathologie la plus dangereuse. Elle se caractérise par une division cellulaire rapide et une prolifération maximale de tissus à structure en constante évolution. Risque élevé de cancer.

Près du tiers des femmes subissent le processus malin des fibromes, avec hyperplasie de l'endomètre atypique. Pathologie traitée uniquement par la méthode de l'ablation complète de l'utérus.

6) Polypes de l’endomètre contenant la couche basale fonctionnelle ou régénératrice rejetée des tissus de l’endomètre

Danger d'hyperplasie de l'endomètre

Danger d'hyperplasie de l'endomètre

Le plus grand risque de changements hyperplasiques au niveau de la couche interne de l'utérus est un risque élevé de transformation du cancer et de privation des fonctions de reproduction des femmes (infertilité). En outre, diverses maladies gynécologiques peuvent se développer sur le fond de la HE:

  • formations polypeuses dans l'utérus et le canal cervical;
  • développement de noeuds myomateux;
  • adénomyose génitale;
  • kystes des glandes génitales;
  • longs cycles menstruels.

La principale raison du développement de changements hyperplasiques dans la couche muqueuse de la membrane utérine est due à de nombreux facteurs et à des conditions prédisposantes particulières qui contribuent au développement de la pathologie. Ceux-ci comprennent:

  1. Changements dans le contexte hormonal, perturbant le déséquilibre des hormones sexuelles. Elle est provoquée par une mastopathie et des ganglions myomateux, des troubles des fonctions endocrinienne et reproductrice des glandes sexuelles, une utilisation inappropriée de contraceptifs oraux.
  2. Dysfonctionnements dans les processus métaboliques causés par une altération du métabolisme des glucides et des lipides en raison d'obésité, d'une maladie chronique du foie, de diabète sucré ou d'hypertension.
  3. Maladies des glandes surrénales, de la thyroïde et du pancréas, contribuant à une croissance cellulaire accrue.
  4. Le facteur d'âge qui affecte le déséquilibre hormonal - la période de ménopause et de la puberté.
  5. Maladies gynécologiques inflammatoires et infectieuses et contraceptifs intra-utérins.
  6. Nettoyage diagnostique et avortements qui violent la sensibilité du récepteur de la couche muqueuse aux progestatifs, contribuant à une division cellulaire prolongée.
  7. Échec des fonctions de protection du système immunitaire en raison de l'attaque erronée des phagocytes sur les cellules de l'endomètre, les prenant pour des agents étrangers.
  8. Facteur génétique.

Symptômes de l'hyperplasie de l'endomètre

Symptômes de l'hyperplasie de l'endomètre

Les principaux signes d'hyperplasie de l'endomètre sont associés à des modifications de la nature et de la durée du flux menstruel. Les symptômes qui accompagnent l'hyperplasie sont les suivants:

  • Troubles du cycle menstruel, associés principalement à des formations polypeuses sur la membrane muqueuse normale de l'utérus. Dans le contexte d'un cycle régulier, il peut y avoir un écoulement sous forme de sang avant le cycle mensuel et après celui-ci, manifester un flux menstruel abondant.
  • "Taches" sanglantes entre les cycles.
  • Décharge retardée et saignements soudains abondants et prolongés.
  • La durée de l'écoulement menstruel (ménorragie) avec des polypes de genèse fibreuse et glandulaire-fibreuse.
  • Saignements utérins anormaux (métrorragies) au cours de la période intermenstruelle, se manifestant à la suite de formations polypeuses sur la membrane muqueuse de l'utérus. Ces symptômes d'hyperplasie de l'endomètre sont caractéristiques des femmes en phase de pré-ménopause.
  • Le facteur endocrinien d'infertilité provoqué par des désordres dans le processus de formation de follicules ou l'incapacité d'implanter des zygotes.

Traitement de l'hyperplasie de l'endomètre

Le processus thérapeutique des changements hyperplasiques dans le tissu endométriotique intrapariétal de l'utérus n'est pas facile et long, nécessite une approche globale en quatre étapes.

Остановки кровотечения при помощи: 1. Arrêter le saignement avec:

  • Médicaments estrogènes-progestatifs (hémostase hormonale);
  • Grattage;
  • L'utilisation de médicaments urétoniques (prévention des saignements);
  • Traitement anti-anémique - transfusion sanguine (transfusions plasmatiques, masse de globules rouges filtrée ou irradiée par des rayons gamma), supplémentation en fer;
  • Thérapie liquidienne parentérale;
  • Vitamine et prise de coagulant.

Супрессивной гормонотерапии (коррекция уровня гормонов): 2. Hormonothérapie suppressive (correction du taux d'hormones):

  • La nomination de médicaments progestatifs (de trois mois à six mois en mode continu);
  • Normalisation du système nerveux central et des troubles autonomes - gestagènes + agonistes de la GnRH, dans le même mode;
  • Monothérapie à base de progestatif, avec identification de l'atrophie de l'endométriose (après un avortement ou à l'âge).

Восстановления гормонального статуса (восстановление менструального цикла): 3. Restauration du statut hormonal (restauration du cycle menstruel):

  • Les femmes en âge de procréer se voient prescrire des médicaments pour la stimulation excessive des processus de l'ovulation et des glandes sexuelles, pour les femmes âgées, exclusivement pour les médicaments contenant des hormones mâles;
  • Le médicament "duphaston" avec hyperplasie de l'endomètre est utilisé comme traitement hormonal substitutif, qui élimine le déficit en progestérone endogène.

Examen clinique

Après un traitement efficace de l'hyperplasie de l'endomètre avec des médicaments pour le traitement hormonal, les femmes doivent rester dans le dispensaire pendant cinq ans, après la chirurgie - jusqu'à six mois.

Avec l’inefficacité des thérapies conservatrices, des méthodes d’intervention chirurgicale sont utilisées:

  • lésions de congélation par la méthode de cryodestruction;
  • cautérisation au laser (ablation);
  • résection de l'utérus (hystérectomie) - enlèvement complet de l'organe présentant un risque élevé de malignité.

L'effet de l'hyperplasie de l'endomètre sur la grossesse

Dans les processus pathologiques des tissus endométriosiques, la grossesse est impossible, l'ovulation ne se produit pas. Mais, si ce fait s'est déjà produit - l'œuf ne peut pas se développer dans les zones endommagées de la membrane muqueuse.

La seule forme d'hyperplasie dans laquelle une grossesse peut survenir est focale. Ces cas sont très rares et nécessitent un traitement attentif et doux, avec une surveillance spéciale par un médecin.

En règle générale, il est recommandé d’interrompre la grossesse et d’effectuer un traitement complet - avec cette maladie, le risque de développer diverses pathologies chez le fœtus est élevé, une fausse couche spontanée ou le développement d’un oncologie n’est pas à exclure.

Le diagnostic et le traitement opportuns rétablissent complètement la fonction de reproduction.

Mesures préventives

L'hyperplasie de l'endomètre est une pathologie de base du développement de processus cancéreux. Et le principal critère de prévention est le respect des règles des examens de routine, qui aideront à identifier la maladie rapidement et à commencer le traitement.

Prévenir indépendamment le développement de la maladie en observant des règles totalement simples:

  • utiliser des méthodes contraceptives pour exclure les avortements médicamenteux;
  • privilégier la contraception hormonale et refuser le traitement intra-utérin;
  • normaliser le poids corporel.
Intéressant

Les informations sont fournies à des fins d'information et de référence.Un médecin professionnel doit diagnostiquer et prescrire un traitement. Ne pas se soigner soi-même. | Contact | Annoncez | © 2018 Medic-Attention.com - Santé en ligne
La copie de matériel est interdite. Modification du site - info @ medic-attention.com