• Décodage de tests en ligne - urine, sang, général et biochimique.
  • Que signifient les bactéries et les inclusions dans l'analyse des urines?
  • Comment comprendre l'analyse de l'enfant?
  • Caractéristiques de l'analyse IRM
  • Tests spéciaux, ECG et échographie
  • Taux de grossesse et valeurs de variance ..
Explication des analyses

Herpès génital: causes, symptômes et traitement, voies d'infection, photo

C'est quoi L'herpès génital est une maladie infectieuse fréquente chez les personnes âgées de 15 à 49 ans. Les patients souffrent de démangeaisons et de brûlures, qui surviennent lors de la formation d'ulcères herpétiques et de cloques douloureuses sur la peau et les organes génitaux muqueux (voir photo).

Les porteurs d'herpèsvirus constituent la majorité de la population mondiale. Le virus "s'assoit" dans une cage et pendant une longue période n'apparaît pas cliniquement. L'infection causée par l'herpèsvirus, aiguë, passe alors à un stade latent et ne se manifeste pas avant un certain temps.

Une fois que le patient a attrapé un rhume, a surchauffé, a subi un choc nerveux, la tension physique du virus se rappelle. Les éruptions cutanées des vésicules sur la peau des lèvres servent d'exemple. Le virus interagit efficacement avec le système immunitaire, de sorte qu'il se propage autant que possible dans le corps humain et dure toute la vie. Périodiquement, les rechutes surviennent avec un tableau clinique caractéristique.

photo d'herpès génital chez l'homme

photo d'herpès génital chez l'homme

Une patiente qui souffre d'herpès génital ne peut s'empêcher de connaître son infection. Elle ne se laissera pas oublier. La maladie est complexe et commence avec des symptômes caractéristiques. L'herpès génital provoque un virus. En médecine, huit types de virus herpétiques ont été identifiés, deux d’entre eux étant à l’origine de la défaite des organes génitaux.

Les deux virus de l'herpès simplex infectent le corps et se retrouvent en éruption sur les lèvres et les organes génitaux. L'herpèsvirus-1 provoque des lésions buccales et génitales, mais il est plus souvent localisé sur les lèvres et dans la bouche. Herpesvirus-2 provoque également une infection orale et génitale, presque tous les cas touchent les organes génitaux et le vagin.

La part des premiers représente environ 20% des cas d'infection, le second respectivement 80%. Le virus entre en contact avec les muqueuses du corps humain. Ce sont des couches de tissus minces et délicates qui tapissent les ouvertures du corps (nez, bouche, organes génitaux).

En recevant du sang et de la lymphe, le virus est inclus dans les cellules, se multiplie et s’adapte rapidement à l’environnement, ce qui rend difficile la suppression de son activité. Le premier et le deuxième type d'herpès génital se trouvent dans les fluides corporels des personnes infectées:

  • la salive;
  • le sperme;
  • des pertes vaginales.

Contenu

Manières d'infection, facteurs de risque

La maladie est plus affectée par les femmes que par les hommes. Ceci est compréhensible, car les femmes ont une grande surface des muqueuses des organes génitaux. Ils sont ouverts et le virus est plus facile à infiltrer dans le corps. La maternité augmente le risque de transmission du virus par la mère.

L'infection primaire est possible par les gouttelettes en suspension dans l'air dès l'enfance. Une infection secondaire survient lors d'un contact sexuel. Dans un groupe à risque de contracter l'herpès génital, les femmes entrent dans:

  • avec une immunité réduite;
  • avec les maladies vénériennes;
  • avec un dispositif intra-utérin établi;
  • après des avortements chirurgicaux.

Signes d'herpès génital, photo

l'herpès génital chez la femme photos

l'herpès génital chez la femme photos

Les signes communs d'infection par l'herpès génital sont:

  • Éruptions de cloques sur la peau des organes génitaux;
  • Des bulles remplies de liquide apparaissent dans la bouche, près des lèvres, sur le visage, c'est-à-dire où il y avait une infection locale par le virus;
  • Le site infecté démange, une sensation de brûlure et des picotements accompagne la formation de la vésicule;
  • Les vésicules éclatent, le liquide s'écoule. A cet endroit, il se forme des ulcères qui sécrètent en permanence du liquide;
  • Après 7 jours, une croûte se forme sur le site des plaies;
  • Les ganglions lymphatiques augmentent;
  • Maux de tête et fièvre.

Les symptômes de l'herpès génital chez les femmes

Les symptômes de l'herpès génital chez les femmes

photo en gros plan

À quoi ressemble l'herpès génital, une femme peut se renseigner le deuxième jour après l'infection par le virus ou presque un mois. Avant que les premières éruptions apparaissent sur la peau, il y a une douleur dans le corps, peut-être que la température va augmenter.

Des cloques se forment près de l'entrée du vagin, de l'anus et du bas des fesses. Ces éruptions cutanées sont accompagnées de douleur et de brûlure, il est difficile pour une femme d'aller aux toilettes à cause de coupures pendant la miction. Progressivement, les plaies sont resserrées avec une croûte, sèchent. L'exacerbation ne dure pas plus d'une semaine, puis la peau s'éclaircit et prend une apparence initiale.

L'herpès génital chez la femme est capable d'affecter les organes génitaux internes. Détecter la colpite, la leucoplasie du col ou la maladie affectant l'épithélium à l'intérieur de l'utérus.

L'évolution de la maladie chez différents patients différera légèrement. Les symptômes et les symptômes peuvent être répétés pendant de nombreuses années. Certaines femmes auront de nombreux épisodes chaque année, d'autres auront moins de temps avec le passage du temps. Au cours de la rechute, peu avant l'apparition des ulcères, le patient ressentira:

  • des brûlures, des picotements et des démangeaisons à l'endroit où l'infection apparaît sur le corps;
  • douleur dans le bas du dos, les fesses et les jambes.

Les rechutes, en règle générale, sont moins douloureuses que l’épidémie initiale et les plaies cutanées se resserrent plus rapidement.

Lors d'une exacerbation, une femme est sensible à l'insomnie, à l'irritabilité. Pour certains, il devient impossible de visiter des lieux publics et d'aller au travail.

L'herpès et la grossesse. Quel risque?

Si une femme est enceinte - l'herpès génital présente un grave danger - elle menace d'avortements spontanés et de fausses couches du fœtus plus tard. Si une femme enceinte a une rechute d'herpès génital au cours des derniers mois, cela augmente les chances de donner naissance à un bébé infecté. La probabilité est de 5%.

À l'infection primaire des femmes enceintes, le chiffre est beaucoup plus élevé - 70% et plus. Les nourrissons nés avec l'herpès génital ont un risque d'éducation:

  • la cécité;
  • dommages au cerveau;
  • mort subite.

Enceinte devrait informer le gynécologue de la présence de la maladie. Le médecin prendra des mesures pendant l'accouchement, minimisant la probabilité d'infection du bébé. Très probablement, une césarienne sera prescrite. Les femmes en position ont prescrit une analyse qui détermine la présence d'anticorps contre le virus de l'herpès.

Diagnostic

Le médecin diagnostique une infection herpétique par un examen visuel du patient. De plus, des tests de laboratoire sont effectués pour confirmer le diagnostic:

  • frottis du vagin ;
  • sang sur immunoenzymes (titre IgG, IgM);
  • le liquide des vésicules est testé pour la réaction en chaîne de la polymérase;
  • détermination de la culture par semis et examen du matériau au microscope électronique.

Traitement de l'herpès génital chez la femme

Traitement de l'herpès génital chez la femme

La thérapie vise à réduire l’épidémie d’herpès génital, mais, malheureusement, il n’est pas possible de guérir le virus. Les médicaments réduisent la manifestation des symptômes et raccourcissent la période d'inflammation aiguë.

Prescrire des médicaments antiviraux: Valaciclovir, Cycloferon, Panavir, Acyclovir, etc. Cet effet vise à supprimer la reproduction du virus dans l'organisme. Le médecin choisit un schéma thérapeutique en fonction de la nature de l'herpès génital.

L'utilisation d'un traitement antiviral dans les premiers stades, lorsque seuls les premiers symptômes de l'herpès apparaissent, réduit la quantité d'éruptions cutanées. Pour augmenter les forces de protection du corps, il faut prendre des vitamines et des médicaments immunomodulateurs. Il a montré des procédures physiothérapeutiques durcissantes.

Pour réduire le risque de récidive, il est recommandé aux patients de suivre un régime enrichi en vitamines, d'éviter le stress, de ne pas fumer et de se protéger du rhume.

Lorsque les recommandations du médecin sont remplies, la prévision est favorable.

Les femmes doivent être responsables vis-à-vis de leurs partenaires sexuels et prévenir leur éventuelle infection, une recommandation urgente d'utiliser un préservatif lors des rapports sexuels. Bien qu'il n'y ait pas de protection à 100% lors de son utilisation, la transmission du virus se produit à travers les muqueuses et la probabilité d'infection est même en l'absence de signes évidents d'herpès génital chez le partenaire.

Intéressant

L'information est fournie à titre d'information et de référence, un médecin professionnel devrait prescrire un diagnostic et prescrire un traitement. Ne pas se soigner. | | Contactez-nous | Publicité | © 2018 Medic-Attention.com - Santé en ligne
La copie de matériel est interdite. Site éditorial - info @ medic-attention.com