• Décodage de tests en ligne - urine, sang, général et biochimique.
  • Que signifient les bactéries et les inclusions dans l'analyse des urines?
  • Comment comprendre l'analyse de l'enfant?
  • Caractéristiques de l'analyse IRM
  • Tests spéciaux, ECG et échographie
  • Taux de grossesse et valeurs de variance ..
Explication des analyses

Adénomyose, c'est quoi? - Causes, symptômes et traitement

L'adénomyose est une affection douloureuse associée à la germination de l'endomètre dans la couche musculaire interne de l'utérus. La maladie survient souvent de manière asymptomatique, les signes exprimés sont fixés dans des cas négligés.

Bien que la grossesse puisse accélérer la guérison, les 2/3 des femmes subissent une rechute. Nous examinerons en détail ce que c'est, quelles sont les causes qui conduisent au développement de la pathologie et aux méthodes de thérapie thérapeutique.

Contenu

Adénomyose de l'utérus: qu'est-ce que c'est?

Adénomyose de l'utérus Pour comprendre ce qu'est l'adénomyose, vous devez avoir une idée de la structure de la paroi utérine. Sa couche interne, l’endomètre, augmente d’épaisseur au cours du cycle menstruel et s’étend dans la cavité utérine. L'endomètre est divisé par un myomètre (couche musculaire) par une fine couche de délimitation.

L'adénomyose de l'utérus est la germination intra-paroi de la couche endométriale dans le myomètre. Souvent, la maladie est appelée endométriose interne.

Cependant, l'adénomyose présente des différences significatives:

  • l'endomètre pousse vers l'intérieur, affectant la couche musculaire (avec l'endométriose se produit son épaississement dans la cavité utérine, le myomètre ne souffre pas);
  • la germination dans le muscle par endroits (avec l'endométriose, la couche interne s'épaissit sur toute la surface).

Les cellules endométriales qui pénètrent dans la couche musculaire continuent à remplir des fonctions physiologiques: elles se dilatent et sont ensuite rejetées lors des saignements menstruels par des passages endométriosiques.

Bien que l'adénomyose soit considérée comme une pathologie bénigne, la capacité de la pseudo-endométrie à germer dans d'autres organes (vagin, espace abdominal et intestin, poumon) est comparable à un processus malin.

Causes de l'adénomyose utérine

Les principales causes de l'adénomyose - troubles hormonaux et faiblesse de l'immunité. Groupe de risque - femmes de 30 ans. Pour les facteurs de risque, les médecins incluent:

  1. Prédisposition héréditaire (oncologique inclus).
  2. Anomalies hormonales - puberté précoce / tardive et début de l'activité sexuelle, consommation prolongée de contraceptifs oraux et de médicaments hormonaux.
  3. Traumatisme utérin - maladies inflammatoires des organes féminins, utilisation du dispositif intra-utérin, avortement et césarienne, élimination des polypes et des nœuds myomateux, naissance tardive ou complexe.
  4. Pathologie de tiers - maladies gastro-intestinales, obésité et autres affections endocriniennes, affections allergiques et maladies qui réduisent les défenses immunitaires.
  5. Les provocateurs externes - stress, faible activité motrice, abus d'ultraviolets (solarium), faible sécurité socioéconomique, surcharge physique, écologie médiocre.

En raison de l'influence de plusieurs facteurs dans les saignements menstruels, le rejet incomplet de l'endomètre se produit. Les particules restantes pénètrent progressivement dans la couche musculaire, brisant la couche limite.

Un autre mécanisme de propagation de la pseudo-endométrie peut fonctionner: avec une ouverture insuffisante du col pendant la menstruation, la pression intra-utérine augmente et les tissus déchirés à travers les tubes pénètrent dans l'espace abdominal et se fixent au péritoine.

Degrés et formes

En fonction du type de germination, on distingue l'adénomyose:

  • forme diffuse - intrusion irrégulière de l'ovendoendométrie dans le muscle;
  • Forme nodale - dans le myomètre, se forment des foyers endométriaux séparés de l'endomètre;
  • formes mixtes ou nodales diffuses - type souvent diagnostiqué d'adénomyose.

La maladie est également diagnostiquée par la profondeur de la lésion:

  • 1 degré - petites cavités de l'endomètre dans la couche musculaire, la structure de l'utérus n'est pas sujette à changement;
  • 2 degrés - dommage à 50% de l'épaisseur du myomètre, épaississement focal de la couche musculaire, perte d'élasticité musculaire;
  • 3 degrés - germination du myomètre à la profondeur maximale, asymétrie exprimée de l'utérus;
  • 4 degré - la défaite d'autres organes, en fonction de la localisation des foyers endométriaux pathologiques, distingue l'adénomyose des ovaires, du péritoine, de la vessie, du col de l'utérus et du vagin.

Signes et symptômes de l'adénomyose

symptômes d'adénomyose de l'utérus

symptômes d'adénomyose de l'utérus

L'adénomyose peut se développer lentement et se développer de manière asymptomatique pendant des années. Plus de la moitié des patients ne savent même pas qu'ils ont un processus pathologique. C'est pourquoi il est difficile de suspecter l'adénomyose de l'utérus sur les signes primaires, et les symptômes douloureux et l'infertilité parlent souvent d'une pathologie développée.

Plus la pseudo-endométrie est profonde, plus les symptômes de la maladie sont prononcés:

  1. Douleur exprimée, localisée dans le bas-ventre et s'étendant à l'ensemble du bassin. Non associé au cycle menstruel. La douleur (spasmes, douleurs "poignard") est intensifiée par le contact sexuel avec un partenaire et le rend parfois impossible. Ainsi, les analgésiques ne donnent absolument aucun effet.
  2. Sécrétion soudaine de caillots noirs, non associés au mensuel.
  3. Troubles menstruels - raccourcissement de la période entre les menstruations, périodes abondantes ou prolongées .
  4. Infertilité - se produit déjà au 2ème degré d'adénomyose.
  5. Détérioration de l'état général - faiblesse, syncope et autres signes d'anémie, dus à une perte de sang importante.

L'adénomyose est hormono-dépendante et régresse après le début de la ménopause.

Les complications

Il est très important de savoir que la pseudo-endométrie ne dégénère jamais en cancer. Cependant, la maladie est lourde, bien que moins dangereuse pour la vie d'une femme, mais des complications assez graves:

  • rechute après traitement (après 5 ans chez 75% des patients);
  • saignement et anémie;
  • germination dans d'autres organes et violation de leurs fonctions;
  • l'infertilité.

Adénomyose et grossesse

Chez un tiers des patients atteints d’adénomyose, l’infertilité est diagnostiquée. Cependant, la maladie elle-même n'est pas la cause directe de la non-grossesse. Souvent, l'adénomyose est associée à des fibromes et à d'autres pathologies qui, ensemble, interfèrent avec la grossesse physiologique.

L'adénomyose des ovaires est la plus dangereuse - cette affection se caractérise par une infertilité persistante.

Le début de la grossesse avec la germination endoméroïde initiale se déroule généralement normalement. De plus, la grossesse est une sorte de ménopause, et après la naissance, il y a souvent une restauration complète de la structure de l'utérus et une normalisation du fond hormonal. Dans ce cas, la maladie n'affecte pas le développement du fœtus.

Environ la moitié des femmes ayant subi un traitement mini-traumatique de l'adénomyose peuvent devenir enceintes du point de vue physiologique. La maladie, qui s'est développée à 3-4 degrés, provoque souvent une fausse couche dans les premiers stades.

Diagnostic

Le plus souvent, l'adénomyose, en particulier aux stades initiaux du développement, est détectée à l'échographie, dans un but préventif ou pour identifier la cause de l'infertilité. Signes d'une adénomyose de l'utérus sur US:

  • forme globulaire de l'utérus,
  • épaississement asymétrique de la paroi utérine,
  • zones touchées de l'échogénicité excessive,
  • limite inégale de la couche basale (croissance) de l'endomètre.

Le médecin reçoit des informations plus complètes sur l'échographie transvaginale.

Pour différencier l'adénomyose des fibromes, de l'annexite et des maladies inflammatoires (y compris les maladies vénériennes), le gynécologue procède à un examen gynécologique du patient et attribue plusieurs études de laboratoire et instrumentales:

  • frottis fœtal du vagin et cytologie;
  • un test sanguin pour les hormones;
  • colposcopie - détection d'une petite pseudoendométrie dans le vagin et le col utérin;
  • hystéroscopie diagnostique - examen endoscopique de l'utérus, fixation des passages endométrioïdes, visibles sous forme d'inclusions sombres sur la muqueuse rose, avec des fuites périodiques de sang;
  • IRM - en cas de données insuffisantes d'examen échographique pour différencier l'adénomyose et les captures myomateuses;
  • examen des systèmes cibles - respiratoire, gastro-intestinal, cardiovasculaire et urinaire - afin de déterminer les limites de la lésion à des stades ultérieurs.

Traitement de l'adénomyose utérine

Traitement de l'adénomyose utérine

Éliminer complètement le processus de croissance anormale de l'endomètre dans la couche musculaire est assez difficile. Pour ce faire, vous avez besoin de:

Suspendre le processus pathologique

Pour arrêter la prolifération de l'endomètre, une ménopause artificielle est créée. L'effet est atteint en prenant 3-6 mois de médicaments hormonaux Lyukrin, Zoladex.

Le même résultat est obtenu dans le traitement de l'adénomyose par Dufaston. L'état atteint de la ménopause est réversible, le cycle menstruel est rétabli après 1 à 1,5 mois après l'arrêt du médicament. Les tactiques conservatrices sont conseillées à 1 ou 2 degrés d’adénomyose.

Supprimer les foyers d'endométriose formés dans le myomètre

La méthode d'embolisation des artères utérines est adaptée à un apport sanguin suffisant aux tissus de l'adénomyose. La méthode mini-traumatique consiste à couper les vaisseaux sanguins des vaisseaux utérins par l'introduction d'agents chimiquement actifs.

Il est possible d'éliminer les foyers d'endométriose à l'aide de l'azote (cryodestruction), du courant électrique (électrocoagulation), des ondes radioélectriques (RFA). Les méthodes de traitement mini-invasives de l'adénomyose permettent de sauver l'utérus pour une grossesse ultérieure.

Le traitement le plus radical - l'ablation de l'utérus (hystérectomie) - est conseillé avec une lésion profonde du myomètre, associée à l'implication des appendices et à l'inefficacité des mesures conservatrices.

Traitement hormonal de l'adénomyose avant la ménopause

Un bon résultat est obtenu en utilisant le dispositif intra-utérin hormonal Mirena, qui est installé depuis 5 ans. Dans ce cas, la femme note une diminution du volume de la menstruation et de la disparition de la douleur.

Un autre moyen de prévenir la propagation de l'adénomyose est la prise de contraceptifs hormonaux. Le schéma le plus efficace est 63 + 7: prendre trois packs sans interruption, 7 jours pour l'annulation des saignements et répéter le cours.

Traitement de renforcement général

Dans le traitement de l'adénomyose, des médicaments sont nécessaires pour éliminer l'anémie, renforcer les défenses immunitaires et soulager la tension nerveuse.

Seul un diagnostic rapide de l'adénomyose et de son traitement par des médicaments et, si nécessaire, des méthodes opérationnelles contribueront à éviter la détérioration et les conséquences négatives chez les femmes en âge de procréer. Après avoir connu la ménopause , une femme ne peut plus s'inquiéter de la maladie.

Intéressant

L'information est fournie à titre d'information et de référence, un médecin professionnel devrait prescrire un diagnostic et prescrire un traitement. Ne pas se soigner. | | Contactez-nous | Publicité | © 2018 Medic-Attention.com - Santé en ligne
La copie de matériel est interdite. Site éditorial - info @ medic-attention.com